Anne Barrès — Rétrospective

Exposition

Céramique, dessin

Anne Barrès
Rétrospective

Passé : 4 mai → 15 septembre 2012

Plusieurs grands reliefs seront exposés : panneaux muraux réalisés en grès et en porcelaine composés d’éléments assemblés entre eux par des cordes ou des tiges métalliques dont les formes évoquent la trame textile : « Toile à matelas » (1981), « La grande tenture de Gien » (1983). Dans cette série l’artiste oppose le dur et le mou et exploite le trouble créé par cette ambiguïté: la céramique, matériau dur, une fois cuite, évoque la mollesse des coussins. Obsessionnel, le module du coussin se transforme peu à peu en module de brique.

Vue ok champi medium
Anne Barrès, Vue de l’exposition Anne Barrès., 2012 Courtesy of the artist & Galerie Mercier & Associés, Paris

L’installation « Arrachement » présentée en 1986 au Musée d’Art Moderne de Villeneuve d’Ascq va initier un travail dans plusieurs briqueteries, notamment aux Briqueteries Gélis à Colomiers près de Toulouse où l’artiste installe un atelier permanent. De nombreuses thématiques sont développées pendant cette période d’une quinzaine d’années: la série des « Poussées » en briques bicolores, les « Palettes » et les « Dynamiques ». Cette architecture de terre repose toujours sur le mouvement, la décontraction, l’affaissement, l’effondrement, une potentielle catastrophe est ici suggérée par l’artiste avec toujours cet antagonisme entre le dur et le mou, le cuit et le cru. Au milieu des années 90, Anne Barrès passe de l’échelle industrielle à l’échelle de la main. Quand la briqueterie ferme, elle s’accorde un temps de réflexion puis entreprend une série de dessins sur les briques: elle met en scène ses sculptures dans la nature dans des grands formats réalisés au fusain, rehaussés de pastels colorés.

 mg 8321 medium
Anne Barrès, Briques molles, 2009 Céramiques — édition de 24 Courtesy galerie Mercier & Associés — Photo © Roberto

Plus récemment, ses rencontres avec des décorateurs et des collectionneurs l’incitent à reprendre le travail de la terre avec l’envie d’associer la terre repoussée au fer, avec toujours ce désir d’opposer une matière molle à une matière dure. Les formes deviennent alors plus organiques : les « Babasses », les « Eruptions », les « Soufflées », les « Flétries » et autres germinations — bourgeonnements de la matière que l’on peut comparer au gonflement d’une pâte à gâteau — serties dans des tubes ou dans des claustras.

 mg 8415 medium
Anne Barrès, Vue de l’exposition, 0
Galerie Mercier & Associés Galerie
Plan Plan
20 Paris 20 Zoom in 20 Paris 20 Zoom out

3, rue Dupont de l’Eure


75020 Paris

T. 01 43 49 22 91

www.mercieretassocies.com

Gambetta
Pelleport

Horaires

Du jeudi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

L’artiste