Antoine Tarot — (Ego) Sculptures

Exposition

Céramique, sculpture

Antoine Tarot
(Ego) Sculptures

Passé : 24 mai → 21 juillet 2012

Antoine Tarot — Ses objets de compagnie

Né en 1977 à Paris, Antoine Tarot entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts en 1998 pour faire de la sculpture. Heureux hasard, il a comme professeur un artiste familier de la terre, le sculpteur Vincent Barré, lui-même ancien assistant de Georges Jeanclos. Motivé par cette présence familière de la terre dans l’atelier, le jeune étudiant ne tarde pas à faire ses premiers essais en autodidacte. En 2002, dans le cadre du programme d’échanges Erasmus, il part six mois au Ghana pour intégrer le département céramique de l’Université de Sciences et de Technologies de Kwame Nkrumah. Il y étudie, entre autres, les procédés chimiques de l’émaillage.

Antoine Tarot commence donc à modeler le grès, monte des formes d’un geste répétitif et bien réglé, par modules, en alvéoles ou par boudins arqués, comme un tissage obsessionnel où la matière brute serait inlassablement domptée. Il apprend aussi à maîtriser la cuisson au gaz, profite des dimensions imposantes du four pour expérimenter des échelles plus importantes et compose ses propres couleurs à partir des émaux d’Anne Barrés.

« L’originalité de ma technique ? C’est justement qu’il n’y en a pas. Mes outils en main, je travaille de manière empirique. Pour moi, la terre est un moyen et le corps un outil. Je n’ai pas appris la technique, donc celle-ci m’importe peu. Les règles du jeu sont simples mais rigoureuses, les pièces doivent émerger naturellement. Le dessin accompagne ce cheminement. »

Depuis quelques années, il met en place tout un registre de formes libres, jouant le mimétisme entre l’animal, le corps et la nature. Il constitue ainsi un ensemble de pièces robustes en grès émaillé, aux teintes terreuses, et fourbues de protubérances, de bosses, de mamelons. Des formes souples, simples, évoquant des entrelacs d’anneaux ou quelque alvéole tout droit sortie du règne végétal ou animal. « Mes sculptures sont des objets de compagnie, anthropomorphiques et proliférants. » Elles s’apparentent, par leur accumulation et leur simplicité première, aux habitacles biogéniques — nid, ruche, cocon ou termitière — dont les structures à la fois délicates et solides, libres et pourtant si précises, ne cessent de fasciner. Elles évoquent également les micros organismes grouillants qui vivent à l’intérieur, obéissant à une force ardente et inéluctable de prolifération, de croissance ou de gonflement. Ces œuvres protéiformes, au rythme absolu, articulées et finalement complexes dans leur structure, jouent avec la mémoire collective et envoûtent par leur présence singulière. À suivre !

Angélique Escandell
Galerie Eric Mircher Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

26, rue Saint-Claude


75003 Paris

T. 01 48 87 02 13

Site officiel

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Antoine Tarot