Edgardo Aragón — Mésoamérique : l’effet ouragan

Exposition

Vidéo

Edgardo Aragón
Mésoamérique : l’effet ouragan

Passé : 9 février → 22 mai 2016

Satellite 9 : une proposition de Heidi Ballet

L’artiste mexicain Edgardo Aragón s’intéresse aux systèmes économiques et politiques mexicains et internationaux et met en lumière leurs effets sur certains groupes sociaux de son pays.

Dans sa nouvelle œuvre Mesoamerica: The Hurricane Effect [Mésoamérique : l’effet ouragan], il propose une cartographie critique où l’on découvre les leviers de pouvoir qui régissent le Mexique ainsi que le projet d’aménagement international « Mésoamérique » et ses répercussions sur Cachimbo, village situé sur une péninsule aux confins des États d’Oaxaca et du Chiapas.

Souvent centré autour du crime organisé et de conflits précis, le travail d’Aragón ressuscite parfois des pans de sa propre histoire familiale marqués par la violence. Baignant dans un calme trompeur, ses vidéos montrent des paysages paisibles et ensoleillés, mais, au fur et à mesure de leur déroulement, des détails s’accumulent pour raconter des histoires très troubles sur le pouvoir et ses relations corrompues. Les portraits paysagers d’Aragón rappellent le fûkeiron ou la « théorie du paysage » élaborés à la fin des années 1960 par des cinéastes japonais qui considéraient que tous les paysages que l’on rencontre au quotidien, même ceux d’une beauté de carte postale, reflètent les structures du pouvoir en place. Dans ses œuvres, Aragón donne à voir le pouvoir des cartels de la drogue, des partis politiques, des sociétés étrangères et la façon dont leurs activités s’interpénètrent par le biais d’ententes illicites.

Sa nouvelle œuvre, Mesoamerica: The Hurricane Effect, examine de près l’action des pouvoirs d’origine étrangère dans le Mexique actuel, qui rappelle la mainmise étrangère en vigueur voici plusieurs siècles. La Mésoamérique fut le berceau d’une riche civilisation d’Amérique centrale apparue environ dix mille ans av. J.-C. et à l’origine notamment des florissantes cultures maya, aztèque et zapotèque. Ces cultures furent anéanties aux XVe et XVIe siècles par l’arrivée des Espagnols, qui utilisèrent la chrétienté comme un outil de discrimination et de soumission des autochtones. Aujourd’hui, « Mésoamérique » est aussi le surnom d’un projet d’aménagement de plusieurs millions de dollars baptisé officiellement « Projet mésoaméricain d’intégration et d’aménagement », financé et mis en œuvre par les États-Unis. Selon son acte de naissance officiel, il a pour but d’aider la région à se développer par le biais d’investissements dans les réseaux d’infrastructure, d’électricité, de télécommunications et de transport, mais, à cause d’une corruption endémique à tous les niveaux, cette initiative ne bénéficie pas aux populations pauvres et favorise au contraire les sociétés étrangères implantées dans la région.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

1, place de la Concorde

75008 Paris

T. 01 47 03 12 50

www.jeudepaume.org

Concorde

Horaires

Tous les jours sauf le lundi de 11h à 19h
Nocturne les mardis jusqu’à 21h

Tarifs

Plein tarif 10 € — Tarif réduit 7,50 €

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Edgardo Aragón