Art Paris Art Fair 2016

Foire

Dessin, estampe, peinture, photographie...

Art Paris Art Fair 2016

Passé : 31 mars → 3 avril 2016

Art paris art fair grid Les foires du printemps a paris Nouvel incontournable de l'année artistique parisienne, ce week-end de printemps est parvenu à devenir un temps fort de la scène internationale. Katinka lampe grid Art Paris Art Fair 2016, notre sélection Forte de la nouvelle impulsion insufflée à la foire depuis quatre ans, Art Paris Art Fair est devenu le fer de lance du bouillonnement printanier de l’art parisien.

Une foire de découverte au printemps à Paris — Hommage au pays du matin calme

Rendez-vous incontournable pour l’art moderne et contemporain au printemps à Paris, Art Paris Art Fair rassemble 143 galeries d’une vingtaine de pays dont pour la première fois l’Azerbaidjan, la Colombie et l’Iran.

Foire généraliste ouverte à toutes les formes d’expression, Art Paris Art Fair offre un aperçu de l’art d’après-guerre à nos jours, tandis que ses secteurs thématiques favorisent la découverte : un focus sur une scène La Corée à l’honneur, les expositions personnelles d’artistes avec Solo Show, la création émergente avec le secteur Promesses pour les jeunes galeries et l’art numérique avec les projections en façade du Grand Palais.

———

Billeterie en ligne

Cedric christie art paris 2016 medium
Cedric Christie, Two Above The Rest, 2000 — Sculpture — 8 x 15 x 5 cm Courtesy Flowers Gallery

——————————

Une exploration des régions européennes

Art Paris Art Fair accueille les grandes enseignes internationales comme Daniel Templon (Paris), Sundaram Tagore (New York, Hong Kong, Singapour) et Flowers (Londres, New York). Parallèlement, la sélection 2016 privilégie l’exploration des régions de l’Europe, les villes singulières comme Zurich, Munich ou Milan. Art Paris Art Fair tient aussi à mettre en avant les galeries d’auteur dont la ligne artistique reflète la passion, comme un antidote à la tendance d’uniformisation que l’on constate d’une foire à l’autre.

L’édition 2016 maintient un équilibre entre 48% de galeries étrangères et 52% de galeries françaises, avec 58 nouvelles participations. Parmi les nouveaux entrants, on note l’arrivée des galeries Bob Gysin (Zurich), Art Bartschi & Cie (Genève), La Balsa Arte (Bogota), Silk Road (Téhéran), Studio Visconti (Milan) et le retour de Ditesheim & Maffei Fine Art (Neuchatel). Du côté français, Art Paris Art Fair fait la part belle aux galeries en région avec la présence de trois galeries de Marseille (Galerie Didier Gouvernnec Ogor, Béa-Ba et Najuma), deux galeries bordelaises (DX et Xénon), une enseigne lilloise (Cédric Bacqueville), lyonnaise (Françoise Besson), rennaise (Oniris) ou strasbourgeoise (Galerie Jean-Pierre Ritsch Fisch). Parmi les nouvelles enseignes parisiennes, on note l’arrivée des galeries Eric Dupont, RX, Françoise Paviot, MAGNIN-A et le retour de Sèvres-Cité de la Céramique.

——————————

Un focus sur une scène de l’Est : La Corée à l’honneur

Confiée à la commissaire d’expositions Sang-A Chun, cette invitation souligne la richesse de la scène artistique du « pays du matin calme », depuis l’émergence d’un art contemporain spécifique dans les années 1960 jusqu’à l’effervescence actuelle avec près de 70 artistes représentés par une dizaine de galeries coréennes venues de Séoul, Daegu et Paju-Si et une vingtaine d’enseignes occidentales.

Art paris art fair 2016 03 medium
In Kyum Kimn, Space-Less, 2015 Courtesy Gallery SoSo (Paju-Si)

On retrouve aussi bien la génération des tous premiers modernistes comme Ungno Lee, figure historique qui a su bâtir une œuvre novatrice au carrefour des traditions orientales et occidentales à qui la Galerie Thessa Herold consacre une exposition personnelle, que les maîtres de l’art abstrait liés à la mouvance de Dansaekhwa, cet art mystérieux et poétique du monochrome coréen dont les ambassadeurs les plus connus seront présents comme Lee Ufan, Myeong-Ro Youn représentés par la Galerie Gana Art.

Les figures contemporaines établies comme Moon-Pil Shim (Galerie Lahumière et Shilla Gallery), Lee Bae (Galerie RX), Kwang Young Chun (Sundaram Tagore Gallery, Omer Tiroche Contemporary Art) ou Boomoon (Flowers Gallery) sont présentes. La génération émergente sera également honorée avec les installations de Kiwon Park (313 Art Project) et de Yun Soo Kim (Soso Gallery), les sculptures oniriques de myeongbeom Kim (Galerie Paris-Beijing) ou encore le travail graphique de Min Jung-Yeon (Galerie Maria Lund).

A l’occasion des célébrations de l’année France-Corée, la scène coréenne investit la capitale française pendant Art Paris Art Fair et s’expose dans de grands lieux parisiens. A l’initiative de la IBU Gallery et en collaboration avec les galeries RX et Hakgojae, l’artiste Chung Hyun présente « L’homme debout », un ensemble de sculptures monumentales exposées dans le Jardin du Palais Royal. Par ailleurs, le musée Cernuschi expose sa collection d’art coréen contemporain constituée à partir des années 1980 ainsi que des jeunes talents prometteurs. Le Centre culturel Coréen consacre une exposition au peintre Oh Se-Yeol et accueille une conférence « Art Contemporain : tracer le passé, éclairer l’avenir » modérée par Sang-A Chun, commissaire invitée pour la Corée à l’honneur à Art Paris Art Fair.

Art paris art fair 2016 04 medium
Joohyum Kim, Extra Dimension, 2015 Courtesy Gallery Simon (Séoul)

La Corée à l’honneur à Art Paris Art Fair 2016 est une manifestation de la programmation officielle de l’année France-Corée 2015-2016 Centre culturel Coréen, 2 avenue d’Iéna, 75116 Paris le vendredi 1er avril à 18h

——————————

Solo show

Inauguré en 2015, le secteur “Solo Show” offre une vingtaine d’expositions personnelles, disséminées dans la foire, qui permettent au public de découvrir ou de redécouvrir des artistes modernes, contemporains ou émergents, tels que le syrien Fadi Yazigi chez Tanit, le peintre français Damien Cabanes à la Galerie Eric Dupont, le philippin Ronald Ventura à la Galerie Primae Noctis, ou encore le belge Antoine Roegiers chez Art Bärtschi & Cie dont le travail s’inspire de l’œuvre du peintre flamand Pieter Brueghel.

Les figures féminines sont mises à l’honneur avec des expositions personnelles consacrées à Claudine Drai (Galerie 111), Jan Haworth (Galerie du Centre), Carmen Perrin (Galerie Bob Gysin), Katinka Lampe (Galerie Les Filles du Calvaire), Ruby Rumie (Galeria NH) ou encore Song Hyun Sook (Galerie Ditesheim & Maffei Fine Art).

Ruby rumie white vessels art paris 2016 medium
Ruby Rumié, Vases blancs, 2013 Courtesy NH Galeria
Solo Show s’expose sur Bus expo

Du 30 mars au 20 avril 2016, Bus expo propose une exposition itinérante sur les cars Airfrance en s’associant à Art Paris Art Fair pour mettre à l’honneur les œuvres de cinq artistes sélectionnés parmi les Solo Show de l’édition 2016. Cette initiative a pour objectif de démocratiser l’accès à l’art contemporain en l’amenant à la rencontre du grand public.

Le secteur Solo Show est soutenu par la revue IDEAT.

——————————

Promesses

Ce secteur, dédié à la promotion des jeunes galeries et à la création émergente, accueille douze enseignes de moins de cinq ans d’existence et n’ayant jamais participé à la foire. Sélection 2016 : 50 Golborne (Londres), ART’LOFT Lee-Bauwens Gallery (Bruxelles), Bildhalle (Zurich), Galerie Béa-Ba (Marseille), Brandt Gallery (Amsterdam), Espace L (Genève), Galerie Valérie Delaunay (Paris), Galerie Gouvernnec Ogor (Marseille), Christine Park Gallery (Londres), Maëlle Galerie (Paris), under construction (Paris), YAY Gallery (Bakou).

———

Focus sur 3 galeries du secteur Promesse

under construction (Paris)

Stand G13

under construction gallery, jeune galerie d’à peine un an et demi, présente des œuvres de Cécile Chaput, Sandrine Rondard et Ken Sortais. Les œuvres de ces 3 artistes ont en commun de nous parler de traces, de souvenirs, de mémoire collective et individuelle.

Cécile Chaput crée des univers déstructurés et faussement chaotiques nous plongeant dans des environnements familiers liés aux souvenirs d’enfance : la cuisine en Formica de nos aïeux, la caravane synonyme d’évasion de nos premières vacances familiales,… Sandrine Rondard peint des instantanés élaborés de souvenirs familiaux, ces petits instants d’éternité où le temps semble s’arrêter et où l’artiste “propose l’amorce d’un récit qui côtoie l’étrange et le réel”. Ken Sortais quant à lui prélève des empreintes de notre univers urbain. Il recueille par le biais du moulage in situ les vestiges de notre quotidien. Agissant en quasi-archéologue de notre environnement, il s’approprie aussi bien une réplique de sphinge antique qu’une carcasse de voiture abandonnée.

Art paris 2016 under construction  medium
Ken Sortais, Christine, 2014 — Latex et acrylique — Dimension variable © Galerie under construction

———

Valérie Delaunay (Paris)

Stand G5

Pour l’édition 2016, la Galerie Valérie Delaunay présente le travail d’artistes qui nous invitent à la redécouverte de la peinture figurative qui s’est amorcée au milieu des années 1990 et s’est développée presque sans discontinuer depuis. Participant à son renouvellement, ces artistes s’approprient une peinture dite figurative et la transcendent au delà des frontières de la figuration où se mêlent expressivité, abstraction et onirisme.

Pour cette nouvelle édition, Julie Polidoro poursuit son questionnement sur la place de l’individu, le territoire et l’espace et présente ses derniers travaux sur papier et tableaux noirs. Julien Spianti crée de grandes compositions destructurées peuplées de corps qui se dissolvent, prétextes à explorer des thèmes comme le châtiment, le désir, le crime, l’autorité et le pouvoir. Enfin Niklaus Manuel Güdel peint des personnages d’une blancheur évanescente entre apparition et effacement comme un « exercice de mémoire » de l’enfance oubliée.

Ronde 2013 oil on paper 50x65cm 1  medium
Julien Spianti, Ronde, 2014 Huile sur papier — 50 × 65 cm Courtesy of the artist & Galerie Valérie Delaunay, Paris

———

Maëlle Galerie (Paris)

Stand G16

En 2012 à Belleville, Olivia Maëlle Breleur ouvre sa galerie qui compte aujourd’hui quatorze artistes originaires de France, Brésil, Pologne, Australie, Espagne et Caraïbe. Le genre, le féminin, l’identité, l’intime ou la finitude sont quelques-unes des thématiques développées. Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie, Agata Kus est lauréate et finaliste de nombreux prix et bourses. Né en Martinique en 1945, Ernest Breleur est l’un des artistes majeurs de la Caraïbe. La totalité de ses œuvres ont été spécialement réalisées pour Art Paris.

Art paris maelle galerie medium
Agata Kus, Twins IV, 2015 Huile sur toile — 130 × 100 cm Courtesy of the artist & Maëlle Galerie, Paris

——————————

L’art numérique en majesté sur la façade du Grand Palais

Art Paris Art Fair, en partenariat avec la société Vidélio, propose une programmation d’installations numériques projetées sur la façade du Grand Palais tous les soirs pendant la durée de la foire. Six artistes ont été sélectionnés : Col.l.age + Sho Jang and Min Kim (Paik Hae Young Gallery), ENCOR Studio (Galerie Madé), Kim Joon (Galerie Park Ryu Sook), Hypnotica (YAY Gallery), Moon-Pil Shim (Galeries Shilla et Anne Lahumière) et Antoine Schmitt (Galerie Charlot).

——————————

Slash vous propose un focus sur 4 galeries participantes

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

Avenue Winston-Churchill


75008 Paris

T. 01 44 13 17 17

Champs-Élysées – Clemenceau
Franklin D.Roosevelt

Horaires

12h00 — 20h00 du jeudi 10 au samedi 12 novembre / 12h00 — 19h00 le dimanche 13 novembre

Tarifs

Plein tarif 30 € — Tarif réduit 15 €

Moins de 12 ans, gratuit

302x284 hands on design original