Hospitalités — Week-end du 27 & 28 juin

Evénement

Techniques mixtes

Hospitalités
Week-end du 27 & 28 juin

Passé : 27 → 28 juin 2015

Samedi 27 juin — de 13 à 18h

Vies de châteaux

Un parcours qui commence au château de Rentilly, récemment métamorphosé par l’artiste Xavier Veilhan, pour se poursuivre dans les dépendances du château de Combault, qui abritent le CPIF, et où Estefanía Peñafiel Loiaza nous accueille pour un premier volet issu de sa résidence de postproduction.

Enfin, à la MABA, installée dans le château Smith-Champion à Nogent- sur-Marne, Bethan Huws procède — par subtiles touches — à une série d’allers-retours entre l’image et le texte, entre une langue et une autre, tout en plaçant la relation entre le regardeur et l’œuvre au cœur de son travail.

——————————

Tarif par parcours : Plein tarif 7 €. Tarif réduit 4 € : étudiants, demandeurs d’emploi Réserver en ligne

FRAC Île-de France, Le Château parc culturel de Rentilly

Exposition collective — Commissaires : Sébastien Faucon et Xavier Franceschi

Pour la deuxième exposition organisée au château de Rentilly, dans le cadre du partenariat avec la Communauté d’agglomération de Marne et Gondoire, le frac île-de-france conçoit un projet avec le Centre National des Arts Plastiques à partir de la collection du Fonds National d’Art Contemporain. Dans un contexte où le bâtiment — notamment par ses nouvelles façades en acier inox poli — absorbe littéralement son environnement et le parc paysager qui l’entoure, l’exposition jouera pleinement d’un rapport soutenu à la nature au travers des différentes œuvres sélectionnées.

Visite en avant-première avec les commissaires

22 hospitalites tram frac medium
Le château de Rentilly (décembre 2014) Photo © Martin Argyroglo — © Bona-Lemercier/Alexis Bertrand/Xavier Veilhan (ADAGP, Paris, 2015)

——————————

Centre Photographique d’Île-de France, Pontault-Combault

Exposition / Signature — Estefanía Peñafiel Loaiza, Fragments liminaires

Les Précipités désigne un programme dédié à la cristallisation, à la visibilité, de projets de recherches en cours liés aux résidences de création artistique du CPIF. Accueillie en résidence de postproduction, Estefanía Peñafiel Loaiza, née en Équateur en 1978, inaugure la première édition des Précipités. Fragments liminaires, exposition conçue avec Marc Lenot, intègre la série finalisée en résidence à un cheminement plus rétrospectif dans l’œuvre de l’artiste. Son travail se structure autour de problématiques de la disparition et de la résurgence, de l’occulté et du visible, de l’oubli et de la mémoire. Utilisant divers médiums (photographie, film, texte, performance…), elle travaille à la révélation de fragments d’histoires, de l’Histoire.

Avec une grande économie de moyen, étape par étape, elle répare les accrocs, les manques, de la représentation et construit laborieusement (au sens noble du terme) une position politiquement signifiante de transmission. Une persistance.

Rencontre et signature de la publication produite par l’AICA (France), Association internationale des critiques d’art (textes de Marc Lenot, lauréat du Prix AICA 2014, de la critique d’art Cubaine Lupe Alvarez, de Raphaël Cuir, président de l’AICA France, et de Nathalie Giraudeau, directrice du CPIF)

23 hospitalites tram cpif medium
Estefania Peñafiel LOAIZA, de la série « Un air d’accueil », 2014 Courtesy of galerie Alain Gutharc

——————————

Maison d’art Bernard Anthonioz Nogent-sur-Marne

Exposition / Rencontre / Projection — Bethan Huws, Zone

Artiste galloise vivant entre Paris et Berlin, Bethan Huws développe une œuvre protéiforme (installations, sculptures, dessins aquarellés, films…) où la question du langage et l’intérêt pour l’œuvre de Marcel Duchamp occupent une place centrale.

