Jesper Just — Exposition personnelle 

Exposition

Vidéo

Jesper Just
Exposition personnelle 

Passé : 20 avril → 15 juin 2013

Jesper just grid Jesper Just à la galerie Emmanuel Perrotin La galerie Emmanuel Perrotin choisit de montrer trois vidéos, inégales, de Jesper Just, artiste contemporain danois qui représenter... 2 - Bien Critique

Jesper Just s’inspire de l’esthétique cinématographique de grands réalisateurs tels Dreyer et Bergman, Melville et Kazan pour n’en citer que quelques-uns. Dans ses films énigmatiques, sans dialogues, la maîtrise des stratégies cinématographiques est au service d’une narration fondée sur une panoplie d’émotions humaines amplifiées par l’utilisation magistrale de la musique. Les films de l’exposition témoignent de son intérêt incessant pour les stéréotypes de genres et de races, les pastiches architecturaux, l’appropriation culturelle et la dislocation. Montré pour la première fois en France à l’occasion de cette exposition, Llano (2012) est le dernier film produit par l’artiste. Il se déroule dans la ville fantôme de Llano del Rio fondée en 1913 par le socialiste Job Harriman. Un problème d’approvisionnement en eau interrompt finalement le projet et la ville est désormais abandonnée depuis un siècle. On contemple les vestiges de cette cité utopique sur lesquels se déversent en continu des trombes d’eau. Très vite, on découvre une installation, disposée au-dessus de ruines, caractéristique de celle utilisée au cinéma pour créer des pluies artificielles. Au centre de ce dispositif une femme s’acharne à endiguer cet effondrement. Telle Sisyphe poussant son rocher, elle replace une à une les pierres démantelées d’une structure déjà désintégrée. Plusieurs fois la caméra nous emmène dans une salle des machines souterraine qui semble mystérieusement liée à cette ruine. Selon Jesper Just :

« Llano est la ruine d’un lieu qui n’existe plus, mais aussi un lieu qui n’a jamais vraiment existé. Ici, il existe un double sens — un bizarre mélange d’utopie et de dystopie rempli d’échecs et d’idéaux puissants. »

Dans la seconde salle est présenté Sirens of Chrome (2010), un film tourné dans la ville de Detroit. Dans un silence total, quatre femmes afro-américaines circulent dans les rues désertes de cette ville abandonnée. Dans la Chrysler, la tension est palpable et traduit l’atmosphère inquiétante du dehors. Quand elles arrivent sur le toit d’un ancien théâtre transformé en parking, une autre femme entre en scène et une confrontation aussi étrange qu’envoûtante débute alors. Comme l’a écrit la commissaire Jennifer Frias « les œuvres de Just sont souvent chargées de narrations ambiguës qui n’attendent jamais une conclusion. Genres, relations et identité sont des thématiques récurrentes dans son travail (…) Sirens of Chrome, explore la complexité de la condition humaine et déplace l’attention sur la représentation et l’interprétation des femmes afro-américaines et, plus générale- ment, sur la condition féminine. »

Dans A Vicious Undertow (2007), tourné en 16 mm, une relation étrange entre trois personnages se dessine par des échanges de regards et de pas de danse, à travers le leitmotiv sensuel du sifflement qui les introduit. « A Vicious Undertow » se construit autour d’un personnage féminin entre deux âges, qui siffle l’air de Night in White Satin dans un bar. La caméra glisse sur sa nuque, sa peau, ses lèvres avant de s’approcher d’une seconde femme, plus jeune. Un homme se joint à elles. Dans une succession de plans rapides, la caméra saisit la femme qui danse la valse avec la jeune femme, puis avec l’homme, puis à nouveau avec la jeune femme. Subitement, l’héroïne se fige et se dirige vers la sortie. Propulsée en pleine nuit sur les marches d’un escalier sans fin, elle semble vouloir échapper à la mélancolie ou à la fatalité en se déplaçant dans un espace, hors du temps.

Jesper Just représente cette année le Danemark à la 55ème Biennale de Venise.

03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

76, rue de Turenne


75003 Paris

T. 01 42 16 79 79 — F. 01 42 16 79 74

www.galerieperrotin.com

Saint-Sébastien – Froissart

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h

302x284 hands on design original

L’artiste