Romana Schmalisch — La Chorégraphie du travail

Cinema

Film, performance, vidéo

Romana Schmalisch
La Chorégraphie du travail

Passé : 22 mars 2013 → 21 mars 2014

Aux Laboratoires d’Aubervilliers, la performeuse et vidéaste Romana Schmalisch développe un projet associant plusieurs media — installation, performance, vidéo — et propose une réflexion autour des relations qui unissent l’art et la production, lié à l’histoire et au site des Laboratoires et à son environnement : une ancienne usine de métallurgie fine implantée dans le territoire de la Seine-Saint-Denis, marqué par l’histoire industrielle et communiste.

La Chorégraphie du travail est le titre d’une série de conférences-performances qui se développe ensuite sous la forme d’un film. Le projet questionne la relation entre le travail et l’art, abordant des problématiques telles que la représentation des processus de production et les relations de pouvoir dans le film, l’utilisation de formes artistiques dans les mouvements ouvriers, la manière dont les méthodes artistiques furent utilisées en vue d’accroître la rentabilité de la production industrielle, ou encore les principes qui sous-tendent les programmes de formation dans les agences pour l’emploi. En reconstruisant différentes interconnexions entre ces éléments de réflexion, selon une perspective à la fois historique et contemporaine, La Chorégraphie du travail tend à enquêter sur les liens existants entre les sphères du travail et de l’art. Cette réflexion sert également de point de départ pour reconsidérer le rôle du corps dans l’art/le film/la production — quand le corps est compris comme un espace d’investigation et d’expérimentation pour la mise en place de stratégies d’efficacité et d’éducation.

Le journal Notes sur les mouvements accompagne le processus de recherche et de production, et présente notes d’intention, matériaux collectés et discussions avec les différents interlocuteurs rencontrés durant un an.