En résonance avec l’ambiance silencieuse et bucolique du parc de la Maison d’Art Bernard Anthonioz, Bethan Huws construit l’exposition autour notamment de son film Zone. Bethan Huws, sans recours à l’artifice ou au spectaculaire, privilégie dans ses œuvres comme dans sa démarche, une économie des moyens au profit des sensations directes et tend ainsi à établir une relation intime entre l’artiste et le spectateur car « l’œuvre d’art n’est faite que d’une chose — une personne ».

Visite de l’exposition avec Bethan Huws. Pique-nique dans le parc. Projection en plein air d’un film choisi spécialement par Bethan Huws

24 hospitalites tram maba medium
Bethan Huws, Image extraite du film Zone, 2013 Courtesy de l’artiste & Galerie Tschudi

Dimanche 28 juin — de 14 à 20h

C’est l’idée du rêve qui plane sur ce parcours qui se déploie en soirée.

La métamorphose sensible des espaces du Palais de Tokyo par Céleste Boursier-Mougenot qui travaille le son comme un matériau plastique. La nuit même et ses habitants qui inspirent les projets de Synesthésie.

L’ambiance onirique de l’abbaye de Maubuisson, enfin, imaginée par le duo Ken+Julia Yonetani.

——————————

Plein tarif 7 €. Tarif réduit 4 € — Réserver en ligne

Palais de Tokyo, Paris

Expositions / Événement

Le Palais de Tokyo invite Céleste Boursier-Mougenot, artiste singulier de la scène française et internationale qui représente la France à la 56e Biennale d’art contemporain de Venise, à concevoir une vaste installation inédite qui métamorphose les espaces du Palais

Et aussi : Patrick Neu, Jesper Just, Korakrit Arunanondchai, Tianzhuo Chen, Shelly Nasdashi (Résidente Pavillon Neuflize OBC), Hannah BERTRAM (Résidente 2015 SAM Art Projects), Rodrigo BRAGA, Résident 2015 SAM Art Projects.

21 hospitalites tram palais de tokyo medium
Céleste Boursier-Mougenot, sans titre, 2009 — Vue de l’exposition personnelle « Variation/Variação », espace octogonal de la Pinacoteca de São Paulo, Brésil à l’occasion de l’année de la France au Brésil. Commissaire : Ivo Mesquita, 2009 Photo © Isabella Matheus — © Céleste Boursier-Mougenot — Courtesy of galerie Xippas © ADAGP, Paris, 2015

——————————

Abbaye de Maubuisson, Saint-Ouen-l’Aumône

Exposition personnelle — Ken + Julia Yonetani, Un autre rêve

Leur travail, jamais montré en France, a été présenté en 2009 à la Biennale d’art contemporain de Venise et en 2013 à la Biennale de Singapour. Pour cette exposition, trois de leurs œuvres sont reconfigurées pour les espaces de l’abbaye et une œuvre est spécialement créée pour l’occasion. Crystal Palace est une collection de lustres lumineux illustrant le pouvoir nucléaire des nations du monde. The Last Supper, Grape Chandelier et The Five Senses interrogent l’impact environnemental de l’irrigation intensive des cultures tout en faisant référence à l’histoire de l’art.

20 hospitalites tram maubuisson medium
Ken + Julia Yonetani, The Last Supper Photo © Catherine Brossais — Conseil général du Val d’Oise

——————————

Synesthésie, Saint-Denis

Rencontre

Synesthésie propose de découvrir le travail des artistes Thierry Fournier et Laurent Mareschal à l’occasion d’une rencontre publique, à la Maison du Danemark, qui présentera les œuvres produites pendant leur résidence à Synesthésie. Générant un paysage à partir de tweets captés en direct, l’installation en réseau Écotone de Thierry Fournier questionne les limites entre intime et public sur le réseau. L’installation audio-visuelle interactive Clair Obscur de Laurent Mareschal interroge la façon dont chacun apprivoise ou pas la nuit et l’obscurité.

30 hospitalites tram synesthesie02 medium
Laurent Mareschal, Observatoire de Haute Provence, 2015 CNRS © Laurent Mareschal

——————————

INFORMATIONS PRATIQUES

Parcours sur réservation dans la limite des places disponibles. Les informations concernant les lieux de rendez-vous et le déroulé précis de chaque parcours sont envoyées aux participants ayant validé leur inscription.

Une question ? Contactez Julie : h15@tram-idf.fr ou 01 53 34 64 43