Clémence Veilhan — Et les fruits passeront la promesse des fleurs

Exposition

Photographie

Clémence Veilhan
Et les fruits passeront la promesse des fleurs

Passé : 29 novembre 2014 → 20 janvier 2015

« Que peut-on donc raconter d’intéressant ou d’utile ? Ce qui nous est arrivé, ou bien est arrivé à tout le monde, ou bien à nous seuls ; dans le premier cas ce n’est pas neuf, et dans le second cela demeure incompréhensible. Si j’écris ce que je ressens, c’est ainsi que je diminue la fièvre de ressentir. Ce que je confesse n’a pas d’importance, car rien n’a d’importance. Je fais des paysages de ce que j’éprouve. Je donne congé à mes sensations. Je comprends parfaitement les femmes qui font de la broderie par chagrin, et celles qui font du tricot parce que la vie existe. Ma vieille tante faisait des patiences pendant l’infini des soirées. Ces confessions de mes sensations, ce sont mes patiences à moi. »

Le livre de l’intranquillité, Fernando Pessoa

« je raconte une histoire ; le passage de l’enfance au monde adulte — celle d’un trouble, d’une enfance perdue, d’un commencement impossible. Au départ, quelques figures adultes désaxées. Le récit d’un corps en perpétuel mouvement, instable, bouleversé. Ce corps est le lieu de tous les possibles, d’un avenir, d’une promesse. »

Clémence Veilhan

Cette exposition réunit trois séries photographiques.

  • 24 images dans la vie d’une femme
    Clémence Veilhan pense à vingt quatre étapes marquantes de sa vie. Elle les rejoue spontanément en s’imposant des règles strictes : les photographies sont réalisées à la chambre, dans le temps le plus court possible, un seul « plan-film » par photographie, chaque image s’inventant sur le moment même des prises de vues.
  • Je n’ai jamais été une petite fille
    Clémence Veilhan propose à 38 femmes de venir poser dans sa robe de petite fille. Une robe d’enfant, seul objet qui lui reste de son passé. Peu à peu craquée, déchirée, chaque fille lui donne une nouvelle forme, et de nouveaux souvenirs. « Le jeu m’évoque les photographies de Lewis Caroll, où les petites filles semblent avoir grandi d’un coup. »
  • Chewing-Girls
    Clémence Veilhan propose à 50 filles de venir en Lolita poser nue en faisant une bulle de chewing-gum.

« Se passera-t-il quelque chose un jour ? Ou resterons-nous à tout jamais enfermées dans cette mauvaise photographie ? Est-ce que les bulles les recouvriront entièrement jusqu’à les faire disparaître ? Est-ce que les filles exploseront lorsque les bulles éclateront ? Ou est-ce que ces explosions provoqueront notre fin à tous ? »

Clémence Veilhan a été l’assistante de Nan Goldin entre 2009 et 2011. Elle a travaillé comme assistante réalisateur pour différents documentaires de 2001 à 2007. Elle a étudié le cinéma à l’université Paris 3, et a joué au théâtre de 1992 à 2000.

  • Vernissage Samedi 29 novembre 2014 à 18:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

20, rue de Thorigny


75003 Paris

T. 06 08 63 54 41

www.laureroynette.com

Saint-Paul
Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste