Ken Sortais — Âme prise

Exposition

Peinture, sculpture, techniques mixtes, vidéo

Ken Sortais
Âme prise

Passé : 21 mai → 18 juin 2016

« "Une visite au cimetière du Père Lachaise à Paris ajoute une année de vie à ses visiteurs et les pyramides d’Égypte dévisagent d’en haut le temps lui-même." Si j’en crois cette citation tirée du roman de J.G Ballard, La Foire aux atrocités (1969), mon récent projet d’exposition Sheta m’aurait donc accordé plusieurs dizaines d’années de vie supplémentaire. Car je travaille dans les cimetières, mais aussi autour des églises, dans la rue et les parcs de Paris ou d’ailleurs, je recouvre et “empreinte” la ville qui me défie de m’en approprier ses formes, disponibles. Ma démarche sculpturale actuelle n’est pas sans rappeler le musicien Marsyas qu’Apollon dépouilla de sa peau puis suspendit à une branche ainsi transformée en outre animée. Je ne me suis pas encore occupé d’Apollon mais je sais déjà où le trouver, qu’il reste sur ses gardes.

Néanmoins, ses comparses Persée, Atlas et Héraclès figurent dans la liste non exhaustive de mon tableau de chasse.

Le moulage furtif est illégal. Dans ce contexte, ma démarche s’articule en dehors des lois reçues, des usages et des conventions. J’agis de jour comme de nuit. La cible détermine la forme de l’action, le jeu est stratégique, je me fonds dans la masse, je ruse aux aguets, je me déguise pour mieux duper, aiguise ma répartie en cas de mauvaises surprises.

Ce temps de travail, performatif et théâtral, constitue la première étape dans la genèse de mes œuvres. La deuxième étape concerne la mutation de la matière prélevée, dans l’espace de l’atelier. D’expérimentation en sérendipité, je gonfle, je sculpte, j’étire et je suspends, confronte et détourne les formes symboliques que je me suis attribuées.

Cette pratique sculpturale est associée à la peinture et à la photographie dans les installations globales et exacerbées que je propose. Mes œuvres cohabitent pour créer des fictions imprégnées de mes références mythologiques, littéraires et cinématographiques. Un rite funéraire égyptien, la marche d’un saint décapité, le langage alchimique des bas-reliefs d’une cathédrale ou l’incarnation du démon dans une voiture de sport, les mises en scène que je coordonne immerge le spectateur dans un univers fantasmagorique, mystérieux et métaphysique, maintenant une ambivalence permanente entre le réel et l’illusion, le dit et le tacite, le visible et le caché.

Mon exposition Âme prise à under constuction gallery continue d’explorer les territoires précédemment évoqués. Ici, il sera question de l’imagerie religieuse et mythologique khmère que j’ai découverte lors d’un voyage au Cambodge en janvier 2016. De retour à Paris, j’ai constaté après quelques recherches et réflexions que certaines figures issues de cette iconographie foisonnante peuplaient les paysages de mon quotidien, aussi bien sur les plans physiques que référentiels. A travers une série d’interventions qui associent le moulage, la peinture et la vidéo, je me réapproprie les fragments des êtres mythiques qui croisent mon chemin, sculpte les ruines de temples lointains, collectionne les traces d’un répertoire de formes codées, réminiscences de mystère, de croyance et de magie. »

Ken Sortais — avril 2016
  • Vernissage Samedi 21 mai 18:00 → 21:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

6 passage des Gravilliers


75003 Paris

T. 09 83 73 34 64

www.underconstructiongallery.com

Arts et Métiers
Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

Du même artiste