Brutal Warburg 2013

Exposition

Techniques mixtes

Brutal Warburg 2013

Passé : 7 février → 16 mars 2013

Chères amies, chers amis,

Voici venu le temps d’un second battant de volet, théorique bien sûr, plutôt que d’un deuxième — je préfère dire second que deuxième — s’agissant d’une exposition personnelle, il convient d’observer le tombé de rideau des convenances dans les règles, dussions-nous nous assoupir en pleine conférence, là est le propos.

Aussi, pour ce second volet, j’ai beaucoup travaillé d’entre l’infra-mince allié de sa micro-politique, en ceci qu’à la gouvernance je ne me suis adonné, eu égard aux principes inactifs de l’esthétique qu’en totale symbiose d’avec les éléments discursifs échus, telle une planche à voile dont la voilure sera orientée vers cette estime qu’un Salut touristique pourra s’en exhaler, face au réel toujours captivant.

Quant aux MeuhMeuh, me demandera-t-on : cet essai de sensibilisation des publics aux formes innovantes s’octroie le bénéfice d’une Aide Individuelle à la Création de la Direction Régionale des Affaires Culturelles de la Région Île-de-France 2012 courant sur 2013, afin de pouvoir faire ce que peut, en ménageant un espace dédié à l’innovation en milieu péri-urbain, de quand les formes deviennent pensées, se livrent avec cette force qu’ont seules les épures de baignoires campées en les pâturages, détourées de bétail tendre pour abreuver une soif éternelle d’être, une connaissance.

Le tee-shirt, de secours, vous secourra aux moments délicats des gardes à vue (GAV) compliquées, vous offrant le loisir de pouvoir vous y retrouver, tout en y échappant légalement, heureusement, et le cas échéant, rappeler à l’ordre, si oubli il y a des nuances ou mégardes à la déontologie de l’autorité compétente.

Le CRA est une étude de pigments sur Altuglass opacifié, quant au logo ou plutôt à l’enseigne normalisée sise pour tous les Centres de Rétention Administrative des grosses bourgades de France qui en accueillent un. Le repère visuel, l’identité.

L’exemple sur voie ferrée, en la crypte, doit son rendu au principe simple et vérifiable constat que le corps d’une personne décédée se raidit comme elle est tombée, raide. Aussi d’en respecter l’ultime posture, comme une épitaphe corporelle au roman de sa vie, un point d’exclamation.

De ne plus contraindre en parfois brisant les os, fissurant les chairs, la peau et les muscles, déchirant les tendons et les ligaments pour une posture codée : celle de l’allumette, contrainte en cercueil, ultime rangement, intolérable, mais de cercler, d’entourer, d’accompagner la dépouille en la posture que le destin lui aura donné — c’est au cercueil de s’adapter et pas le contraire !

La motocyclette de 360 cm3 deux temps, issue de la catégorie du sport mécanique option motocross, apparaît fantomatiquement comme une sculpture depuis laquelle se diffuse la spiritualité, en effet, un cartel en grosse 3D, apportant de possibles inédits sponsors afin de lutter durablement pour un idéal sportif. Parce que n’existe aucune éthique quant aux choix des fabriques et des produits présentés, emmenés par les chemins du monde, grâce aux placards des véhicules tout-terrains, humains tout-espaces ; ce coming-out publicitaire.

Je vous remercie et vous souhaite une bonne visite.

Stéphane Bérard, pour Brutal Warburg 2013
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

5, rue des Haudriettes


75003 Paris

T. 01 46 33 04 38

www.galerieevameyer.com

Arts et Métiers
Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h
Les samedis de 11h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste