Albert Oehlen

Exposition

Dessin, peinture

Albert Oehlen

Passé : 15 octobre → 17 décembre 2011

4110 copie original grid Albert Oehlen Chaque rencontre avec l’œuvre d’Albert Oehlen est un drame magnifique, la promesse d’une perte autant que d’un retour, imposant des... 2 - Bien Critique

À l’occasion de sa cinquième collaboration avec Albert Oehlen, la galerie Nathalie Obadia est très heureuse de présenter une sélection d’œuvres récentes de l’artiste Allemand, considéré comme l’un des peintres les plus importants de sa génération.

Héritier de Gerhard Richter, Sigmar Polke ou Georg Baselitz, Albert Oehlen interroge et expérimente les multiples possibilités de la peinture. Après la grande exposition que lui a consacré la Carré d’Art de Nîmes cet été, cette nouvelle exposition à la galerie Nathalie Obadia est l’occasion de donner à voir les travaux les plus récents de l’artiste ayant ici volontairement réduit sa palette chromatique au noir et blanc pour se livrer, avec une grande maîtrise, à un jeu d’équilibriste entre formes géométriques et figures libres.

Dans la continuité des Computers Paintings — série initiée à la fin des années 90 au sein de laquelle l’artiste tente de corriger l’image pixellisée de nos écrans pour aboutir paradoxalement à une image peinte à la main — Albert Oehlen présente cinq peintures de très grands formats et une série de dix dessins sous le titre de Conduction. De fait, associant rigueur de composition et liberté absolue du trait, cette nouvelle série s’offre au spectateur comme l’équivalent visuel d’un phénomène scientifique. D’un tableau à l’autre, une agitation thermique se transmet de proche en proche, à l’instar d’une molécule ou d’un atome qui, dans sa vibration, cède à son voisin une partie de son énergie cinétique. Cette pulsation vitale et ironique fait écho à la méthode de travail de l’artiste :

« La composition se fait au fur et à mesure. Je tords, je pousse, je tire. Je ne pourrais pas travailler d’après un dessin. Donc, je ne commence pas par élaborer la composition pour poser les couleurs ensuite. Tout se fait en même temps1».

On retrouve dans cette nouvelle série d’Albert Oehlen toutes les controverses qui animent une œuvre ne cessant d’osciller entre grande peinture et bad painting, formalisme et expressionnisme abstrait, naïveté et sophistication.

1 Extrait d’un entretien avec Judicaël Lavrador. Catalogue Albert Oehlen, Carré d’art de Nîmes, aux éditions Archibooks 2011.

Galerie Nathalie Obadia Galerie
Plan Plan
04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

3, rue du Cloître Saint-Merri

75004 Paris

T. 01 42 74 67 68 — F. 01 42 74 68 66

www.galerieobadia.com

Châtelet
Hôtel de Ville

Horaires

Tous les jours sauf le dimanche de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Albert Oehlen