DDESSIN 2016

Foire

Dessin

DDESSIN 2016

Passé : 1 → 3 avril 2016

Art paris art fair grid Les foires du printemps a paris Nouvel incontournable de l'année artistique parisienne, ce week-end de printemps est parvenu à devenir un temps fort de la scène internationale. Image grid DDessin 2016 Pour sa quatrième édition, DDessin continue de proposer une alternative intimiste aux grands salons de dessins du printemps, occupant du 1er au 3 avril le si séduisant Atelier Richelieu au cœur de Paris pour offrir un cadre intimiste et réellement chaleureux à la création d'aujourd'hui.

Rendez-vous incontournable de la semaine du dessin à Paris, la 4ème édition de DDESSIN, investira les 700 m2 sous verrières de l’Atelier Richelieu, en plein cœur de la capitale.

Cette nouvelle édition, fidèle à la vocation de l’événement consistant à soutenir, promouvoir et accompagner la jeune scène émergente travaillant le dessin sous toutes ses formes aux côtés d’artistes plus établis, entend à nouveau offrir aux professionnels, collectionneurs et amateurs un moment de découverte artistique.

Ddessin 2016 massimiliano esposito medium
Massimiliano Esposito, Les chambres du petit garcon (série de huit dessins), 2015 — Dessin sur papier — 50 x 65 cm Courtesy de l’artiste et Galerie KO21

Une vingtaine de galeries françaises et étrangères

DDESSIN accueillera une vingtaine de galeries françaises et étrangères dont notamment les BAB’s Galerie (Paris), Galerie Céline Moine (Lyon), Le Collectif Zamaken (Paris), Creative Growth (Oakland, uSA), les DRM Galerie (Paris), Galerie 3e parallèle (Paris), Galerie KO21 (Paris), LhosteHOSTE Art Contemporain (Arles), la Galerie LWS (Paris) qui s’associera à Mise en Oeuvre (Paris) sur cette édition, Phantom Projects Contemporary (Troyes), et la Galerie Polysémie (Marseille), déjà présentes sur les éditions passées ; ainsi que de nouvelles qui feront leur entrée sur le salon : les Galerie Claire Corcia (Paris), Galerie Cyal (Paris), l’Espace CO2 — La petite collection (Paris), les Noorforart Contemporary Gallery (Aix-en-Provence) et Ozenne & Prazowski Gallery (Londres), ainsi que (S)ITOR curating differently (Paris).

———

Les solo shows

5 solo shows seront proposés : des artistes Cristina Escobar (France/Cuba) ; Mary-Laëtitia Gerval (France) ; Brigitte Lurton (France) ; Anahita Masoudi (Iran) ; et Haythem Zakaria (Tunisie), sur une proposition de Marc Monsallier, actuellement chargé de mission culturelle à l’Institut Français de Tunisie.

Cristina Escobar (France/Cuba)

Stand A12-2

Cristina Escobar œuvre pour raconter ce qui la touche, ce qui malmène la tranquilité de son esprit : les fondements de notre société, les desseins du monde qui nous entoure et les moteurs des hommes qui le font, les sources et conséquences des conflits, des utopies. Elle développe une narration à partir d’objets du quotidien, de dessins, de sculptures et d’installations, mêlant la fiction à la réalité, le quotidien à l’exceptionnel pour s’approcher au plus près de la vérité. C’est un jeu de funambule, un équilibre savant à doser pour donner à voir plus et plus loin ; un jeu de sens et de contre-sens qui surprend, interroge, confond, bouscule le plus souvent. Elle rompt avec l’attendu et nos habitudes de perception, touche notre conscience avec autant de gravité que d’humour, autant de violence que de poésie.

Ddessin cristina escobar croisieres medium
Cristina Escobar, Croisières # 33, 2014 — Criterium sur papier — 21 x 29,7 cm Courtesy de l’artiste

——————————

Anahita Masoudi

Stand B10

Anahita Masoudi vit, depuis 2010, entre Téhéran, Paris et Istanbul. Dans ses œuvres, c’est l’image de son corps, travaillé comme un leitmotiv, qui (ré)apparaît comme obsessionnellement traqué dans un miroir. À travers ce reflet, l’artiste traite de sa réalité. Enfant de la guerre Iran-Irak, elle s’est construite, pendant les premières années cruciales de sa jeunesse, au rythme des bombes, au son des alertes. Pour autant, son travail graphique ne fait pas acte de témoignage de cette tragédie. Anahita Masoudi ne suit pas non plus les aléas de l’actualité, elle ne revendique aucune « persanité » ou « iranité » et se place plutôt à contre-courant du phénomène de mass-media qui plonge l’Iran au cœur de l’actualité médiatique.

Ddessin anahita masoudi medium
Anahita Masoudi, Sans titre, 2011 — Huile sur toile — 162 x 130 cm Courtesy de l’artiste et de Malika Medjaoui

——————————

Haythem Zakaria

Stand B5-2

Haythem Zakaria, né en 1983 à Tunis, vit et travaille entre Tunis et Paris. Ses créations plastiques, largement imprégnées de spiritualité soufie, mettent en œuvre des techniques visuelles non conventionnelles qui se traduisent par le son, l’image numérique, la photographie, la performance, la sculpture… Alif, première lettre de l’alphabet arabe porteuse d’une ample symbolique secrète, a été sa première série de dessins représentant une succession de lignes parallèlement ordonnées et connectées. La Poétique de l’éther recentre sur papier l’ensemble des recherches de l’artiste depuis 2010. La structure de cette série se fonde sur la balance entre le verbe écrit, l’encodage en lignes verticales et son expression pointilliste automatique. Le trait est savant, il est aussi poétique, et peut se lire selon ses références astrologiques, alchimiques, spirituelles, esthétiques. La dimension plastique étant la première dans l’ordre de lecture.

Ddessin haythem zakaria la poetique de lether medium
Haythem Zakaria, La Poétique de l’éther, 2015 — Feutre pigmentaire, graphite et transfert sur papier coton — 56 x 76 cm Courtesy de l’artiste et Ddessin Paris
Atelier Richelieu Lieu ephémère
Plan Plan
02 Paris 2 Zoom in 02 Paris 2 Zoom out

60, rue de Richelieu


75002 Paris

www.ddessinparis.fr/

Bourse
Palais Royal – Musée du Louvre
Pyramides

Horaires

Vendredi 1er avril de 11h à 19h, Samedi 2 avril de 11h à 20h et Dimanche 3 avril de 11h à 19h

Tarifs

Plein tarif 11 € — Tarif réduit 6 €

Gratuit pour les – de 14 ans

302x284 hands on design original