Gerwald Rockenschaub — Doing the same again (Refaire la même chose)

Exposition

Peinture, sculpture

Gerwald Rockenschaub
Doing the same again (Refaire la même chose)

Passé : 2 mars → 20 avril 2013

La Galerie Thaddaeus Ropac se réjouit de présenter les nouvelles œuvres de Gerwald Rockenschaub appartenant aux séries Pralinen (Chocolats) et Intarsien (Marqueteries). Les petits carrés en MDF (panneau de fibres de bois) laqué de la série Pralinen ressemblent à des confiseries de luxe dans leur écrin. Les Intarsien, de même technique, évoquent les marqueteries de la Renaissance italienne qui jouaient sur les contrastes de couleurs entre les différents bois de placage pour créer toutes sortes d’effets décoratifs. Les motifs géométriques des sculptures de Rockenschaub reflètent les procédés de modélisation 3D du logiciel Vectorworks, tout en faisant irrésistiblement penser aux maquettes d’architectures imaginaires des constructivistes russes. Les objets muraux reprennent certains pictogrammes de l’installation monumentale créée pour le Kunstmuseum Wolfsburg en 2011, mais en transposant les adhésifs dans un matériau plus pérenne. Ces œuvres en MDF de 5 cm d’épaisseur soigneusement poncé, mélanges de géométrie hard-edge et de romantisme du fait-main, sont caractéristiques d’un artiste oscillant sans préjugé entre les cultures « savante » et populaire.

L’artiste autrichien Gerwald Rockenschaub, né en 1952, est associé depuis le début des années 1980 à la mouvance néo-géo qui emploie le vocabulaire plastique de l’avant-garde abstraite. Le néo-géo a instillé la symbolique consumériste du pop’art dans l’art minimal américain. Pour autant, les œuvres de Rockenschaub ne sauraient se cantonner dans une catégorie de style. Ses animations Flash, ses Pralinen et ses Intarsien ancrés dans la tradition du tableau de chevalet, ses objets muraux, ses sculptures et ses installations se nourrissent autant des thèmes de la modernité que de notre culture quotidienne. Ils en extraient la quintessence par le biais de la simplification et la condensation radicales qui sont les deux fondements de la méthode de Rockenschaub.

Les tableaux de Rockenschaub ont cessé de faire référence aux utopies sociales ou métaphysiques des pionniers de l’abstraction, pour s’approprier les codes du quotidien. Rockenschaub évite de particulariser le tableau en éliminant sciemment tout ce qui pourrait constituer l’individualité en peinture. Les configurations graphiques, les formes géométriques isolées et les aplats de couleur suggèrent un récit que le spectateur décrypte en faisant appel au répertoire d’images emmagasinées dans sa tête. L’idéal esthétique du Bauhaus, les cosmogonies abstraites de Kandinsky et le projet artistique du pop’art ont tous laissé une empreinte sur son art. L’un des aspects les plus remarquables de sa démarche réside dans ses modes opératoires résolument modernes qui exploitent habilement les nouvelles technologies. Il est l’un des premiers artistes à avoir élaboré un langage plastique issu en grande partie de l’infographie. Rockenschaub bénéficie en outre d’une solide expérience de DJ mondialement réputé sur la scène musicale techno. On en trouve les échos dans son esthétique alliant le sample et le mix, mais aussi dans le titre de son exposition de 2011 à la galerie Thaddaeus Ropac de Salzbourg, If I ever had the chance again, I’d probably do the same, tiré de la chanson Never, Never du dubstepeur SBTRKT.

L’exposition actuelle s’inscrit dans le prolongement de la grande rétrospective Gerwald Rockenschaub au Kunstmuseum Wolfsburg — avril à septembre 2011 — de la façade spectaculaire créée pour la Kunsthalle provisoire érigée sur la Schlossplatz de Berlin de décembre 2008 à août 2010, et de ses installations monumentales à la Documenta de Kassel en 2007.

  • Vernissage Samedi 2 mars 2013 17:00 → 19:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

7, rue Debelleyme


75003 Paris

T. 01 42 72 99 00 — F. 01 42 72 61 66

www.ropac.net

Filles du Calvaire

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Gerwald Rockenschaub