Drawing Now Paris 2011 — Jeunes galeries

Foire

Dessin

Drawing Now Paris 2011
Jeunes galeries

Passé : 25 → 28 mars 2011

L MD galerie, Paris

Pour le Salon du Dessin, Kristina Bength présente une partie du projet Within Cuts and Bends qui reprend le point de départ des deux séries de dessins : l’histoire de la photographe et comédienne Amanda Kristina Pedersen, condamnée dans les années 1900 pour fraude et falsification d’identités. Le procès eut lieu à Falun en Suède, la ville natale de l’artiste qui, depuis 2008, s’est emparée de la vie et du destin de la faussaire.

Kristinabength withincutsand bends 2010 5 medium
Kristina Bength, Within Cuts and Bends-5, 2011 Aquarelle sur papier — 62 × 61,5 cm Courtesy galerie L MD

Galerie GZ, Paris

Mehdi zeer exemple de compression. point noir dessin 24 x 32 cm   encre medium
Mehdi Zeer, Example of compresion, 0 Point Noir, Dessin, 24 x 32 cm Courtesy galerie GZ

Galerie Marie Cini, Paris

La récente galerie Marie Cini a choisi de présenter trois jeunes artistes, Aurélie Gravas, Leïla Brett et, en one-man show, Camille Cloutier.

« On voit dans les dessins de Camille Cloutier la présence invasive d’une contemporanéité dévorante. Si l’imaginaire de Camille est présent, le regard échappe à sa systématisation. Il est de plus en plus hanté par les figures plus tragiques du monde, un ailleurs qui ne lui est pas étranger. Point de dessin qui n’émane de son enthousiasme et de son intensité. L’œuvre révèle la juste distance, entre le poétique et le politique, entre l’esthétique et le crime passionnel ».

Luc Jeand’heur

Camille cloutier medium
Camille Cloutier, Géographie humaine, 2010 Gouache et crayon sur papier — 110 × 75 cm Courtesy galerie Marie Cini

Galerie Alberta Pane, Paris

La galerie Alberta Pane soutient avec détermination la création contemporaine et les artistes qui utilisent les médiums les plus diversifiés avec maîtrise, connaissance et sensibilité contribuant par la force conceptuelle de leurs œuvres à porter un regard différent sur l’époque contemporaine. Les deux artistes présentés sont Florence Girardeau pour le one-man-show avec une série de dessins à la limite de l’abstraction qui jouent entre continuité et discontinuité, détail et ensemble, expectative et décalages. João Vilhena à travers ses dessins curieux et absurdes cherche à interpeller l’observateur, par l’utilisation du genre du trompe-l’œil et par le choix de titres en dialogue avec ses œuvres.

Florence girardeau medium
Florence Girardeau, Sans titre, 2010 Graphite et feutre fin — 15 × 20 cm Courtesy galerie Alberta Pane

Galerie Bertrand Grimont, Paris

Mutations

Le processus d’hybridation permet la création d’êtres improbables et donne forme aux visions et fantasmes enfouis. Patrick Bernatchez et Julien Salaud composent des chimères, femme-arbre ou oiseaux-papillons où les transformations opérées exacerbent les formes. Les bribes de réel se fondent dans la démultiplication des corps et créent l’illusion d’un monde rêvé. En composant avec le réel social, Océane Moussé propose une vision cinglante des déplacements humains, où l’humour noir n’est pas en reste. Guillaume Constantin dessine la transformation du langage des humains vers les spams, construction numériques aléatoires qui reprennent un sens ironique. Jean-François Leroy et Vincent Mauger pratiquent pour leur part le dessin parallèlement à la mise en volume, tout en accordant au travail en deux dimensions la place de choix qui lui revient.

Patrick bernatchez medium
Patrick Bernatchez, Chrysalide 21, 2009 Mine de plomb sur papier — 20 × 25 cm Courtesy galerie Bertrand Grimont

Galerie Van Der Stegen

F e6cb7e8abd54b1f440787fe2d39126184d306f687d301 original medium
Marine Pagès, Route II, 2009 Crayon sur papier — 42 × 65 cm

Galerie L.J, Paris

Allyson Mellberg dessine des personnages déformés qui exhibent fièrement leurs anomalies. Des créatures à fourrure couronnent parfois la tête de ses personnages féminins et enveloppent leur queue autour d’êtres androgynes moustachus. Son travail est influencé par la mauvaise utilisation quotidienne des produits chimiques dans notre société : elle se revendique comme une artiste éco-responsable qui utilise seulement des matériaux non-toxiques et souvent de fabrication artisanale, comme le brou de noix, la tempera à l’œuf, et le papier.

Parasiteplanetweb medium
Allyson Mellberg, Parasite Planet, 0

Et aussi les galeries : Ladiray à Londres, Caroline Vachet à Lyon et Guest Room / contemporary Art à Bruxelles.

Carrousel du Louvre Lieu indépendant
Plan Plan
01 Paris 1 Zoom in 01 Paris 1 Zoom out

99, rue de Rivoli


75001 Paris

T. 01 45 38 51 15

www.fotofeverartfair.com

Palais Royal – Musée du Louvre

Horaires

Les vendredis et samedis de 11h à 19h30
Les dimanches de 11h à 19h

Tarifs

Plein tarif 18 € — Tarif réduit 10 €

302x284 hands on design original