Bart Baele — Le Flamand craquelé

Exposition

Dessin, peinture

Bart Baele
Le Flamand craquelé

Passé : 8 janvier → 26 février 2011

L’œuvre de Bart Baele peut être considérée comme un récit fragmenté : chaque dessin, chaque peinture, chaque sculpture recueille un moment de sa vie, comme une confession révélant le psychisme meurtri de l’artiste. Mais elle recèle aussi — et c’est sans doute la raison de sa prégnance très contemporaine — une composante mystérieuse, un idéalisme mêlant souffrance et rédemption, suscitant chez le spectateur des interrogations toujours nouvelles.

Le dessin, pratiqué par Bart Baele de façon quasi obsessionnelle, lui sert avant tout de révélateur, inspirant parfois les sujets de ses peintures. D’une expression plus directe et spontanée que l’œuvre peinte, ses dessins manifestent, dans leur grande variété, un mélange de fragilité et d’affliction. Souvent l’artiste y figure lui-même, quelquefois sous la forme d’un squelette : référence ensorienne à la mascarade grinçante de la vie et de la mort.

B.b.1863 munch1944.61x40cm medium
Bart Baele, Sans titre, 0

La peinture offre à Bart Baele un territoire émotionnel plus large encore. Retravaillés au fil des mois, voire des années, les tableaux reprennent les mêmes représentations symboliques, religieuses et/ou organiques, qu’il théâtralise avec une sobriété qui n’exclut pas la violence. Bart Baele y convoque ses tourments intérieurs comme ceux du reste du monde et les retranscrit comme le ferait le plus sensible des sismographes.

Des mots parcourent son œuvre, en flamand mais plus fréquemment en français : merci, racaille, kamikaze… ; des expressions : le Flamand craquelé, la philosophie des larmes, docteur mental ; des chiffres (dates inversées ou simplement énumérées), et des noms ou initiales invoquant son panthéon personnel (Antonin Artaud, Edvard Munch, Vincent Van Gogh, Niko Pirosmani…). Sorte d’incantations faites à (très) haute voix, accentuant la tension entre la satire et le drame, elles viennent amplifier une charge émotive à laquelle on ne peut échapper. Car il s’agit ici d’un art du bouleversement.

  • Vernissage Samedi 8 janvier 2011 à 18:00
Galerie Polaris Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

15, rue des Arquebusiers


75003 Paris

T. 01 42 72 21 27 — F. 09 59 47 28 47

www.galeriepolaris.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au vendredi de 13h à 19h
Les samedis de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Bart Baele