Cinéastes en correspondance — Albert Serra / Lisandro Alonso

Exposition

Film

Cinéastes en correspondance
Albert Serra / Lisandro Alonso

Passé : 17 avril → 29 juin 2013

Après Jonas Mekas et José Luis Guerin à l’automne dernier, c’est au tour d’Albert Serra et de Lisandro Alonso de se prêter au jeu de la lettre filmée dans le cadre du cycle « Cinéastes en correspondance ».

Brève mais radicalement libre, la correspondance que les deux cinéastes ont entretenue a pris la forme de deux films qui seront présentés aux spectateurs lors des deux rétrospectives intégrales que le Centre Pompidou leur consacre : Le Seigneur a fait pour moi des merveilles, du Catalan Albert Serra et Sin Titulo (Carta para Serra), de l’Argentin Lisandro Alonso.

Albert Serra rétrospective

Espagnol mais avant tout catalan, Albert Serra est né en 1975 à Banyoles. Il est titulaire d’une licence en philologie hispanique et en littérature comparée de l’Université de Barcelone.

Il est l’auteur de trois longs métrages. En 2003, Crespia, the film not the village, est un portrait estival d’un village, oscillant entre documentaire et fiction. Inédit, ce premier film est amené à le rester car il n’est plus montré. En 2006, Honor de Cavalleria, libre adaptation de Don Quichotte, reçoit un accueil très remarqué au Festival de Cannes à la Quinzaine des réalisateurs. En 2008, Le Chant des oiseaux, récit du voyage des rois mages tourné en noir et blanc dans le nord de l’Europe, est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux.

Depuis 2010, Albert Serra développe une activité théâtrale en parallèle au cinéma. En 2011, il reçoit carte blanche du Musée d’Art contemporain de Barcelone pour développer une série télévisée, intitulée Les Noms du Christ, à l’occasion d’une exposition.

C’est en 2011 également qu’il réalise, en réponse à la proposition du Centre de Culture Contemporaine de Barcelone (CCCB), sa lettre filmée à Lisandro Alonso : Le Seigneur a fait pour moi des merveilles.

2013 voit l’achèvement de son dernier long-métrage, L’histoire de ma mort, qui s’inspire du mythe de Casanova.

La correspondance filmée avec Lisandro Alonso

Albert Serra veut une seule œuvre échangée, une lettre envoyée chacun, et peu importe sa longueur.

Il veut faire « un film sur ce que l’on voit sur un tournage, son squelette, son processus de fabrication, avec la participation d’acteurs de mes films précédents : je veux montrer l’aspect ludique, qui a toujours été déterminant dans la fabrication de tous mes films, mais qui, pour des raisons esthétiques, n’est pas apparu dans le résultat final. » Les deux lettres issues de cette correspondance sont présentés au Festival de Locarno en 2012 : Albert Serra signe le long métrage Le Seigneur a fait pour moi des merveilles et Lisandro Alonso le court métrage Sin titulo (Carta para Serra).

L’installation les trois petits cochons

Albert Serra présentera sous la forme d’une installation le film Les Trois petits cochons, œuvre monumentale créée pour la dOCUMENTA (13) à Kassel, à l’été 2012.

Ce film fleuve de 101 heures trace un portrait contemporain de l’Allemagne à travers l’adaptation des écrits de trois figures antagoniques de son histoire : Johann Wolfgang von Goethe (à partir des Conversations de Goethe avec Eckermann), Adolf Hitler (à partir de Hitler’s Table Talk 1941-1944).

His Private Conversations, une série de monologues et de conversations entre Hitler et son cercle le plus proche) et Rainer Werner Fassbinder (à partir d’une série d’entretiens avec le cinéaste allemand, Fassbinder über Fassbinder : Die ungekürzten Interviews) Tourné intégralement avec des comédiens non professionnels pendant les 100 jours de la dOCUMENTA, le film reste tout au long assez littéralement attaché aux textes. Il n’a été présenté à ce jour dans son intégralité que lors des derniers jours de la dOCUMENTA, en septembre 2012, 9 jours durant, 24 heures sur 24, dans une salle de cinéma de la ville, le Gloria Cinéma.

La carte blanche

Admirateur de Salvador Dalí, grand lecteur, Albert Serra est également un cinéphile absolu et éclectique. Le Centre Pompidou lui offre de décliner ses affinités à travers une carte blanche en 10 séances, chacune présentée en compagnie d’un invité (notamment Abel Ferrara, Catherine Millet, Luc Moullet, Jean Narboni, Olivier Père, Melvil Poupaud, Pierre Rissient).

Au programme, quatre films rares autour de Salvador Dalí, des films méconnus de Guercio, Makavejev ou Passer, mais aussi des classiques revisités en compagnie d’invités, comme le Samson et Dalila de DeMille, présenté avec Luc Moullet.

04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

Place Georges Pompidou


75004 Paris

T. 01 44 78 12 33 — F. 01 44 78 16 73

www.centrepompidou.fr

Châtelet
Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h
Nocturne les jeudis jusqu’à 23h

Tarifs

Plein tarif 14 € — Tarif réduit 11 €

Gratuit pour les moins de 18 ans, billet exonéré pour les moins de 26 ans. Et pour tout le monde, les premiers dimanches du mois.

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Albert Serra
  • Lisandro Alonso