Claude Closky — Objets Sacs Gens 2

Exposition

Collage, dessin, techniques mixtes, vidéo

Claude Closky
Objets Sacs Gens 2

Passé : 10 septembre → 10 novembre 2016

Attentif aux images qui abondent dans notre monde contemporain, Claude Closky échantillonne, prélève des éléments du quotidien et alimente son travail avec des codes et systèmes empruntés à notre société de consommation et à l’ère de la communication.

–––

Réactivant pour Le Portique la vidéo Objets Sacs Gens présentée et acquise en 1998 au Frac Normandie Rouen, l’artiste marque une pause : Quid de notre regard, du langage publicitaire et du désir, 20 ans après ? Dans ses dessins/collages, 10, 20, et 30%, il rejoue notre environnement visuel à différentes échelles. Un focus, un zoom sur des images pour mettre en exergue des signes qui réécrivent la syntaxe et la grammaire de notre regard.

Claude closky le portique cac normandie 02 medium
Claude Closky, Vampires et fantômes — Galerie Laurent Godin, Paris, 2016 Photo © Yann Bohac

——

Claude Closky s’amuse avec les signes, la syntaxe propre à la communication publicitaire qui a contribué à forger les consommateurs que nous sommes devenus. Collages, vidéos, dessins : l’artiste use de tous les supports pour élaborer un nouveau système, une nouvelle hiérarchie de sens et donner un nouveau visage aux objets du quotidien. Ses œuvres élèvent la banalité en art et mettent à nu les mécanismes d’appropriation et de désir qui rythment la société de consommation. L’artiste ne livre pourtant pas un travail critique sur l’acte de consommer : il décontextualise l’objet pour inviter le visiteur à l’envisager sous un autre angle, à le regarder avec des yeux neufs, ceux qu’il nous prête le temps de l’exposition.

Claude closky le portique cac normandie 04 medium
Claude Closky, 10, 20, 30 et 40%, salle 20%, Summerhall, Edinburgh, 2014 Commissaire Paul Robertson

——

La vidéo, Objets Sacs Gens 2 (OSG 2), met en scène des objets variés qui constituent le «trousseau intime» d’un sac à main, dressant ainsi un portrait factuel des humains qui se définissent alors par une succession d’objets, devenus attributs personnels. Des mains muées en présentoirs ressuscitent la photo de mode, où les objets sont magnifiés, acteurs de premier plan de la société de « consomation ». Avoir, est-ce être ? Si l’artiste ne cherche pas à dénoncer un système médiatique et publicitaire, le visiteur, face à ces images empruntées au réel et soudainement placées dans un contexte artistique, est invité à s’interroger sur la valeur de ces visuels qui abondent, se multiplient et tissent peu à peu une trame iconique de référence. «OSG 2» est une réactivation d’une pièce présentée et acquise en 1998 au Frac Normandie Rouen.

Claude closky le portique cac normandie 03 medium
Claude Closky, 20%, 2014 — Stylo bille sur papier, punaises — 24 x 18 cm Vue d’exposition 10, 20, 30 et 40%, Summerhall, Edinburgh, 2014

——

Près de 20 ans se sont écoulés : l’occasion de marquer une pause et de dresser un rapide bilan de l’évolution de notre regard et des mentalités. Quid des modes de communication en 2016, du langage visuel, à l’ère du tout Internet et de la saturation d’images ? C’est avec cette accumulation d’images que Claude Closky s’amuse et élabore ses dessins, échantillonnages et prélèvements de visuels empruntés à notre quotidien. La série de dessins/collages, 10,20 et 30%, se compose de micro-éléments extraits de notre environnement, donnant à voir des miniatures, zoomant sur des signes, des images. Entomologiste du quotidien, DJ de notre réalité domestique et commerciale, Claude Closky classifie, agence, ordonne, créant de nouveaux assemblages, provoquant de nouvelles rencontres qui multiplient les regards et les sens. Un mix d’images, un instantané de notre banalité qui donnent ses lettres de noblesses au quotidien.

——————————

Né en 1963 à Paris. Ses œuvres ont été présenté dans des expositions personnelles en France et à l’étranger, entre autres aux biennales de Lyon (1995), Sharjah (2005), Sydney (1996), Taïwan (2000), València (2001), Venise (2001). En 2008, le Mac/Val (Vitry-sur-Seine) lui a consacré une rétrospective pour laquelle il a transposé ses œuvres dans des versions sonores. Il est commissaire en 2012 de l’exposition pour célébrer les 10 ans du Pavillon, Laboratoire de création du Palais de Tokyo. Plus récemment son travail a été montré à la Açıkekran Yeni Medya Sanatları Galerisi à Istanbul, au Bazaar Compatible Program à Shanghai et galerie Laurent Godin à Paris.

302x284 hands on design original

L’artiste