Basim Magdy — Satellite 9

Exposition

Vidéo

Basim Magdy
Satellite 9

Encore environ un mois : 18 octobre 2016 → 15 janvier 2017

Le travail de Basim Magdy combine plusieurs supports multidimensionnels pour créer une fiction — instrument indispensable, selon l’artiste, pour la saisie d’une réalité plus ample. Ses films mettent en scène des lieux fictifs familiers mais non identifiables, dans lesquels des personnages anonymes figurent des histoires où l’humour se mêle à l’absurde, où l’accomplissement futile le cède souvent à un espoir circonspect.

L’œuvre, inédite, que Basim Magdy présente dans le cadre de la programmation Satellite procède du constat que les vastes étendues d’eau, de par leur mystère, sont source de mythologie et de fiction. Historiquement, l’océan — territoire inhabité — a engendré de nombreux mythes dans lesquels l’espace aquatique est décrit comme un trou noir, peuplé ici ou là de créatures surnaturelles et de monstres marins.
Magdy propose une autre mythologie, convoquant pour cela plusieurs supports — film 16 mm, gifs animés, séquences filmées avec l’iPhone — afin de produire une nouvelle image d’un lieu traditionnellement considéré comme silencieux. Une fraction de notre savoir incomplet se trouve ainsi comblée par le spectacle de mammifères évolués retournant à la mer, l’histoire jamais contée de la défiguration des sirènes après une fuite radioactive ou celle des marins qui trahirent leur pays par pur fantasme d’un vertige infini.

Au final, le film renforce le mystère d’un lieu que nous avons choisi de mythologiser.

Récemment, le travail de Basim Magdy a été présenté entre autres, à la troisième New Museum Triennal, New York (2015), au musée d’art moderne de Varsovie (2015), à la Biennale de Montréal (2014) et à la Seoul Mediacity Biennial (2014). Magdy a remporté le prix Abraaj Group et a été désigné artiste de l’année 2016 de la Deutsche Bank.

Commissaire : Heidi Ballet