Danser sa vie — Art et danse de 1900 à nos jours

Exposition

Peinture, sculpture, techniques mixtes, vidéo

Danser sa vie
Art et danse de 1900 à nos jours

Passé : 23 novembre 2011 → 2 avril 2012

Le Centre Pompidou consacre une exposition sans précédent aux liens des arts visuels et de la danse, depuis les années 1900 jusqu’à aujourd’hui. Sur plus de deux mille mètres carrés sont présentées près de 450 œuvres : des chefs d’œuvre de l’art moderne, de Matisse à Warhol, des chorégraphies clefs d’un siècle de danse, de Nijinski à Merce Cunningham, et des œuvres d’artistes contemporains inspirés par la danse, d’Olafur Eliasson à Ange Leccia.

Le titre Danser sa vie est emprunté à la danseuse Isadora Duncan, pionnière de la danse moderne : « Mon art est précisément un effort pour exprimer en gestes et en mouvements la vérité de mon être. (…) Je n’ai fait que danser ma vie », explique-t-elle dans son ouvrage Ma vie, publié en 1928. À travers un parcours en trois actes, l’exposition montre la passion de l’art et de la danse pour le corps en mouvement.

Les trois grands volets de l’exposition :

La danse comme expression de soi, d’Auguste Rodin à Pina Bausch.

L’invention d’une nouvelle subjectivité est explorée à travers la naissance de la danse libre dégagée du ballet classique avec Isadora Duncan. En Allemagne, à l’heure de l’Expressionisme et de la Freikörperkultur (la culture du corps libre), se noue un échange sans précédent entre artistes et danseurs qu’incarnent par exemple la danseuse Mary Wigman, les peintres Ernst Ludwig Kirchner et Emil Nolde. De Vaslav Nijinsky à Matthew Barney, de Mary Wigman à Kelly Nipper, l’art contemporain dialogue avec les chefs-d’œuvre modernes.

Danse et abstraction, de Loïe Fuller à Nicolas Schöffer.

La naissance de l’abstraction est envisagée à travers les inventions de Loïe Fuller, ou par la façon dont Kandinsky, les cubistes, les futuristes, le Bauhaus et les avant-gardes russes s’emparent de la danse. Certains artistes, comme Sophie Taeuber-Arp, pratiquent à la fois danse et arts plastiques. D’autres dialoguent avec des danseurs, comme Kandinsky avec Gret Palucca. Ballets mécaniques notamment avec Oskar Schlemmer, inventions cinétiques et ballets virtuels achèvent cette histoire avec les recherches de Nicolas Schöffer et d’Alwin Nikolais. Cette section présente une œuvre inédite d’Olafur Eliasson conçue pour l’exposition.

Danse et performance, de Dada à Jérôme Bel.

Un dernier volet évoque les liens de la danse avec l’art de la performance, et réciproquement : depuis les premières actions dadaïstes du Cabaret Voltaire jusqu’à l’invention des tasks (gestes empruntés à la vie quotidienne) par la danseuse Anna Halprin, en passant par le happening d’Allan Kaprow et le Black Mountain College. Dans les années 1960, Merce Cunningham dialogue avec John Cage, ou encore Andy Warhol. Un ensemble d’œuvres et de documents évoque la Judson Dance Theater à New York, puis dévoile l’influence de la culture populaire du clubbing et de la techno.

04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

Place Georges Pompidou


75004 Paris

T. 01 44 78 12 33 — F. 01 44 78 16 73

www.centrepompidou.fr

Châtelet
Hôtel de Ville
Rambuteau

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 11h à 21h
Nocturne les jeudis jusqu’à 23h

Tarifs

Plein tarif 14 € — Tarif réduit 11 €

Gratuit pour les moins de 18 ans, billet exonéré pour les moins de 26 ans. Et pour tout le monde, les premiers dimanches du mois.

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Ange Leccia
  • Olafur Eliasson
  • Félix González-Torres
  • Andy Warhol
  • Fortunato Depero
  • Ernst Ludwig Kirchner
  • Étienne Chambaud
  • Jérôme Bel
  • André Kertész
  • Tino Sehgal
Et beaucoup d’autres…

Actualité liée aux artistes