Abstractions sentimentales et quelques éditions

Exposition

Techniques mixtes

Abstractions sentimentales et quelques éditions

Passé : 8 → 23 octobre 2011

Véronique Bacchetta et le Centre d’édition contemporaine

Voilà une occasion de faire des choix orientés parmi les éditions du Centre dʼédition contemporaine.

Ce jeu dʼéditions sera rejoint par quelques autres travaux dʼartistes, proches, qui complèteront le premier cercle par une vision personnelle et sentimentale de lʼabstraction : plutôt référencée, narrative, nostalgique, atmosphérique. Plus dans la figure et le récit que dans le mythe de lʼautonomie, plus romantique que géométrique, plus ironique que cynique, plus affective que critique, ces réminiscences abstraites viennent après la « Grande Histoire » du minimalisme, du purisme, de la neutralité de la grille et du monochrome, et se placent davantage dans un mouvement de réitération, dans la recherche dʼune lointaine connaissance.

Lʼassociation dʼidées, la citation, les images inconscientes, lʼécrit, le collage, lʼécart, la mixité, la théâtralité, des signes qui après sʼêtre abstraits de la réalité la réintègrent petit à petit et se logent au cœur dʼun paysage, dʼun rocher, dʼune dentelle, dʼune goutte dʼeau, dʼun souvenir, dʼun dessin complété chaque jour, de photographies de projection de films, du shooting dʼune sculpture de Serra… Ce pas de côté est illustré par une esthétique, qui trouve sa source dans la photographie, le noir/blanc, les années 1920-30, Moholy-Nagy, Patzsch, Rodtchenko, Schlemmer, mais aussi Abbott, les Becher, et un intérêt particulier pour les techniques dʼenregistrement : la photographie, le film, le collage, qui peuvent tout autant offrir un supplément dʼart que le nier, lʼeffacer. Lʼobjectivation de lʼenregistrement nous rappelle la maxime de Carl Andre, « A thing is a hole in a thing which is not » utilisée par Robert Smithson comme titre à un article écrit en 19681 et que Gerard Byrne a repris quasi à lʼidentique pour titrer son film réalisé en 2010, « A thing is a hole in a thing it is not ».

Cette intention se déclinera dʼinvitation en invitation, débutera au CNEAI DE PARIS et cette abstraction personnelle et sentimentale se construira au travers des éditions de Gerard Byrne, Trisha Donnelly, Benjamin Valenza, Susanne M. Winterling, du livre de Philippe Decrauzat et celui de Jakob Kolding et de quelques nouveaux invités : Raphaël Julliard, Fabian Marti et Adrien Missika.

1 Article paru dans Robert Smithson: The Collected Writings, éd. Jack Flam, University of California Press, 1996.

  • Vernissage Vendredi 7 octobre 2011 18:00 → 21:00
  • Evénement Jeudi 20 octobre 2011 18:00 → 21:00

    Présentation du livre dʼartiste de Philippe Decrauzat et performance de Benjamin Valenza « De l’autre jaillit le chant / Songs & poems for the others ».

Cneai de Paris Centre d’Art
Plan Plan
13 Bibliothèque Zoom in 13 Bibliothèque Zoom out

20, rue Louise Weiss


75013 Paris

www.cneai.com

Chevaleret

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Susanne M. Winterling
  • Gerard Byrne
  • Adrien Missika
  • Benjamin Valenza
  • Jakob Kolding
  • Raphaël Julliard
  • Fabian Marti
  • Florian Pumhösl