James Hd Brown — Oval

Exposition

Collage, peinture, porcelaine

James Hd Brown
Oval

Encore environ un mois : 20 mai → 30 juillet 2017

La Galerie Karsten Greve présente Oval, la nouvelle exposition de James HD Brown, qui présente les peintures de la série My Other House. L’exposition dévoile également l’ensemble de vases en porcelaine crées par l’artiste à la Manufacture Nationale de Sèvres dans le Grand Four à Bois, en 2007. Les peintures et les vases sont ici montrés pour la première fois en Europe.

James%20hd%20brown%20 %20orb%20thing%20i medium
James Hd Brown, Orb Things I, 2013 Huile sur toile — 135 × 164 cm © James HD Brown Courtesy Galerie Karsten Greve Cologne, Paris, St Moritz Photography : Philippe Servent

Après les Planet Paintings, inspirés de l’œuvre The Planets (1914-1916) du compositeur Gustav Holst, James Brown a consacré son travail, à partir de 2012, à la série My Other House, dont les œuvres présentées dans l’exposition constituent une partie intégrante.

L’« Autre Maison » à laquelle le titre du projet se réfère n’existe pas dans la réalité, néanmoins elle est omniprésente. Il s’agit d’un espace où l’on peut créer ses propres règles, un endroit métaphysique où le temps est suspendu et les objets peuvent se transformer et devenir autre chose. C’est un lieu d’extrême concentration créatrice, un refuge où l’esprit peut se poser.

Nombreux sont les noms qui ont été utilisés pour décrire l’artiste James Brown : explorateur, chaman, scientifique et même sourcier. Son approche de l’art est à la fois scientifique et spirituelle : s’il s’engage méthodiquement dans l’étude de chaque technique — Brown est peintre, céramiste et graveur — ses œuvres témoignent en même temps d’un désir d’atteindre l’essence profonde de l’existence.

James%20hd%20brown%20 %20orb%20thing%20iv medium
James Hd Brown, Orb Things IV, 2013 Huile sur toile — 135 × 164 cm © James HD Brown Courtesy Galerie Karsten Greve Cologne, Paris, St Moritz Photography : Philippe Servent

Si la série Planet Paintings était une recherche sur l’univers et le néant, un néant qui n’est d’ailleurs jamais tel quel mais toujours habité par des molécules en mouvement, le nouveau groupe d’œuvres présenté à l’occasion de cette exposition nous amène dans un espace qui est en même temps extérieur et intérieur à l’artiste. James Brown nous invite à regarder à travers les fenêtres de sa maison secrète pour voir la perfection de l’espace : la forme ovale, référence au Classique, permet au regard de se concentrer et d’aller en profondeur au-delà de la surface du tableau. L’âme du spectateur se reflète alors dans la nuit ténébreuse offerte à son regard.

Loin des surfaces sablées couvertes d’une trame de points et surprises par la présence des planètes délicatement colorées, qui constituaient la série de Planet Paintings, les compositions de la série Ovals et les Orb Things qui en sont la contrepartie, se caractérisent par leur surface lisse et nette, dominée par une palette assombrie, illuminée parfois par des éclats de molécules qui déstabilisent la perception visuelle de l’observateur. La forme ovale, comme le dit l’artiste, est surprenante car elle peut donner une impression de déséquilibre et nous ramener vers un espace en expansion où les points cardinaux n’ont plus raison d’être. Les ciels sur lesquels ces fenêtres ovales s’ouvrent sont mystérieux car ils cachent dans le noir qui semble vide, un espace animé de formes et de vie.