Clement Valla — Surface Proxy

Exposition

Sculpture

Clement Valla
Surface Proxy

Passé : 16 avril → 19 mai 2015

L’exposition présente des images au statut de substitut : des impressions jet d’encre sur des toiles en lin, qui enveloppent des sculptures produites par fraisage à commande numérique.

Le point de départ de la reflexion de Valla, ce sont des fragments d’architecture et de sculptures médiévales françaises, qui ont atterri dans les collections des musées de New York et Providence, où l’artiste vit et travaille. Les objets de ces institutions variées ont été choisis car ils portent les cicatrices visibles de leur transformation d’ornements architecturaux fixes (en France) en œuvres sculpturales autonomes (à New York et Providence). L’ensemble des objets qui résulte de ce choix s’organise autour des thèmes de l’éphémère, de la permanence, de la reconstruction, de la conservation et de la restauration.

Afin de reproduire les fragments pour sa propre collection, Valla utilise un procédé connu sous le nom de photogrammétrie : les objets sont photographiés sous des angles multiples, puis un modèle 3D est produit par triangulation à partir de ces multiples images.
Les origines de la photogrammétrie sont intrinsèquement liées à un fonds médiéval. La technique a été inventée par un mathématicien français en 1849 et perfectionnée dans la seconde moitié du 19è siècle par Albrecht Meydenbauer, un architecte prussien qui avait pour tâche de faire l’inventaire des monuments historiques se trouvant dans un état proche du délabrement. Une chute depuis une cathédrale gothique, qui faillit lui être fatale, convint Meydenbauer d’employer « l’échafaudage magique » de la photogrammétrie — qui permet de mesurer et modeler, mais à distance. Les logiciels contemporains de photogrammétrie ont rendu largement accessible ce procédé autrefois réservé aux scientifiques.

Cette démarche s’inscrit dans la logique des recherches précédentes de Valla, autour de ce que Harun Pharocki a nommé « images opératoires » — des images qui relèvent d’une opération, et se caractérisent par leur dimension esthétique non-intentionnelle. Dans la photogrammétrie, les photographies deviennent un moyen en vue d’un processus plus large, plutôt qu’une fin en soi. Valla met en relation cette histoire alternative de la photographie avec les discussions contemporaines sur le flux des images, les réseaux sociaux, le « big data », et les technologies de surveillance, autant d’exemples où de la valeur est créée en agrégeant des ensembles d’images. L’usager construit de manière erronée son approche des flux d’images s’il l’envisage comme ayant à voir avec les images en elles-mêmes, alors que les compagnies privées et les instances en charge de la surveillance font dériver la valeur des relations entre les images ; leurs méta-données. Comme dans la photogrammétrie, les images sont alors un moyen plutôt qu’une fin.

Les modèles 3D produits par photogrammétrie sont des images dans un sens très littéral : tirées de technologies optiques, elles sont formées, sur l’écran d’ordinateur, en enveloppant et pliant des images plates autour de volumes 3D creux. La promesse portée par le scan et la fabrication 3D est que nous serons capables de reproduire des objets. Mais en vérité, nous obtenons des images en 3D. Dans ces œuvres, Valla met l’accent sur la confusion grandissante entre l’image et l’objet.

Les modèles 3D sortent sous la forme d’images 2D ; des impressions jet d’encre sur toile, qui enveloppent une forme 3D. Pour rendre ces surfaces, Valla drape et entoure les modèles de manière digitale, en transférant les textures et les couleurs sur des tissus modélisés en 3D — une version numérique du Suaire de Turin. Les enveloppes qui en résultent reproduisent le modèle 3D comme par transparence, donnant à voir et déformant simultanément le modèle 3D qui se trouve en dessous. Ces tissus imprimés et drapés ne sont ni des objets, ni des images, mais des substituts d’images, qui fonctionnent avec la sculpture sous-jacente.

  • Vernissage Jeudi 16 avril 2015 18:00 → 21:00
Xpo Gallery Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

17, rue Notre-Dame de Nazareth


75003 Paris

www.xpogallery.com

Arts et Métiers
République
Strasbourg Saint-Denis
Temple

Horaires

Du mercredi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Clement Valla