Hieronymus Cock — La gravure à la Renaissance

Exposition

Lithographie / gravure

Hieronymus Cock
La gravure à la Renaissance

Passé : 15 septembre → 15 décembre 2013

Cock (1518-1570) fut sans conteste le plus grand éditeur de gravures des Pays-Bas, à la fois le plus innovateur et le plus influent. Avec sa maison d’édition « Aux quatre vents », créée en 1548 à Anvers, il se spécialisa dans la production d’images et développa cette activité à une échelle inconnue jusqu’alors. Cock savait non seulement s’assurer les services des meilleurs graveurs de son temps, mais aussi commander ses projets d’estampes aux artistes les plus ambitieux et novateurs de l’époque.

Il joua ainsi un rôle décisif dans la diffusion de l’art de la Renaissance italienne et dans l’apparition de nouvelles formes d’ornement et d’architecture. Il fut aussi le premier à reconnaître le génie de Pieter Bruegel l’Ancien, dont le travail témoignait d’une vision si pénétrante et personnelle de l’existence qu’il se situait alors hors des courants et des modes artistiques. Grâce aux estampes publiées aux « Quatre vents », ses fantaisies infernales et ses paysages grandioses purent rapidement être diffusés à travers toute l’Europe.

Le noyau de l’exposition provient de la remarquable collection du Cabinet des Estampes de la Bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles. Le Rijksmuseum d’Amsterdam et la Fondation Custodia à Paris ont également apporté une contribution substantielle au projet. Quelques feuilles uniques, prêts octroyés par différentes collections européennes, viennent par ailleurs compléter l’exposition. Plusieurs dessins — dont cinq exécutés par Pieter Bruegel l’Ancien — sont présentés à côté des gravures auxquelles ils ont servi de modèles.

Une première section éclaire le rôle pionnier joué par Cock dans la documentation des vestiges de l’Antiquité, qui étaient à l’époque l’une des principales sources d’inspiration de la culture de la Renaissance. L’éditeur fut ainsi l’un des premiers à permettre à tous ceux qui ne pouvaient pas faire le voyage en Italie de découvrir une grande variété de ruines romaines à travers la publication de deux volumineuses séries d’eaux-fortes, dont certaines gravées par ses soins.

Les six spectaculaires estampes (chacune plus de deux mètres de long !) représentant la reconstitution des Thermes de Dioclétien sont un projet à visée scientifique encore plus ambitieux, dont seuls quelques exemplaires ont pu être conservés.

Cock a joué un rôle tout aussi pionnier pour la diffusion de l’art de la Haute Renaissance italienne. Dès ses premières années d’activité comme éditeur, il a formé le projet de présenter au public néerlandais les œuvres de Raphaël et de son école, alors seulement connues de quelques privilégiés. Son principal atout pour y parvenir fut d’avoir réussi à faire venir à Anvers le célèbre graveur italien Giorgio Ghisi, qui exécuta pour Cock deux gravures monumentales d’après les fameuses fresques de Raphaël au Vatican, rapidement objets de tous les regards.

Mais c’est sans aucun doute à sa collaboration artistique et commerciale avec Pieter Bruegel l’Ancien que Hieronymus Cock doit sa renommée et son succès. La fructueuse coopération entre l’artiste et l’éditeur allait s’étendre sur plus de quinze ans et donner naissance à plus de soixante feuilles fascinantes. Un vaste choix d’œuvres issues de cet ensemble constitue donc logiquement le cœur de l’exposition. Les gravures montrent l’art de Bruegel sous toutes ses facettes.

Ce sont d’abord les scènes burlesques et satiriques avec lesquelles l’artiste a rapidement gagné sa réputation de « deuxième Jérôme Bosch ». Parmi elles, ce chef-d’œuvre que constitue la célèbre série illustrant les Sept Pêchés capitaux et que vient clore un Jugement Dernier.

Résultat d’intenses recherches menées sur le fonds de Hieronymus Cock, cette exposition est un partenariat entre M — Museum Leuven, la Bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles, Illuminare — Centre d’études de l’art médiéval (KU Leuven) et la Fondation Custodia à Paris. Le comité scientifique responsable de sa préparation, sous la direction de Joris Van Grieken (conservateur au Cabinet des estampes de la Bibliothèque royale de Belgique), est composé de Ger Luijten (directeur de la Fondation Custodia), Jan Van der Stock (professeur à la KU Leuven), Dominique Allart, (professeur à l’Université de Liège), Godelieve Denhaene (conservatrice à la Bibliothèque royale de Belgique) et Manfred Sellink (directeur des Musées de Bruges).

Institut néerlandais Centre d’Art
Plan Plan
07 Paris 7 Zoom in 07 Paris 7 Zoom out

121, rue de Lille

75007 Paris

T. 01 53 59 12 40 — F. 01 45 56 00 77

www.institutneerlandais.com

Assemblée Nationale
Invalides

Horaires

Tous les jours sauf le lundi de 13h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste

  • Hieronymus Cock