Hospitalités — Week-end du 30 & 31 mai

Evénement

Techniques mixtes

Hospitalités
Week-end du 30 & 31 mai

Passé : 30 → 31 mai 2015

Samedi 30 mai — de 11 à 20h

Tous à l’ouest !

Ce premier parcours est placé sous le signe de l’espace : d’abord espace de repos ou de transition pour prendre des forces avant de plonger dans la mise en scène de la réflexion politique, puis espace où le son se donne à voir et, enfin, espace de déambulation et d’expérimentation.

——————————

Tarif par parcours : Plein tarif 7 €. Tarif réduit 4 € : étudiants, demandeurs d’emploi Réserver en ligne

La Terrasse, espace d’art de Nanterre

Exposition collective — Aire de repos

Sur le toit-terrasse “Aire de repos” s’offre comme un espace de contemplations, de détentes et de pauses, ouvert à tous dans un quartier d’affaires et de flux.

Avec Lizan Freijsen, Michèle Cirès-Brigand, Kristoff K.Roll, Christophe Robe, Jean-Luc Moulène + Elsa Tomkowiak dans la vitrine et Krijn de Koning

02 hospitalites tram la terrasse krijn de koning medium
La Terrasse Krijn-de-Koning, Axes
Evenement — Le Théâtre des négociations, Dans le cadre de Make it work 2015, du 29 au 31 mai

Nanterre-Amandiers et Sciences Po Paris organisent une simulation de négociation sur le climat avec 200 étudiants du monde entier. Véritable « répétition » des négociations du sommet climatique international COP 21 qui se tiendra à Paris en décembre 2015. La simulation, avec les moyens des sciences sociales, du théâtre, du cinéma et des arts plastiques, transformera le théâtre en lieu d’expérimentation et d’invention, réunissant artistes, chercheurs et étudiants, pour qu’ils imaginent et expérimentent d’autres modes de représentation de la négociation climatique. Le philosophe Bruno Latour, Frédérique Aït-Touati (EHESS) et l’équipe du laboratoire Speap, le metteur en scène Philippe Quesne, codirecteur de Nanterre-Amandiers et les architectes allemands du collectif Raumlaborberlin, élaborent un véritable jeu de rôle et convient étudiants et public à expérimenter, réfléchir et inventer ensemble !

——————————

La Maréchalerie, centre d’art contemporain de l’ENSA-V, Versailles

Exposition personnelle — Pascal Broccolichi, Seconde-lumière

Le travail de Pascal Broccolichi prend sa source dans une approche focalisée sur le son envisagé comme un vocabulaire de formes qui se prêtent à la création d’installations. En exploitant les principes habituels de certaines lois acoustiques et leur champ d’application technologique autour de l’espace d’exposition, il explore la typologie infinie des sons avec nos capacités de perception.

À La Maréchalerie, l’artiste investit l’espace visible et invisible. S’appuyant à la fois sur le son, la lumière et l’architecture, il réalise la mise en scène d’un théâtre d’ondes, un environnement révélateur de phénomènes physiques mais aussi psychiques.

01 hospitalites tram la marechalerie pascal broccolichie medium
Pascal Broccolichi, Espace résonné, 2013 — Modules en verre soufflé composés de 2 sphères ouvertes et d’une dizaine d’éléments — Dimensions 160 x 200 x 86 cm Durée de l’œuvre indéterminée Courtesy CIRVA Marseille — photo © Diane Blondeau

——————————

La Graineterie, centre d’art de la ville de Houilles

Exposition personnelle — Marie-Jeanne Hoffner, Le Pavillon

Marie-Jeanne Hoffner aime les espaces, mais encore plus la façon dont l’architecture dialogue avec nos corps qui y déambulent. Par le dessin, la sculpture, la vidéo ou l’installation elle transforme souvent les lieux pour modifier la façon dont nous les habitons, traversons, regardons… Souvent réalisés de façon instinctive, de mémoire, ces tracés et interventions témoignent d’une liberté de tout imaginer. L’artiste se joue alors des couloirs, des cloisons, de la transparence, de la couleur ou de la lumière pour faire entrer le spectateur dans des architectures mentales. Marie-Jeanne Hoffner construit pour La Graineterie une exposition sur-mesure. Elle modèle et habite littéralement de ses architectures l’espace dans un hommage très libre au Pavillon de Mies Van der Rohe.

Vernissage en présence de l’artiste

Bal à danser à tue-tête (sous la Verrière) avec le Bringuebal. Un bal populaire où venir battre du cœur et taper du pied !

