Bernard Moninot — Entre temps

Exposition

Dessin, peinture

Bernard Moninot
Entre temps

Passé : 6 mai → 20 juin 2015

David hockney ipad drawing  min grid Les vernissages de mai 2015 Découvrez notre sélection de vernissages d’expositions du mois de mai 2015.

Cette première exposition personnelle de Bernard Moninot à la galerie, réunit trois séries d’œuvres récentes : Terminal, Antichambre et À la poursuite des nuages.

« L’œuvre de Bernard Moninot ne rentre dans aucune des grandes catégories expressives. Bien qu’elle travaille avec la pigmentation, elle ne ressortit pas à la peinture, bien qu’elle se déploie dans l’espace, elle ne se donne pas à percevoir en tant que sculpture et enfin elle ne relève pas véritablement de ce que l’on entend par installation. Le plus juste serait de dire qu’elle est de l’ordre du dessin : mais un dessin élargi (au sens où Novalis avait pu parler de “poésie élargie”)… »1

Les œuvres de la série Antichambre s’inspirent d’une œuvre de 2011, un dessin dans l’espace, représentant une sculpture de silence. Cette œuvre en trois dimensions, constituée de cercles de miroir sans tain, était mise en mouvement par un moteur et projetait des ombres et des lumières sur les murs. Les différentes tailles des cercles représentent le sonogramme du mot silence.

Les tableaux issus de cette série sont des arrêts sur image de l’œuvre en rotation. Composés de deux plans assemblés dans un châssis formant une boîte dont le fond est peint. Une soie teintée au premier plan joue le rôle d’un écran. La couleur est l’enjeu principal de cette série.

La série des dessins À la poursuite des nuages a été réalisée en 2012 dans l’atelier de l’artiste à Château-Chalon. L’atelier culmine à 500 mètres d’altitude et offre un vaste panorama sur la nature et le ciel. Comme une performance dessinée, comme un travail d’écriture, l’artiste observe les nuages et dans un mouvement de gauche à droite, il traduit sur le papier le mouvement des nuages qui s’étirent au gré du vent. Chaque retour du regard correspond sur le papier au passage à la ligne suivante. Le temps qui passe est matérialisé par l’inscription des minutes à chaque nouvelle ligne. Enfin, la série Terminal a été initiée en 2013. Trois grands formats ainsi que des formats intermédiaires sont exposés. Représentant les salles d’embarquement dans les aéroports, lieux d’attente et espaces intermédiaires, ces tableaux constituent un hommage aux œuvres de l’artiste constructiviste russe El Lissitsky. Constitués de deux plans de soie superposés et séparés de quelques centimètres, un jeu de lignes superposées et un travail sur la transparence des couleurs primaires fait émerger une sensation de mouvement. Comme avec la série Antichambre, il en résulte un effet de fusion optique des couleurs.

« C’est la pratique du dessin qui caractérise mon travail, depuis les années 1980, je me suis peu à peu éloigné des notions traditionnelles de traces ou d’empreintes déposées par un geste sur le papier, pour recourir à d’autres médiums inédits. Cela m’a amené à prendre en compte les phénomènes naturels, ondes sonores, résonances, ombres, lumières (…) »2

Dans le cadre de Choices Collectors Week-end, signature de la monographie éditée aux éditions André Dimanche, avec un texte de Jean-Christophe Bailly le samedi 30 mai à 15h.

1 Extrait du texte de présentation de la monographie Bernard Moninot par Jean-Christophe Bailly, édition André Dimanche, 2012.

2 Bernard Moninot, Art Absolument.

  • Vernissage Mercredi 6 mai 2015 18:00 → 20:30
07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

22, rue du Bac


75007 Paris

T. 01 42 97 44 00

www.galerie-jeanfournier.com

Rue du Bac
Tuileries

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Bernard Moninot