Georg Baselitz — Vanitas

Exposition

Dessin

Georg Baselitz
Vanitas

Passé : 22 février → 3 mai 2014

Le Cabinet des Dessins de la galerie Thaddaeus Ropac présente une série d’encres et d’aquarelles du célèbre peintre et sculpteur allemand Georg Baselitz. Cette puissante série est unie par la répétition d’ossements humains et évoque avec une force expressive le thème de la Vanité. Cette exposition fait suite à l’exposition qui a été consacrée à l’artiste à Pantin en 2013.

Plusieurs sculptures en bronze étaient accompagnées de peintures mais aussi de séries de dessins complétant la perception de la naissance des formes dans l’esprit de l’artiste. Le spectateur y retrouvait les formes humaines projetées progressivement dans une forme d’abstraction.

Baselitz2 medium
Georg Baselitz, Straßenbahn, Pausenpuppe, Vanitas, stundenglas, Rassel, Prätertium, 2013 India ink and washed ink on paper — 66.4 × 51.3 cm Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac, Paris/Salzburg

L’enchevêtrement des corps était matérialisé par des anneaux s’enroulant progressivement autour de formes solides. L’Acmé de cette exposition a été atteint avec la présentation plus tardive de Zero Ende une forme allongée sur le sol d’un solide rondin de bois de plus de trois mètres de long dont ont été excavés deux boites crâniennes humaines et des anneaux les reliant tels des ossements, relevant tous les défis posés par le genre de la Vanité que sont la confrontation des vivants à leurs propres limites, de leur remise en question par la fragilité de l’étant et de l’égalité de tous face à la mort.

Ces encres et aquarelles matérialisent ces questions récurrentes à travers l’ensemble de l’histoire de l’art tout en en renouvelant la force expressive. Les corps s’enchevêtrent en tentant de lutter contre la séparation que leur impose la mort parfois à deux ou encore seul, tel un totem se chargeant alors d’une force spirituelle. Cette série de dessins met en valeur l’aisance de l’artiste à repousser les limites de la figuration tout en flirtant avec l’abstraction et en conservant à ses sujets la puissance d’expression de formes tendues à l’extrême.

Georg Baselitz naît en 1938 à Deutschbaselitz (Saxe) sous le nom de Hans-Georg Kern. Dès le début, son travail exprime ses réactions aux traumatismes humains et aux tragédies liées à l’histoire de l’Allemagne. Par ailleurs, Baselitz est fortement influencé par l’art brut, par les écrits et dessins d’Antonin Artaud et par la sculpture africaine. Dès les années soixante, ses œuvres de Baselitz font l’objet de nombreuses expositions internationales personnelles et collectives.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

7, rue Debelleyme


75003 Paris

T. 01 42 72 99 00 — F. 01 42 72 61 66

www.ropac.net

Filles du Calvaire

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu