La femme d’à côté

Exposition

Dessin, peinture, photographie, sculpture...

La femme d’à côté

Passé : 25 janvier → 22 février 2014

Laura henno a tree of night 2004 1 grid La Femme d’à côté — Galerie Les Filles du Calvaire Avec « La Femme d’à côté », la galerie Les Filles du Calvaire propose une fois de plus une exposition audacieuse servie par une tra... 2 - Bien Critique

Cette exposition ressemble à un théâtre où, de la mise en scène aux personnages, tous les rôles sont tenus par des femmes. L’espace scénique prend plusieurs formes : l’intérieur d’une maison bourgeoise, les pièces d’une demeure abandonnée dont les histoires sourdent des murs, l’atelier d’une peintre ou le studio d’une photographe. Les héroïnes jouent dans l’ombre de rues bordées d’immeubles, dans celle d’un jardin arboré, face à un miroir ou au creux d’une rivière.

Le registre est plutôt celui de la tragédie. Cependant la fin de l’histoire reste en suspens et l’interprétation est laissée libre, à l’appréciation du spectateur. Ici, les héroïnes ne succombent pas à la passion qui dévore Mathilde, la femme du film de Truffaut. Le souffle qui les anime est celui des artistes, car sans leur regard ou leur geste créateur, elles auraient pu tout aussi bien rester en dehors de la scène. A côté.

Si les décors et les histoires évoluent d’une pièce à l’autre, le sujet reste le même, chaque œuvre, ou ensemble, proposant le portrait d’une femme particulière. Qu’elle soit sourde ou bruyante, suave ou grinçante, imperceptible ou assourdissante, une voix s’entend, un visage surgit et une femme s’incarne dans l’œuvre. Le discours de cette femme, réelle ou imaginaire, est traduit, transmis par une autre, l’artiste. Dans cette chambre d’écho, une femme se présente, à côté d’une autre femme. Et leurs histoires respectives, qu’elles soient vécues ou fabriquées, entrent en résonance.

En choisissant d’aborder un sujet féminin, ces artistes nous parlent autant de modèles établis que d’elles-mêmes. Certaines travaillent à partir de personnages qu’elles se réapproprient et dont les références sont aussi bien artistiques — picturales, littéraires et cinématographiques — que populaires, quand d’autres élisent des figures anonymes, recherchées à dessein ou choisies parmi leur entourage.

Charlotte Boudon
  • Vernissage Samedi 25 janvier 2014 15:00 → 20:00
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

17, rue des Filles-du-calvaire


75003 Paris

T. 01 42 74 47 05 — F. 01 42 74 47 06

www.fillesducalvaire.com

Filles du Calvaire

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 18h30

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

Et 10 autres…

Actualité liée aux artistes