Decollages — Volet 1 : Collage

Exposition

Techniques mixtes

Decollages
Volet 1 : Collage

Passé : 14 janvier → 9 février 2012

Exposition en trois volets : Collage — Décollage — Envolé.

Décollages — une série d’expositions sur le collage sans collages. L’enjeu du projet n’étant pas la technique en elle-même mais bien plutôt la manière dont des artistes aujourd’hui assimilent des références hétéroclites, empruntent des formes préexistantes et les assemblent à l’intérieur d’un même espace. Alors que depuis de nombreuses années, les modes de fabrication et de circulation des objets et des images (dont la multiplication des supports numériques a largement contribué à redéfinir les contours) ont laissé place au doute, à l’incertitude quant à leur nature et leur véracité, les artistes réunis autour de ce projet, participent, à leur tour, à cette migration, tant sémantique que physique, des formes contemporaines. Selon les différents modes de juxtaposition et de recouvrement, des glissements s’opèrent, et des fragments apparaissent, ouvrant ainsi un nouvel espace de représentation.

Décollages -Volet 1
Au début du collage, qui associe, dans un même temps et un même espace, des éléments hétérogènes, il y a un déplacement. Un déplacement qui va introduire des perturbations, nécessiter des adaptations. À l’image de La Afham, le néon de Fayçal Baghriche, fabriqué à bas prix en Chine par des ouvriers, qui ignorant le sens de la phrase à reproduire (« je ne comprends pas » en français), en livrent une interprétation approximative, transformant l’énoncé initial en pur signe graphique.
La nature tautologique de cette pièce repose alors sur un collage parfait entre le fond et la forme. La forme est le fond et la fond est la forme. Et c’est probablement cette coïncidence entre la forme et le concept qui singularise la démarche des trois artistes de ce volet. En déplaçant les images de leur contexte initial, ils les déchargent de leur sens premier. Les tableaux géométriques pops de Matthieu Clainchard ou la maquette minimaliste de Cyril Verde, pour ne citer que ces deux exemples, ne sont pas de simples motifs décoratifs — comme en attestent leurs titres, Paper work document 7 — Abdo fessiers pour le premier, issu d’un planning d’un centre de gymnastique, et Lecture, pour le second, interprétation d’un classique du Marquis de Sade (Les Cent Vingt Journées de Sodome).
Émancipées des soucis de hiérarchisation entre culture savante et culture populaire, des divisions entre abstraction et figuration, les œuvres réunies ici résistent à toute identification complète. Le doute est permis et même recommandé. C’est d’ailleurs non sans un certain humour, que les artistes revendiquent cette ambivalence, libérée des pesanteurs académiques.

Commissariat Solenn Morel._

  • Vernissage Samedi 14 janvier 2012 18:00 → 23:00
Florence Loewy Galerie
Plan Plan
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

9, 11, rue Thorigny


75003 Paris

T. 01 44 78 98 45 — F. 01 44 78 98 46

www.florenceloewy.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h

302x284 hands on design original

Les artistes