Jun Nguyen-Hatsushiba — Don’t we all want to be in tune ?

Exposition

Vidéo

Jun Nguyen-Hatsushiba
Don’t we all want to be in tune ?

Passé : 14 juin → 21 septembre 2014

Pour sa résidence au MAC/VAL, Jun Nguyen-Hatsushiba, artiste multimedia, questionne le concept de citoyenneté et des influences musicales connectés aux flux migratoires. Il s’intéresse à l’histoire de la musique rock anglaise et américaine depuis ses débuts et ses connections avec l’immigration (reprise de l’hymne national par Jimi Hendrix). Ce projet traite des difficultés et des souffrances de l’exil. L’artiste au parcours international, de par sa double origine vietnamienne et japonaise, se sent à la fois étranger partout et citoyen du monde.

Il réalise une œuvre participative où les visiteurs sont invités à interagir en apportant musique, textes, son en lien avec leur immigration. L’espace de circulation pour accéder au studio évoque l’aspect différencié des contrôles d’aéroport où le temps d’attente pour les étrangers est toujours plus long que pour les citoyens du pays.

Mac val jun nguyen hatsushiba dont we all want to be in tune breathing is free 2011 medium
Jun Nguyen Hatsushiba, Breathing is free : 12756.3 — Japan, Hopes & Recovery, 1789 km, 2011 Installation vidéo Courtesy of the artist & Mizuma Art Gallery, Tokyo

Jun Nguyen-Hatsushiba

Né en 1968 à Tokyo, il vit et travaille à Ho-Chi-Minh Ville depuis 1997.

Né de père vietnamien et de mère japonaise, Jun Nguyen-Hatsushiba connaît un destin bien particulier. Il passe son enfance à Tokyo, sa ville natale, jusqu’à l’âge de 10 ans, mais le divorce de ses parents occasionne son départ pour Dallas où son père s’installe. Après une formation à l’Ecole de l’Institut d’Art de Chicago (1992) puis à l’Ecole d’Art Mount Royal de Baltimore (1994), il commence à se rendre régulièrement au Vietnam à partir de 1994 puis s’installe définitivement à Ho-Chi-Minh Ville en 1997. Ses vidéos sous-marines traitent des rapports à l’histoire vietnamienne. Le Memorial Project Nha Trang, Vietnam : Towards the Complex — For the Courageous, the Curious and the Cowards (2001), met en scène des conducteurs de cyclo et des pêcheurs, couches de la population n’ayant pas accès au développement économique du Vietnam, poussant des cyclos sous l’eau, obligés de remonter chercher de l’oxygène à la surface pendant leur déplacement. Cette vidéo sous-marine est aussi une métaphore des difficultés face à l’existence.

Son projet Breathing is free initié en 2007 prévoit de s’étaler sur une quinzaine d’années afin de parcourir le diamètre de la terre, soit 12 756,3 km. Ce projet traite des difficultés et des souffrances de l’exil que l’artiste, dont les origines et le parcours le rendent à la fois étranger partout et citoyen du monde. Malgré ce parcours atypique, le texte de Nora A. Taylor dans l’ouvrage 12 contemporary artists of Vietnam publiés sous la direction de Dao Mai Trang (Thê Gioi Publishers, Hanoï, 2010) montre pourquoi Jun Nguyen-Hatsushiba fait aujourd’hui partie de la scène artistique vietnamienne, non seulement par l’évolution de la société vietnamienne qui intègre aujourd’hui des personnes issues de la diaspora vietnamienne, mais surtout par son choix personnel de vivre à Ho-Chi-Minh Ville depuis plus de 15 ans.

Commissariat : Valérie Labayle

  • Performance Dimanche 15 juin 2014 à 16:00

    Performance de Jun Nguyen-Hatsushiba, suivie d’une discussion avec l’artiste

94 Val-de-Marne Zoom in 94 Val-de-Marne Zoom out

Place de la Libération


94400 Vitry-sur-Seine

T. 01 43 91 64 20

www.macval.fr

Horaires

Du mardi au vendredi de 10h à 18h
Samedi et dimanche de midi à 19h
Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

Tarifs

Plein tarif 5 € — Tarif réduit 2,5 €

Entrée gratuite pour tous les premiers dimanches de chaque mois

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Jun Nguyen Hatsushiba