Claude Tétot — Peintures récentes

Exposition

Peinture

Claude Tétot
Peintures récentes

Passé : 3 mars → 2 avril 2011

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une exposition des peintures récentes de Claude Tétot, peintre abstrait dont l’œuvre singulière est inclassable aujourd’hui.
Jusqu’en 2007 les toiles de grand format de Claude Tétot sont constituées d’importants aplats colorés, peints quasiment sans aucun effet de matière, sur lesquels viennent s’inscrire en contraste des formes. Cette même année, l’artiste instaure des brèches, des déchirures sur ce fond jusque-là continu. Puis en 2010, Claude Tétot brise véritablement l’existence de cette surface colorée. Le blanc de la réserve de la toile préparée se substitue alors à celle-ci pour constituer le fond sur lequel se retrouvent des formes très dessinées, difficilement définissables, toujours faussement organiques ou géométriques.
Alors que jusqu’en 2009 la majorité des surfaces colorées était homogène, sans traces visibles du pinceau, se devinent désormais dans les toiles récentes les couches précédentes où le geste de l’artiste est laissé volontairement apparent ; l’aplat de couleur, pouvant également venir déborder sur les autres éléments.

Les couleurs sont les matériaux mêmes des peintures de Claude Tétot. Ici, celles des surfaces homogènes sont vives et franches alors qu’à l’inverse celles des parties irrégulières sont nuancées, moins identifiables, présentant un mélange de teintes. Les couleurs à l’instar des formes viennent non pas lutter avec le fond, mais tendent à lutter entre elles.

Nous retrouvons, dans les dernières peintures, des formes déjà présentes dans les toiles antérieures telles que la grille losangée ou les bandes. Ces dernières sont soit segmentées d’aplats de diverses couleurs, soit de surfaces moins nettes. Les coulures et les surfaces irrégulières sont plus fréquentes et toujours réalisées dans un geste maîtrisé. La tension des œuvres naît là aussi de la confrontation entre ces différents espaces.

« Claude Tétot est, en même temps, un peintre de l’affirmation et du doute, un artiste dont les tableaux suscitent chez qui regarde en un seul et même mouvement, la sensation d’une évidence et celle d’une indétermination. »1

Ici, cette fausse évidence est encore plus significative. La toile présentant quatre cercles sur un fond jaune moutarde laisse apparaître dans un premier regard un sentiment d’immobilité, en contraste avec la partie de gauche offrant du mouvement. Cependant ces formes semblent s’animer et un regard plus assidu permet de remarquer qu’ils ne sont pas séparés du même intervalle ni disposés sur le même axe ce qui offre ces impressions de « fausse évidence » et de « fausse opposition » avec la partie de gauche.

L’huile sur toile, présentant sur son bord droit un jeu de bandes, nous incite aussi à douter. Les bandes jaunes recouvertes de vert et d’orange sont-elles irrégulières ou très délimitées comme ces voisines blanches et argentées ?

De même que pour les peintures précédentes, cette ambiguïté et ces confrontations préservent toujours l’équilibre pictural de la toile, une harmonie de désaccord dont parle Bernard Ceysson. Dans ces dernières œuvres, Claude Tétot pousse encore plus loin les limites de notre regard qui se trouve déstabilisé à la fois par la matière, les couleurs et les formes.

À l’occasion de cette exposition, un catalogue est publié avec un texte de Eric Suchère aux éditions Lienart et Galerie Jean Fournier, Paris, 2011

1 Pierre Wat, « Claude Tétot », éditions Lienart, galerie Jean Fournier, Paris, 2009, p.9

  • Vernissage Jeudi 3 mars 2011 18:00 → 20:30
07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

22, rue du Bac


75007 Paris

T. 01 42 97 44 00

www.galerie-jeanfournier.com

Rue du Bac
Tuileries

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Claude Tétot

Du même artiste