03 hospitalites tram la graineterie marie jeanne hoffner medium
Marie-jeanne Hoffner. Mount, 2007 — Mur construit en plaques de plâtre découpées, bois, néons — 9 x 4 x 1 m

Dimanche 31 mai — de 10 à 19h

North by Northeast

Un parcours qui commence par un « plateau-petit déjeuner » au Frac Île-de-France avant de pousser plus au nord à Gennevilliers, puis cap à l’est à Chelles et aux Lilas. Tout d’abord une exposition à quatre mains, au travers de films empruntant / détournant / découpant les œuvres de musiciens et plasticiens pour nous faire pénétrer au cœur des procédés de création visuelle et sonore. Puis, trois expositions monographiques qui explorent le monde contemporain par des procédés singuliers.

——————————

Plein tarif 7 €. Tarif réduit 4 € — Réserver en ligne

Frac Île-de-France, le Plateau, Paris

A Personal Sonic Geology, une exposition de Mathieu Copeland et Philippe Decrauzat

L’exposition regroupe une série de films coréalisés par Philippe Decrauzat et Mathieu Copeland depuis 2012. Ils s’articulent autour du désir de filmer le son, d’enregistrer des lieux, de plonger dans la matière des processus de fabrication et de destruction.

Philippe Decrauzat et Mathieu Copeland poursuivent leur exploration des relations entre son et image avec ces films réalisés à partir du travail d’autres artistes — plasticiens et musiciens — qui leur permettent de faire dialoguer image filmique, peinture et production sonore. Filmés en 16 mm, ils mettent en œuvre les procédés de surimpression, fragmentation de l’image et collage.

Petit-déjeuner

06 hospitalites tram plateau medium
© Mathieu Copeland et Philippe Decrauzat

——————————

Ecole municipale des Beaux-Arts / Galerie Edouard Manet, Gennevilliers

Exposition personnelle — Artie Vierkant, Feature Description

L’artiste américain basé à New-York, travaille sur la façon dont Internet a bouleversé notre perception de l’œuvre d’art. Enseignant à New York University, son texte théorique The Image Object Post-Internet (2010) pose les bases de sa réflexion et le fait connaître aussi bien dans le monde de l’art que dans le milieu universitaire.

À la suite de sa série «Image Objects», ce nouvel ensemble présenté pour cette première exposition personnelle dans une institution, Feature Description, propose d’aller au-delà de ce qui relève du matériel et du digital pour explorer les limites du droit à l’image. Par l’utilisation d’un scanner 3D, l’artiste génère des images d’anonymes qu’il modifie, aplanit, reformate et diffuse. Sa pratique questionne ainsi profondément les modes de circulation et d’appropriation des images à l’ère du tout numérique.

Rencontre avec Lionel Balouin, commissaire de l’exposition

07 hospitalites tram edouard manet medium
Artie Vierkant, Installation view from Image Objects series, 2013 Courtesy de l’artiste et New Galerie

——————————

Les églises, centre d’art contemporain de la ville de Chelles

Exposition personnelle — Nøne Futbol Club, Une saison en enfer

Le duo d’artistes investit le champ artistique comme un terrain de jeu à travers des gestes simples, efficaces et jubilatoires. Opérant sous l’appellation Nøne Futbol Club, qui rappelle le logo d’une marque ou d’une entreprise, ils s’emparent des systèmes médiatiques de la société actuelle pour mieux les retourner, hésitant entre humour, séduction et joyeuse provocation. Conscients des signes et codes du monde de l’art, ils reprennent les modes de production et de diffusion des œuvres contemporaines en vogue, dans une posture ludique, subversive, parfois cynique.

Rencontre avec les artistes et Eric Degoutte, commissaire de l’exposition

Déjeuner

05 hospitalites tram eglises chelles medium
© Nøne Futbol Club

——————————

Espace Khiasma, les Lilas

Exposition personnelle — François Daireaux, Soudain, un léger mouvement dans l’ordre naturel des choses

Cette exposition de François Daireaux, sculpteur et vidéaste français, uniquement centrée sur son travail filmique, rassemble des œuvres réalisées au Maroc et en Asie de 2006 à 2014, pour la plupart montrées pour la première fois en France. Un travail sur le geste quotidien, la production entropique de formes et de situations dans les villes de pays émergents. Une poétique du chaos de la matière et de la folie des hommes, une sculpture sociale du monde globalisé.

Visite à deux voix de l’exposition avec François Daireaux et Olivier Marbœuf, commissaire de l’exposition

Apéritif festif

04 hospitalites tram khiasma medium
© François Daireaux

——————————

INFORMATIONS PRATIQUES

Parcours sur réservation dans la limite des places disponibles. Les informations concernant les lieux de rendez-vous et le déroulé précis de chaque parcours sont envoyées aux participants ayant validé leur inscription.

Une question ? Contactez Julie : h15@tram-idf.fr ou 01 53 34 64 43

7 lieux pour cet événement

Lieux

302x284 hands on design original