Hudinilson Jr. — Exercicio de me ver

Exposition

Collage, photographie, techniques mixtes

Hudinilson Jr.
Exercicio de me ver

Passé : 9 juin → 23 juillet 2017

La Galerie Eric Mouchet accueille la première exposition consacrée en France aux xérographies historiques (1979-1990) de l’artiste conceptuel multimédia brésilien Hudinilson JR. Cette exposition est réalisée en collaboration avec la Galeria Jaqueline Martins de São Paolo.

Hudinilson Urbano Jr. est né en 1957 et meurt à São Paolo le 28 août 2013. Son père, professeur d’université, l’initie à l’archivage d’une façon si méthodique qu’elle influencera beaucoup le jeune homme, tandis que sa mère encourage son désir de s’inscrire dans une école d’art. Il fréquente la Fundação Armando Alvares Penteado de São Paolo (FAAP-SP) de 1975 à 1977. Il s’y montre plus désireux d’entretenir des relations intellectuelles personnelles et intenses avec ses maîtres et les artistes de sa génération que de suivre son enseignement classique. Durant les deux années qui suivent, il expérimente des médiums traditionnels comme la gravure sur bois ou la peinture car il a été très impressionné durant sa jeunesse par l’œuvre du peintre Lasar Segall (1891-1957).

Cependant, dès 1979, il fonde avec les artistes Rafael França (1957-1991) et Mário Ramiro (1957), le groupe activiste 3Nós3 qui se rend célèbre en procédant à de nombreuses interventions dans les rues et les parcs de São Paolo. Leurs actions intitulées « Ensacamentos », consistant à recouvrir les têtes des statues des héros de la nation de sacs-poubelle en plastique, ont alors un très grand impact auprès d’une population qui n’a habituellement pas accès à l’art. Elles revêtent une puissante portée politique dans un pays qui vit depuis 1964 sous un régime dictatorial pratiquant la torture et réduisant ses opposants au silence. Le groupe 3Nós3 se dissout en 1982, mais les « Ensacamentos » et d’autres interventions urbaines à venir, réalisées à l’aide de pochoirs, de graffiti et de xérographies, feront d’Hudinilson Jr. un des grands street artistes historiques.

Au milieu des années 1970, avec la banalisation des copieurs Xerox au Brésil, ce médium révolutionnaire, rapide et d’usage peu coûteux devient le langage privilégié d’Hudinilson Jr. Des albums de photographies érotiques qu’il constitue depuis des années, l’artiste sélectionne alors quelques images auxquelles il inflige toutes les transformations possibles : répétition, agrandissement, réduction, fragmentation et limitation à un contraste entre le blanc et le noir d’où sont absentes toutes nuances de gris.

Avec cette répartition binaire des nuances, Hudinilson Jr. inscrit alors pleinement son travail dans un mode iconographique pop dominant son époque, particulièrement représenté par Andy Warhol qui obtient paradoxalement le même résultat contrasté dans ses sérigraphies en suivant un processus totalement inverse : en prenant des images de presse de très petit format et de très mauvaise qualité qu’il agrandit, et enjolive en les colorisant.

Les années 1970 avaient vu naître au Brésil une forme de contestation des règles morales par l’apparition soudaine sur la scène de groupes théâtraux et musicaux jouant d’une androgynie outrancière. La dérision rendant ces spectacles acceptables, leur rôle n’en fut cependant pas moins hautement transgressif et politique. Dès la fin de ces années-là, l’image du corps masculin, et rapidement de son propre corps, devient alors l’objet unique et quasi-obsessionnel des travaux de l’artiste.

Tout au long des années 1980, Hudinilson Jr. fait évoluer le regard qu’il porte sur son corps et met la xérographie au service de l’invention d’expressions artistiques alternatives et dérangeantes : notamment la performance et le mail art qu’il articulent autour de son incarnation de l’artiste en Narcisse contemporain. Hudinilson Jr. observe alors son corps comme une œuvre d’art — dont le photocopieur serait l’extension —  en le fragmentant selon la norme industrielle qui impose ses dimensions à / par ? la machine, et en le recomposant ensuite de manière sérielle. La production de cette œuvre xérographique développée au long de la décennie 1980, successivement intitulée « Exercício de Me Ver » (« Exercice d’introspection »), « Narcisse » ou « Xerox Action », est parfois organisée en performances publiques, lors desquelles l’artiste se fait photographier par son ami Afonso Roperto alors qu’il simule une étreinte quasi-sexuelle avec la machine.

Loin d’être pornographiques, les xérographies d’Hudinilson Jr. évoquent les expériences homoérotiques et sensuelles d’un artiste voyeur de lui-même, pour lequel la glace du copieur remplace la surface réfléchissante du lac où son image se perd tragiquement, alors même que l’épidémie du Sida a déjà décimé la plupart de ses amis artistes.

———

Les xérocopies issues de ces performances ont été exposées à Porto Alegre, ainsi qu’au Musée d’art contemporain de l’Université de São Paulo (MAC/USP) dès 1983. Hudinilson Jr. a participé à la première Biennale de la Havane en 1984, à la 18e Biennale Internationale de São Paulo en 1985, ainsi qu’à la troisième Biennale des arts visuels du Mercosul à Porto Alegre en 2001. Il a été le commissaire de l’exposition intitulée « Arte Xerox Brasil » à la Pinacoteca do Estado de São Paulo en 1984, dans laquelle ces œuvres ont également figuré.

  • Vernissage Jeudi 8 juin 16:00 → 21:00
06 St Germain Zoom in 06 St Germain Zoom out

45, rue Jacob

75006 Paris

T. 01 42 96 26 11

ericmouchet.com

Mabillon
Saint-Germain-des-Prés

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h
Et sur rendez-vous et sur RDV

L’artiste

  • Hudinilson Jr.