Estefania Penafiel Loaiza — Le Crédac

Point de vue Article Le 5 mai 2014 — Par Guillaume Benoit

Chez Estefanía Peñafiel Loaiza, tout est question d’abandon, de disparition autant que de trace, d’un amoncellement des marques secrètes pour tisser le fil narratif d’une histoire qui s’efface. En investissant le Crédac, qui occupe l’ancienne manufacture des Œillets, l’artiste a souhaité mettre en lumière le passé de ce bâtiment ouvrier tout en imaginant la possibilité d’une persistance de sa présence, de son présent. À rebours, l’artiste fait émerger les formes lorsque celles-ci s’en sont allées. Non pas du vide, mais de l’oubli, d’un trop-plein d’images qui en auraient chassé les souvenirs.

Tout l’univers Slash


Abonnez-vous En savoir plus Facebook Twitter Flux RSS général
  • Application iPhone

    Le meilleur de l’art à emporter. Repérez-vous sur le terrain grâce à notre application iPhone.

    En savoir plus Télécharger
  • Flux RSS

    En attendant que la page présentant tous nos flux soit prête, découvrez notre flux RSS général.

    Flux RSS général