Désirs & Volupté à l’époque victorienne

Exposition

Peinture

Désirs & Volupté à l’époque victorienne

Passé : 13 septembre 2013 → 20 janvier 2014

L’exposition Désirs et volupté à l’époque victorienne invite le grand public à découvrir pour la première fois en France les artistes célèbres de l’Angleterre de la reine Victoria au XIXe siècle — dont Sir Lawrence Alma-Tadema (1836-1912), Sir Frederic Leighton (1830-1896), Edward Burne-Jones (1833-1898) ou encore Albert Moore (1841-1893). A travers une cinquantaine d’œuvres exposées, les artistes de cette période ont en commun de célébrer le « culte de la beauté ».

Première puissance mondiale sous le règne de Victoria (1837-1901), la Grande-Bretagne connaît de profonds bouleversements économiques et sociaux. Dans ce contexte marqué par le puritanisme, les peintres expriment à travers leur sensibilité un art qui contraste avec la rudesse de cette époque et sa rigueur morale : retour à l’Antiquité, femmes dénudées, peintures décoratives somptueuses, compositions médiévales, expressions poétiques et symboliques héritières des préraphaélites…

Le champ du printemps   waterhouse medium
John William Waterhouse, Le chant du printemps, 1913 Huile sur toile — 71,5 × 92,4 cm © Collection Pérez Simón, Mexico — Studio Sébert Photographes

La quête esthétique est le maître-mot de ces artistes qui ont fait de la beauté un absolu et un art de vivre. Le sujet principal de ce mouvement artistique, dénommé Aesthetic Movement, est la femme. Son corps n’est plus entravé comme dans la vie quotidienne, mais symbolise une féminité idéale, objet de désir. Dépeintes dans un cadre de vie réinventé, ces femmes voluptueuses se muent en héroïnes antiques ou médiévales. Une nature luxuriante et des palais somptueux servent de décors à ces femmes sublimes, lascives, sensuelles, amoureuses, bienfaisantes ou maléfiques. La peinture devient un rêve éveillé, foisonnant de symboles.

Les œuvres exposées au Musée Jacquemart-André, dont certaines sont de véritables icônes de l’art britannique — les Roses d’Héliogabale d’Alma-Tadema, les Jeunes filles grecques ramassant des galets sur la plage de Leighton, le Quartet, Hommage du peintre à l’art de la musique d’Albert Moore ou encore Andromède de Poynter — appartiennent à l’une des plus importantes collections de peinture victorienne en main privée : la collection Pérez Simón.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

158, bd Haussmann

75008 Paris Paris

T. 01 45 62 11 59 — F. 01 45 62 16 36

www.musee-jacquemart-andre.com

Miromesnil
Saint-Augustin
Saint-Philippe-du-Roule

Horaires

Tous les jours de 10h à 18h
Nocturne les lundis jusqu’à 20h30

Tarifs

Plein tarif 12 € — Tarif réduit 10 €

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu