Architectures d’urgence

Exposition

Architecture, dessin, installations

Architectures d’urgence

Passé : 12 avril → 13 juillet 2014

Architectures d’urgence est une proposition imaginée sur trois territoires différents, dans trois centres d’art contemporain : la Maison des Arts à Malakoff, La Maréchalerie, centre d’art contemporain de l’énsa-v à Versailles et le Pavillon Vendôme à Clichy-la-Garenne.

En 1944, Jean Prouvé conçoit La maison démontable 6×6  pour répondre à la pénurie de logement d’après-guerre. Ce moment constitue le point de départ de l’exposition. Aujourd’hui, l’urgence perdure comme une constante liée à la crise économique occidentale, aux catastrophes géopolitiques ou climatiques impliquant des déplacements de populations. L’exposition Architectures d’urgence, au travers du regard d’architectes et d’artistes, signale des pistes de réflexions sur la question de l’urgence et suggère aussi parfois quelques réponses.

La maison des arts de malakoff architectures durgence krzysztof wodiczko homeless vehicle medium
Krzysztof Wodiczko, Homeless Vehicle, 1994 Matériaux divers — 145 × 325 × 107 cm © Collection FRAC des Pays de la Loire

À la Maison des Arts, l’exposition prend la forme d’une étude des différentes solutions architecturales envisagées en réponse à certains problèmes majeurs, comme peut l’être celui du logement. Y sont ainsi présentées plusieurs de ces solutions, qu’elles soient réalisées où qu’elles demeurent à l’état, moins concret mais parfois plus poétique ou critique, de projet. Avec Shigeru Ban, Franck Cardinal, Alain Declercq, Encore Heureux + G. Studio, Ana Gallardo, Wes Jones, Ugo La Pietra, le Perou, Claire Petetin avec les étudiants de l’énsa-v, Aude Tincelin, Krzysztof Wodiczko et les archives photographiques de la ville de Malakoff.

La maison des arts de malakoff architectures durgence wes jones hesselink guest hut medium
Wes Jones, Hesselink Guest Hut/Container House Model, 1994 Maquette. Peinture, plastique — 25 × 70 × 42.5 cm © Collection FRAC CENTRE, Orléans. Photo © François Lauginie

À La Maréchalerie, l’artiste Alain Declercq est invité à imaginer un projet contextualisé qui dénonce la dissimulation du dénuement au sein d’une société paradoxale où se côtoient luxe et misère extrême.

Au Pavillon Vendôme, le parcours permet de découvrir des réponses d’architectes aux contextes d’urgences, depuis les maisons démontables des années 50 de Jean Prouvé, de la Paper Log House du japonais Shigeru Ban, aux modules d’habitation de Nathanael Dorent, etc. L’exposition est ponctuée d’œuvres d’artistes sur la notion d’urgence, d’alerte et de refuge. Avec Shigeru Ban, Alain Declercq, Nathanael Dorent, Laurent Lacotte, Bertrand Lamarche, Ugo La Pietra, Jean Prouvé et Guy Rottier.

La maison des arts de malakoff architectures durgence shigeru ban paper log house medium
Shigeru Ban, Paper Log House, Site Model I, 1995 Maquette. Carton, bois, tissu, fibre synthétique — 96 × 50 × 20 cm © Collection FRAC CENTRE, Orléans. Photo © Philippe Magnon

Co-commissariat : Aude Cartier, Valérie Knochel Abecassis, Guillaume Lasserre.

  • Vernissage Samedi 12 avril 2014 18:00 → 21:00
  • Architectures d’urgence — Conférence par Thierry Paquot Conférence Vendredi 30 mai 2014 à 19:00

    « Vous avez dit urgence ? Pour une critique de la précipitation »
    Les questions économiques, sociales et environnementales que les décideurs et les médias déclarent « urgentes » nécessitent la plupart du temps des traitements longs qui reposent sur une analyse approfondie de la situation, des expérimentations aux résultats incertains et la mobilisation de nombreux intervenants dont les personnes directement concernées. Or, l’idéologie de l’urgence en fait un impératif simplifié dépendant d’une mesure « exceptionnelle », dont on ne mesure jamais les effets réels, avant de passer à la question suivante… À la spectacularisation de la précipitation,l’on doit opposer « l’attention intentionnelle », c’est dire l’écart entre une « mesure » et un « processus »…

    Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, professeur des universités (ISCC-CNRS) est le rhapsode de la revue « L’Esprit des villes ».

  • Architectures d’urgence — Conférence par Thibault Tellier Conférence Dimanche 22 juin 2014 à 15:00

    « Les grands ensembles, une politique d’urgence ? »

    Les grands ensembles construits pour l’essentiel entre 1945 et 1975 peuvent-ils être assimilés, d’un point de vue historique, à une politique d’urgence ressentie dans le modèle architectural choisi ? Pour répondre à cette question, il est tout d’abord nécessaire de resituer le contexte dans lequel la politique publique a été décidée, mise en œuvre et modifiée au fil des années. Dans un premier temps, nous mettrons l’accent sur le contexte de pénurie de logements qui, de la fin de la guerre au milieu des années 1950, caractérise la situation de la France. Mais l’explication de l’urgence ne peut pas suffire pour comprendre le choix qui s’est porté sur les grands ensembles. Il est en effet nécessaire de s’interroger aussi sur les motivations qui furent celles des promoteurs de cette politique. Ne s’est-il agi que de répondre à un besoin urgent ou de suggérer un nouveau modèle urbanistique et architectural ? En d’autres termes, s’est-il seulement agi de fournir un logement ou plutôt, d’accompagner la démarche par la création d’un vrai projet d’habitation ? Enfin, à l’heure de la rénovation urbaine, il sera intéressant de s’interroger sur le sens qu’il convient de donner à la volonté des pouvoirs publics de procéder à la réhabilitation d’une architecture dite « d’urgence ».

    Maître de conférences habilité en histoire contemporaine à l’université de Lille 3 et chargé de cours à l’IEP de Lille, Thibault Tellier est spécialiste de l’histoire urbaine du XXe siècle. Il a notamment publié aux éditions Autrement « Le temps des HLM. La saga urbaine des Trente Glorieuses ». Ses recherches actuelles portent surtout sur l’histoire de la politique de la ville.

92 Hauts-de-Seine Zoom in 92 Hauts-de-Seine Zoom out

105, avenue du 12 février 1934


92240 Malakoff

T. 01 47 35 96 94

Site officiel

Malakoff – Plateau de Vanves
Porte d'Orléans

Horaires

Du mercredi au vendredi de midi à 18h
Les samedis de 14h à 18h

Tarifs

Accès libre

Entrée Libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

Et 2 autres…

Actualité liée aux artistes