François Laroche-Valière — Jonctions Situation I — Situation II (création)

Exposition

Performance

François Laroche-Valière
Jonctions Situation I — Situation II (création)

Passé : 8 → 22 septembre 2013

Le CAC Brétigny présente en septembre prochain l’œuvre chorégraphique JonctionsSituation I et Situation II — créée pour l’occasion par François Laroche-Valière dans la configuration exceptionnelle de liaison architecturale du centre d’art et du plateau du théâtre adjacent. L‘œuvre est activée et en accès libre pour une durée étendue de dix jours.

En 2006, François Laroche-Valière crée la pièce chorégraphique intitulée In/Stellation pour le Centre d‘art contemporain de Brétigny, reprise en septembre 2007 dans le cadre de l’atrium du Centre national de la danse — Pantin à l’occasion des Journées du Patrimoine. Pièce pour deux interprètes, d’une durée de trois heures, qui invite les visiteurs à faire l’expérience d’une écriture chorégraphique située, habitée par les notions d’orientation, d’intériorité et d’extériorité, dans une déambulation continue.

En 2011/12, il initie le projet Jonctions, pièce-dispositif pour un à quatre interprètes, qui décline son processus sur un horizon comprenant plusieurs temps, plusieurs situations glissant les unes sur les autres tout en faisant chacune œuvre en soi. La première situation, Jonctions — Situation I, est présentée en janvier 2012 à Mains d’Oeuvres, Saint-Ouen dans le cadre du Festival Faits d’hiver et à La Norville dans le cadre d’une résidence de création conventionnée DRAC Ile-de-France partagée avec le Théâtre et le CAC Brétigny.

En 2012/13, Jonctions–Situation II est créée lors d’une nouvelle phase de résidence conventionnée DRAC Ile-de-France au Centre d’art contemporain de Brétigny. En septembre 2013, elle sera présentée conjointement à la réinscription de "Jonctions–Situation I“ dans l’espace du centre d’art en partenariat avec le Théâtre Brétigny, Scène conventionnée du Val d’orge qui met son plateau à disposition.

Jonctions interroge l’acte d’écriture en lui-même — la temporalité de sa manifestation, le lieu de son inscription, l’espace de son appréhension, son ouverture poétique — à partir des notions de montage et d’articulation d’objets chorégraphiques isolés à l’intérieur d’une syntaxe et repérés en tant qu’unités de sens indivisibles. Avec Jonctions — Situation II, François Laroche-Valière poursuit le processus de recherche et de création par la mise en relief — en reflet et en miroir — de la partition chorégraphique élaborée pour Jonctions — Situation I. Ré interroger et réinscrire, avec deux interprètes, la partition solo initiale et l’orienter autour des notions de « réfléchissement » de syntaxe inversée, de signe en négatif. Observer et faire saillir les méandres d’une grammaire en acte et en mouvement. Un interprète porte et traduit l’écriture à lire et à déconstruire dans l’acte du reflet et son négatif, à l’endroit même de son image et de sa disparition. Un autre interprète dédouble la fonction de phrasé et de lecture dans une dynamique et un flux s’inversant qui analyse la teneur d’une écriture et la restitue à la fois dans un morcellement, un montage et une unité. Une recomposition, une réverbération et une diffraction.

« La fulgurance de l’acte d’écriture, son immédiate acuité, se concrétise par des indices chorégraphiques minimalistes, et irréductibles, aussi ténus que des signes de ponctuation ou de conjonction dans un énoncé où la suspension, la syncope, annoncent et décrivent le rythme sémantique, non pas comme accompagnement, mais comme faisant lui-même sens, intonation, intention.

Si Maurice Blanchot disait que “la littérature est à la recherche de ce qui la précède”, toute écriture est en quête d‘elle-même dans sa propre disparition, dans son effacement ; elle convoque alors la rencontre avec son propre reflet, tels un assemblage, une juxtaposition. Ce territoire qui fait place à l‘écriture comme question est un acte où le poème des gestes est à fabriquer incessamment, se préoccupant d’écriture là où le signe déjà n’est plus.

Jonctions est une pièce évolutive cherchant le lieu et la possibilité de son existence comme l‘écriture est à la recherche de la sienne dans l‘articulation la prononçant et l’amenant à la voix. Jonctions s’incarne dans cette tension où le lieu d’être est à créer. Pièce-dispositif pour un à quatre interprètes, elle questionne les modalités constitutives d‘une pièce et propose de s‘interroger sur ce qui précède l’acte et ferait écriture. Chaque étape de création propose de mettre en relief les segments d‘une écriture en acte en les articulant dans un montage d’instantanés, comme d’un photogramme à l’autre dans une image animée ou bien d’un syntagme à l’autre en tant que langage s’élaborant dans la fabrication d’une écriture. »

François Laroche-Valière
  • Vernissage Dimanche 8 septembre 2013 14:00 → 18:00
  • Evénement Mercredi 11 septembre 2013 20:00 → 23:00

    Le CAC Brétigny présente l’œuvre chorégraphique « Jonctions — Situation I et Situation II » de François Laroche-Valière.

  • Evénement Mercredi 18 septembre 2013 20:00 → 23:00

    Deuxième présentation de l’œuvre chorégraphique de François Laroche-Valière.

  • Evénement Dimanche 22 septembre 2013 14:00 → 18:00

    Dernier jour pour « Jonctions — Situation I et Situation II » de François Laroche-Valière.

91 Essonne Zoom in 91 Essonne Zoom out

Espace Jules Verne
rue Henri Douard


91220 Brétigny s/Orge

T. 33 (0)1 60 85 20 78

www.cacbretigny.com

Horaires

Du mardi au vendredi de 14h à 18h
Les samedis de 14h à 19h

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • François Laroche Valière