Dennis Adams — Malraux’s Shoes

Exposition

Dessin, photographie, vidéo

Dennis Adams
Malraux’s Shoes

Passé : 19 janvier → 15 mars 2013

Dans sa nouvelle vidéo Malraux’s Shoes Dennis Adams se fait passer pour André Malraux (1901-1976), qui fut tout à la fois un écrivain français, un aventurier, un combattant de la Résistance, un agitateur culturel, un théoricien de l’art, un orateur, un homme d’État et un archiviste passionné d’histoire de l’art mondial.

L’arrestation de Malraux par les autorités coloniales françaises au Cambodge quand il n’avait que vingt et un ans, à la suite du vol de bas-reliefs d’un temple Khmer, est un témoignage précoce de ce qui allait devenir sa collecte obsessionnelle des arts visuels de cultures diverses. Pour Malraux, cette collecte était un moyen de revendiquer la possibilité même de la valeur transcendante de l’art. Au cours des quarante dernières années de sa vie, Malraux allait assembler, démonter et rassembler des montagnes de reproductions photographiques pour créer Le Musée Imaginaire qui se classe comme l’un des exemples pionniers d’archives au XXe siècle, avec Atlas Mnémonsyne d’Aby Warburg, Histoire Culturelle 1980-1983 de Hanne Darboven et le projet toujours en cours Atlas de Gerhard Richter. L’idée de Malraux d’un musée imaginaire, d’un musée « sans mur », qu’il avait d’abord annoncé en 1947, est un manifeste prémonitoire de l’ère numérique qui entérine le remplacement de l’objet d’art et du musée matériels par la reproduction photographique. En privilégiant le montage curatorial sur la production artistique, Malraux fut le premier à localiser l’acte créatif dans le processus d’assemblage, le regroupement et de la présentation des œuvres d’art.

Le décor pour Malraux’s Shoes reconstitue la photographie emblématique de Malraux debout dans son bureau avec les planches de son livre, Le Musée Imaginaire de la sculpture mondiale, étalé sur le sol devant lui. La vidéo est entièrement tournée dans un décor unique. La caméra en plongée fait des planches sur le sol la toile de fond de chaque prise de vue. Pendant que la caméra se déplace entre les plans fixes et les ralentis, les détails des images forment un paysage visuel qui traverse l’œuvre.

Adams se met littéralement dans les pas de Malraux, dans son costume et son style. La manière dont Malraux brouille la frontière entre l’histoire et la légende en les colorant de sa propre biographie fait un objet idéal de mascarade. Nous voyons le personnage de Malraux marcher sur les images pendant que nous entendons son monologue intérieur, interrompu par des éclats de marmonnements et de délires. Au cours de la vidéo, le sujet du monologue se déplace librement entre l’époque de Malraux et le présent, et par moments, le personnage de Malraux est éclipsé par les spéculations personnelles d’Adams, ses doutes et ses angoisses.

Tagging the archive (étiquetage des archives) est une série d’œuvres sur papier dans laquelle l’artiste annote livres, journaux et affiches venant de ses archives personnelles. Reproductions photographiques des documents originaux avec leurs cicatrices dues à l’utilisation et à la détérioration, fonctionnent comme terrain pour réponse critique, réflexions et association libre.

Dennis Adams
Galerie Gabrielle Maubrie Galerie
Plan Plan
04 Beaubourg Zoom in 04 Beaubourg Zoom out

24, rue Sainte Croix de la Bretonnerie


75004 Paris

T. 01 42 78 03 97 — F. 01 42 74 54 00

www.gabriellemaubrie.com

Hôtel de Ville

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Dennis Adams