Les aventures d’Arthur, Odile et Franz par Romuald Roudier Theron — Scénario d’été

Exhibition

Graphic design, new media, performance, mixed media

Les aventures d’Arthur, Odile et Franz par Romuald Roudier Theron
Scénario d’été

Past: April 27 → July 21, 2013

Un projet de Romuald Roudier Theron, en collaboration avec le studio de design graphique Twice. Avec åbäke, Juliette Blightman, Yann Sérandour et Fiete Stolte. L’exposition, initiée par l’équipe de la revue Contraintes, prend la forme d’un cabinet de lecture où les semaines durent 8 jours et les journées 21 heures.

De l’architecture au design, de l’industrie cinématographique à l’art contemporain, de la performance au multimédia, la revue Contraintes ouvre un champ de réflexion sur les contraintes dans la création contemporaine. Loin de considérer l’artiste comme un génie intemporel n’ayant aucune prise sur son époque, la revue observe les points de collision, les points d’attache d’une création toujours impliquée, in medias res.
Pour les spectateurs entrant maintenant dans la salle, nous pouvons seulement dire ceci: une jeune fille romantique. Deux garçons. Une course effrénée dans les salles glissantes d’un musée. Une minute de silence et la possibilité d’un rayon de soleil. Les Aventures d’Arthur, Odile et Franz prolonge ainsi les recherches initiées dans le premier numéro de la revue Contraintes et installe un dispositif de lecture qui revêt les attributs d’une salle d’attente. À l’image de Jimmy Johnson, jeune américain sans histoire qui visita le Louvre en 9 minutes et 43 secondes, et dont l’exploit est relaté dans Bande à part de Jean-Luc Godard, vous disposez pour la lecture de Contraintes d’un temps évalué à 2 heures, 1 minute et 39 secondes. Le lecteur peut ignorer les repères temporels de l’ouvrage — observés sur la base d’une lecture en temps réel — ou succomber à l’attrait de la performance, au périple aveugle d’un homme pressé.
Dans le vestibule, des œuvres, dont les conditions de visibilité dépendent essentiellement d’un agenda fixé par l’artiste, produisent leur propre ralentissement. 8 Day Week Clock (LED), l’horloge personnelle de Fiete Stolte, impose son propre rythme à l’exposition et inscrit simultanément le projet dans un temps étranger où les journées durent 21 heures et les semaines 8 jours, évacuant d’emblée « l’illusion d’un temps immobile, comme posé sur un socle » (Brian O’Doherty). Que l’activation des pièces soit furtive ou inscrite dans une longue durée, le protocole de Fiete Stolte n’est pas sans conséquence sur le calendrier de l’exposition. Placé sous le signe de la non-disponibilité, Un temps nuageux avec la possibilité d’un rayon de soleil (2011) de Yann Sérandour s’active lorsqu’un rayon solaire est capturé depuis l’extérieur et réfléchi par un miroir vers le fond de l’espace d’exposition. As a period in which nothing happens (2007), plan séquence tourné par Juliette Blightman à trois heures de l’après-midi, est projeté chaque jour à l’heure exacte du tournage initial. Devant une baie vitrée, un simple fauteuil fait face à un écran de télévision. Le temps semble suspendu mais subsistent quelques indices de son passage : les variations du tube cathodique, une voiture passant dans une rue plus loin et les rayons du soleil, dans une troublante mise en abîme de l’espace d’exposition. Enfin, l’installation sonore Smell like teen spirit (2011) déploie le morceau éponyme de Nirvana sur 24 heures. Le collectif åbäke détériore la musicalité du morceau original jusqu’à désarticuler la partition.
« Mais que faire alors devant ce temps qui s’éternise ? » demande Odile. Le spectateur, dont l’arrivée peut se produire après la trouvaille (l’activation d’une pièce), saura-t-il un jour qui est Godot ? Aux aguets, le spectateur guette le moindre signe. L’événement pourrait être furtif, la rencontre avec l’œuvre hypothétique. S’ouvre alors une zone instable, fugitive, où le réel s’appréhende en terme de possibilités. Au huitième jour, peut-être ferons-nous l’expérience d’un temps à soi, d’un temps pour soi, une occasion de freiner la course des trois protagonistes ou bien trouer à notre tour l’espace culturel du musée en moins de neuf minutes et quarante-cinq secondes ?

78 Yvelines Zoom in 78 Yvelines Zoom out

Ile des impressionnistes
2, rue du bac


78400 Chatou

T. 01 39 52 45 35

www.cneai.com

Opening hours

Wednesday – Sunday, 1 PM – 6 PM
Other times by appointment

Admission fee

Free entrance

302x284 hands on design original

The artists

  • Yann Sérandour
  • Åbäke
  • Juliette Blightman
  • Fiete Stolte
  • Romuald Roudier Theron
  • Clémentine Berry
  • Fanny Lebras