Meubles pour le peuple

Exposition

Design

Meubles pour le peuple

Passé : 7 mai → 19 juillet 2015

Dans les années 1942-1967, FDB, le mouvement coopératif au Danemark, produisait une série de meubles peu coûteux, fonctionnels, qui auront une grande importance dans l’expansion du design moderne danois.

Les meubles FDB dessinés par les meilleurs jeunes architectes de l’époque, connaitront un grand succès et se trouveront dans de nombreux foyers danois dans les années 1950-60.

Les originaux sont devenus des objets vintage convoités et depuis 2013 plusieurs modèles ont été réédités avec succès.

Design démocratique de la Coopérative Danoise de Distribution 1942-1967

La Maison du Danemark fête son 60ème anniversaire avec une exposition de meubles datant de l’époque de son inauguration. Pour la première fois en France est présenté un aperçu des 25 ans de design démocratiques de la Coopérative Danoise de Distribution de 1942 à 1967. Un mobilier fonctionnel et démocratique produit en série dans l’esprit moderne de l’après-guerre. Ce mobilier, majoritairement en bois issu des forêts danoises est représentatif des préoccupations sociales du « bien vivre » ainsi que des réflexions sur la rationalisation de l’aménagement des logements des années d’après-guerre. Ce mobilier, aujourd’hui qualifié de vintage et largement plébiscité par les collectionneurs de design danois, a meublé pendant des décennies une grande partie des intérieurs danois.

Le design démocratique de la FDB s’expose pour la 1ère fois en France

Le design danois des années 40 à 60 est surtout connu pour des noms tel que Arne Jacobsen et Finn Juhl. Une création majoritairement de formes organiques destinée à une élite, souvent plus sculpturale que fonctionnelle et économique. Pourtant dès 1924 l’architecte Kaare Klint (1888-1954), va, sous l’impulsion du modernisme naissant, pratiquer un apprentissage de la création de mobilier par le fonctionnalisme et l’ergonomie, en tant que professeur à l’Ecole du Meuble de l’Académie Royale de Copenhague. Ecole du Meuble que la plupart des designers de l’Age d’Or du design danois ont fréquenté. C’est auprès de Klint que son assistant Børge Mogensen (1914-1914), premier directeur de l’atelier de création de meubles de la FDB, va apprendre les bases d’une création fondée sur la construction de « systèmes » ainsi que sur l’étude du mobilier très simple des Shakers américains, du style anglais Windsor ou des meubles en pin suédois. Si Klint est peu préoccupé par le développement d’une production industrielle rendant le design accessible à tous, Mogensen va s’appuyer sur ses réflexions esthétiques et les pousser plus loin pour le plaisir du plus grand nombre. Ainsi, entre 1942 et 1967 quatre générations de directeurs artistiques vont créer un mobilier simple et modulable, qui va transformer les intérieurs danois de l’après-guerre.

Un avenir glorieux et heureux — Les architectes et l’Etat-providence

L’histoire des meubles de la FDB, c’est aussi l’histoire de l’état providence danois en pleine expansion. Apres la crise des années 30 et l’occupation allemande, le temps d’un « avenir glorieux et heureux » était venu. Les architectes, souvent teintés d’une bonne dose de paternalisme, se voyaient comme les précurseurs du bon goût et d’un esprit libre et moderne. Ce mobilier, que l’on retrouve aujourd’hui sur le marché du vintage à la fois au Danemark et en France, était pensé comme un mobilier adapté aux appartements 2-pièces et aux nouveaux quartiers pavillonnaires des jeunes couples de la période d’après-guerre. Finis les intérieurs chargés de meubles rembourrés, lourds et peu fonctionnels fabriqués artisanalement avec des essences de bois précieux. Un mobilier obligeant les jeunes couples à s’endetter en achetant à crédit pour se procurer un ensemble salle à-manger/salon en acajou. Place au nouvel idéal social des architectes modernes avec un mobilier fonctionnel, accessible, dans l’air du temps, fabriqué en série en chêne, hêtre ou frêne. Avec la FDB il sera désormais possible d’acheter du mobilier meuble par meuble, sur catalogue ou directement dans les boutiques de la coopérative à travers tout le Danemark.

Le retour des meubles FDB

En 2013, la FDB (aujourd’hui COOP) décide de relancer la production de certains modèles de l’Age d’Or de la FDB. D’autres modèles ont été repris par la jeune société de design danois HAY. L’exposition, qui raconte l’histoire de cette aventure populaire et montre les pièces de l’époque ainsi que des rééditions, est l’occasion de plonger dans l’univers de la FDB et de revivre l’époque de l’Age d’Or du design Danois à l’origine du grand revival du Danish Modern d’aujourd’hui.

L’exposition participe au programme des D’Days 2015

Commissaire de l’exposition: Marius Hansteen, en partenariat avec d’days 2015, coop et hay

  • Un avenir glorieux et heureux Conférence Mardi 19 mai 2015 19:00 → 22:00

    Conférence en anglais de Per H. Hansen

    Per H. Hansen, grand spécialiste des meubles danois et auteur de « En lys og lykkelig fremtid » (Un avenir glorieux et heureux, 2015), sur l’industrie du meuble et l’aventure du design danois au 20ème siècle.

  • L’anniversaire d’une icône Conférence Lundi 1 juin 2015 19:00 → 22:00

    En 1925, la lampe PH fut présentée pour la première fois à l’exposition universelle à Paris. A l’occasion du 90ème anniversaire de cette icône, Thomas Dickson, auteur de Danish Design, nous raconte l’histoire de la lampe et de son créateur, l’architecte danois Poul Henningsen. Conférence en anglais.

08 Paris 8 Zoom in 08 Paris 8 Zoom out

142, avenue des Champs-Élysées


75008 Paris

T. 01 56 59 17 40 — F. 01 56 59 17 41

www.maisondudanemark.dk

Charles de Gaulle–Étoile
George V

Horaires

Du mardi au vendredi de 13h à 19h
Samedi et dimanche de 13h à 18h
Ouvert les jours fériés.

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Poul M. Volther
  • Hans Wegner
  • Jørgen Bækmarks
  • Ejvind A. Johansson
  • Paul Henningsen
  • Børge Mogensen
  • Folke Pålsson