Collection du Petit Palais

Exposition

Céramique, peinture, sculpture

Collection du Petit Palais

Exposition permanente

Le musée présente une très belle collection de peintures, icônes, sculptures, tapisseries, mobiliers et objets d’art datant de l’Antiquité jusqu’au début du 20ème siècle.

Les collections antiques et médiévales côtoient les œuvres de la Renaissance française et italienne ou la peinture flamande et hollandaise du 17ème siècle. Les créations du 18ème siècle et la magnifique collection de tableaux français du 19ème siècle figurent parmi les œuvres exceptionnelles du musée avec des artistes prestigieux : Fragonard, David, Géricault, Delacroix, Courbet, Pissarro, Monet, Renoir, Sisley, Cézanne. Le musée possède aussi un très beau cabinet d’arts graphiques avec, notamment, les séries complètes des gravures de Rembrandt, Dürer et Callot.

La galerie de façade présente des objets raffinés et précieux très représentatifs de la perfection atteinte par les métiers d’art du Paris de 1900. À proximité immédiate figurent les grandes peintures et sculptures dont raffolait la France d’alors.

Paris 1900

Autour de 1900, la vie artistique parisienne est d’une rare diversité. L’inquiétude « Fin de siècle » nourrit l’inspiration des Symbolistes (Moreau, Carrière). Redécouvrant la nature, le verrier Emile Gallé, l’architecte Hector Guimard, les bijoutiers Lalique et Fouquet renouvellent les arts de la parure et du décor et font triompher l’Art nouveau. Carriès et Cros, créateurs singuliers, effacent les frontières entre arts majeurs et arts mineurs. Des amateurs audacieux comme le docteur Vaquez collectionnent les Nabis marqués par l’art japonais. Les thèmes antiques inspirent Maillol et Renoir. Plusieurs des élèves de Rodin, tels Bourdelle et Camille Claudel, se dégagent de l’influence du maître. Cézanne et Bonnard inventent la modernité.

Alaphilippeface26357 1 original medium
Camille Alaphilippe, La femme au singe, 1908 Crédits : Petit Palais — Roger Viollet
Le XIXe siècle

Le début du siècle est représenté par l’art du portrait. Les peintres initiateurs du Romantisme font partager leurs émotions littéraires nourries de voyages. Courbet porte un regard nouveau sur le monde, et son réalisme trouve un prolongement chez les peintres naturalistes (Roll, Pelez). Gustave Doré apporte sa vision singulière au renouveau de l’art chrétien. Les peintres du plein air, de l’école de Barbizon à l’Impressionnisme (Jongkind, Monet, Pissarro, Sisley) révolutionnent l’art du paysage. Les terres cuites et les plâtres de Carpeaux et Dalou complètent ce panorama de l’art français du XIXe siècle.

 mg 6020 original medium
Les peintres du plein air Photo © Slash
Le XVIIIe siècle

Quatre salles se succèdent pour constituer la galerie Tuck — du nom d’un couple d’importants donateurs américains. Elles sont consacrées à l’art du XVIIIe siècle. Parmi un riche mobilier révélant l’évolution des styles Rocaille, Transition et Louis XVI, porcelaines de Sèvres et de Saxe, faïences françaises, émaux anglais et pièces d’argenterie témoignent du chatoiement coloré d’un univers artistique aux dimensions européennes. Des œuvres de Boucher, Fragonard, Hubert Robert, Greuze et David illustrent la vitalité de la peinture française à cette époque.

 mg 6005 original medium
La galerie Tuck Photo © Slash
Le XVIIe siècle

Grâce au legs des frères Dutuit en 1902, le Petit Palais possède une des principales collections publiques françaises de peintures flamandes et hollandaises du Siècle d’or. Tous les grands noms y sont représentés : Rubens, Rembrandt, Jordaens, Ruysdaël, Hobbema… Deux peintres français ayant vécu à Rome : Poussin et Claude Lorrain leur tiennent compagnie. En complément, l’exceptionnel ensemble de dessins et de gravures, offert aussi par les Dutuit, fait l’objet d’expositions temporaires.

Delen sc galante original medium
Dirck Van Delen, Scène galante dans un palais, vers 1636 Crédits : Petit Palais — Roger Viollet
Le XVIe siècle

L’art de la Renaissance en Italie, en France et en Europe du Nord est présenté à proximité des salles antiques par souci pédagogique. Peintures, meubles, céramiques, verres, émaux peints, médailles, horlogerie, livres et reliures précieuses, provenant principalement du legs Dutuit, sont regroupés afin d’offrir un riche panorama des productions artistiques européennes du XVe siècle jusqu’aux premières années du XVIIe.

Cimadaconegliano 1 original medium
Giovani-Batista Cima da Conegliano, Vierge à l’enfant, vers 1497 Crédits : Petit Palais — Roger Viollet
Le monde chrétien occidental

Dans cette galerie sont rassemblées des œuvres du Moyen Âge et des débuts de la Renaissance. Peu d’objets, mais d’importance exceptionnelle, rappellent le travail raffiné de l’ivoire gothique, ainsi que l’art de l’orfèvrerie émaillée des XIIe et XIIIe siècles. La fin du Moyen Âge et les débuts de la Renaissance sont évoqués par les émaux peints de Limoges et un bel ensemble de sculptures en bois d’Allemagne du Sud et d’Autriche. À cela s’ajoutent plusieurs peintures de Maîtres anciens.

26322 6 1 original medium
Anonyme, Retable : scène de la vie et de la passion du Christ, Vers 1370-1380 Crédits : Petit Palais — Roger Viollet
Le monde chrétien oriental

Non loin des créations du christianisme catholique, sont présentées les peintures nées de la tradition orthodoxe, notamment des icônes grecques et russes du XVe au XVIIIe siècle. Grâce à la donation en 1998, par Roger Cabal, de toute sa prestigieuse collection, le Petit Palais possède actuellement le plus important fonds public français en ce domaine.

Saint martin 1 original medium
Anonyme, Saint Martin, vers 1500 Crédits : Petit Palais — Roger Viollet
L’antiquités des mondes grec et romain

Rareté, virtuosité et perfection technique caractérisent les Antiques provenant de la collection Dutuit. Pour le monde grec, il s’agit du mobilier funéraire de Sala Consilina à la fin de l’archaïsme (vers 520 avant J.C.) et de la collection de vases peints et des bronzes représentatifs de la suprématie athénienne et du Classicisme du Ve siècle avant J.C. Terres cuites et bijoux manifestent l’originalité des foyers artistiques méditerranéens au IVe siècle avant J.C. Pour Rome, l’Éphèbe des Fins d’Annecy et le Bacchus de la via del Babuino témoignent de l’« Âge d’or » d’Auguste. Verres et orfèvrerie traduisent l’évolution des goûts du Ier au IVe siècle.

Rython 3 original medium
Décors attribué au peintre de Colmar, vers 500-480 avant J-C Crédits : Petit Palais — Roger Viollet