Alex Cecchetti & Mark Geffriaud — The Police Return to the Magic Shop

Exposition

Performance, photographie

Alex Cecchetti & Mark Geffriaud
The Police Return to the Magic Shop

Passé : 1 mars → 8 mai 2011

Imaginez un livre qui est grand ouvert, mais n’a pourtant ni couverture ni pages. Ses personnages changent d’apparence d’un chapitre à l’autre, se transformant en plantes d’espèces disparues, en machines nouvelles, ou en galaxies impossibles. Ils rencontrent des obstacles — discursifs et imaginaires, ou curieusement pratiques — ou encore deviennent eux-mêmes l’un de ces obstacles. Éclatant au travers d’un ciel scientifique, ils voyagent comme des chansons pour les bien-aimés et les infiniment morts. Au moins deux personnes en ce monde pourraient lire ce livre en même temps (peut-être davantage, si nous supposons que le monde n’est pas un). Le son de la chute d’une sculpture brise le silence théâtral ; on attend au milieu une apparition éclair de l’intrigue. Mais personne, pas même les ghost-writers, ne sait où se trouve le milieu. La distance la plus terrifiante prévaut partout. Le drame qui va crescendo pourrait revêtir des proportions mythiques s’il ne se déroulait pas sous un microscope. Voici venu le temps de la rêverie pour rétablir le sommeil interrompu et la trame narrative.

Sur le papier, tout cela semble formidable, mais où est le papier ? Ou bien est-ce dans le titre du livre ? On pourrait imaginer une réponse très simple à cette dernière question : c’est une exposition. Une exposition qui commence dans l’œuvre de chaque artiste de cette programmation Satellite 4 (Alex Cecchetti et Mark Geffriaud, France Fiction, Audrey Cottin et Jessica Warboys), se déploie comme une histoire, combine le roman d’idées et le roman d’aventures, les longs corridors du Jeu de Paume dédiés à l’accrochage et… ne se transforme pas en livre.

Gardant à l’esprit le concept du livre en tant que sculpture d’information qui est énergiquement appliqué en France, ces segments d’exposition pourraient être considérés comme des chapitres, même s’ils n’ont pas forcément grand-chose à voir entre eux. Ils vont commencer sous la forme de conversations individuelles avec les artistes et fonctionner comme des cristaux pataphysiques irréguliers, dont les lignes de mouvement sont déterminées par un coup de dés et par la synergie des participants. Ces segments ne fonctionneront ni comme une exposition collective ni comme une exposition individuelle — mais comme des structures à la logique et à la structure disparates.
Ni entièrement séparés, ni transformés en un récit unique, avec, au milieu du tout, le spectateur.

Raimundas Malašauskas

Les artistes

Alex Cecchetti interroge de manière obsessionnelle les façons dont le monde se présente à nous. Il ne peut s’empêcher de se demander pourquoi les choses apparaissent, pourquoi elles nous frappent avec la puissance de la foudre et nous abandonnent pantelants, ni pourquoi certaines des images qu’elles génèrent demeurent après notre mort. Il puise une grande partie de son inspiration dans la littérature et la philosophie. C’est dans cette bibliothèque de Babel que son dialogue avec Mark Geffriaud se déroule généralement. “Pourquoi les sculptures ont-elles besoin de respirer ?“ pourra demander Alex, et Mark, faisant intervenir des éléments de géométrie, de musique et d’histoire du hasard, approchera à son tour le récit. Il cherche souvent les chevauchements et les intervalles, les distorsions temporelles et les zones troubles de l’histoire. Pour lui, la pratique artistique se rapproche de la production d’outils pour penser ou percevoir l’espace.

Alex Cecchetti, italien, né en 1977, vit à Paris ; Mark Geffriaud, français, né en 1977, vit à Paris.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

1, place de la Concorde


75008 Paris

T. 01 47 03 12 50

www.jeudepaume.org

Concorde

Horaires

Tous les jours sauf le lundi de 11h à 19h
Nocturne les mardis jusqu’à 21h

Tarifs

Plein tarif 10 € — Tarif réduit 7,50 €

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

Actualité liée aux artistes