Clémence Torres — Dans le vide, l’horizon disparaît

Exposition

Installations

Clémence Torres
Dans le vide, l’horizon disparaît

Passé : 15 juin → 3 septembre 2012

Clemencetorres 1 grid Entretien — Clémence Torres Rencontre avec Clémence Torres, qui, programmée dans le cadre des Modules jusqu’au 3 septembre, déploie au Palais de Tokyo son univers à la lisière d’un minimalisme poétique. Sous la solennité du métal, transparaît l’expérience du corps à l’ouvrage. 0712 3 grid Panorama 07/12 Du Centre Pompidou au Louvre en passant par le Palais de Tokyo, la rédaction pose un regard sans concession sur les expositions franciliennes du mois de juillet.

Clémence Torres s’approprie les matériaux de l’architecture, utilisant des éléments tels que miroir, verre et métal. Une esthétique à première vue très minimale, voire industrielle, faisant en réalité vivre aux visiteurs de véritables expériences sensibles et poétiques.

L’artiste retravaille ses œuvres à la main, laissant des traces de ses gestes sur ces éléments manufacturés. Elle mène aussi une activité d’édition. Ses livrets, recueils d’une prose détachée, pleine d’humour, apparaissent parallèlement à la construction des sculptures : deux manières d’appréhender l’espace et le temps. Ses œuvres, d’un aspect à la fois rigide et fragile, ponctuent l’espace comme ses textes ponctuent la page blanche.

« La perception visuelle et la construction du regard sont le point de départ ». Ainsi Clémence Torres décrit-elle la genèse de l’exposition Dans le vide, l’horizon disparaît. L’artiste propose pour le cadre architectural atypique des Arches Wilson une installation inédite : composée de plusieurs éléments faisant office d’instruments et de dispositifs de mesure, elle donne à voir un jeu de lignes, de découpes, d’intersections et de perspectives, partant du niveau de son regard. Ce système métrique de référence — 1,57m — récurrent dans la pratique de Clémence Torres et comme un écho du Modulor de Le Corbusier, se mesure ici à une échelle démesurée, dans un espace d’exposition vu comme une mise en abîme : la place de l’œuvre dans l’espace est ainsi une évocation de notre position dans le monde.

Clémence Torres, née en 1986 à Cannes, vit et travaille à Paris.

16 Trocadéro Zoom in 16 Trocadéro Zoom out

13, av. du Président Wilson


75016 Paris

T. 01 81 97 35 88

www.palaisdetokyo.com

Alma – Marceau
Boissière
Iéna

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de midi à minuit

Tarifs

Plein tarif 12 € — Tarif réduit 9 €

Gratuité pour les visiteurs de moins de 18 ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires des minimas sociaux…

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Clémence Torres