Laurent Fiévet — Plaster Cocoon

Exposition

Vidéo

Laurent Fiévet
Plaster Cocoon

Passé : 12 novembre → 12 décembre 2015

Les installations de Laurent Fiévet mettent en œuvre des confrontations d’images, redéployées dans l’espace et retravaillées dans le cadre de montages vidéo. Organisées en séries thématiques, elles puisent leur substance dans les univers de la peinture, du cinéma et de la photographie pour opérer entre certaines images emblématiques de notre patrimoine culturel des rencontres toujours inédites. De nouvelles générations d’images réalisées pour un projet précis ou captées par des caméras sur les lieux mêmes des expositions sont susceptibles de venir converser avec elles, impliquant plus directement encore la représentation des visiteurs au sein des dispositifs.

L’enjeu des installations consiste moins à mettre les images qu’elles utilisent en perspective et de déplacer le regard traditionnellement porté sur elles que d’exploiter les connaissances et les souvenirs qu’en a le public ainsi que les affects qu’elles ont nécessairement suscités. Le choix d’utiliser comme matériau des images possédant une certaine épaisseur analytique, ayant rencontré une certaine fortune critique et étant connues de différentes générations de spectateurs répond à une volonté de l’artiste de mettre d’emblée son public ‘en condition’ et de créer chez lui un système d’attente qui sera exploité ou détourné au sein des installations. Mémoire, savoir et sensations apparaissent dès lors étroitement sollicités pour offrir aux dispositifs mis en place autant de clefs d’interprétation et de modes d’approche différenciés.

Non exemptes de données autobiographiques et proposant des éléments de critique sociologique et politique, les installations engagent avant tout une série de réflexions sur l’Image, son esthétique, ses modes d’élaboration, de perception, d’évolution et de consommation. Mettant le visiteur en scène en référence aux œuvres redéployées au travers de propositions souvent interactives et ludiques, elles offrent différents niveaux de perception liés tout autant au parcours qu’est invité à suivre le visiteur dans l’espace que le positionnement qu’y occupent d’autres intervenants présents au même moment que lui dans l’exposition. Les composantes interactives et aléatoires des dispositifs et la longueur des montages qui y sont présentés permettent à chacun d’expérimenter différemment les œuvres et de s’y impliquer selon ses désirs plus ou moins activement.

L’organisation des installations en séries travaillant autour d’un même corpus d’images et leur rassemblement au sein d’une même exposition permettent d’engager des liens entre les différentes œuvres qui y sont présentées. Ils invitent la pensée du public à rebondir de dispositif scénographique en dispositif scénographique autour des thèmes auxquels elles sont consacrées (la perception du Temps dans Épreuves du Temps, les implications sensorielles de l’Image dans Essence de l’Image/Portraits olfactifs). Le recours dans les installations à des motifs, des dispositifs scénographiques et des choix esthétiques communs (qui peuvent tout aussi bien porter sur des rythmes et des figures de montage qu’une palette réduite de couleurs ou une ambiance lumineuse spécifique) permet de renforcer la cohérence de l’ensemble et les rapports qu’elles tissent entre elles. Chacun des dispositifs scénographiques peut être ainsi envisagé comme une unité qui dispose d’une logique et d’une autonomie propres mais aussi comme la partie d’un tout qui engage entre ses différents éléments constitutifs une série de résonances.

  • Vernissage Jeudi 19 novembre 2015 à 18:30
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

16, rue du Perche


75003 Paris

T. 01 48 74 28 40

www.lagalerieparticuliere.com

Filles du Calvaire
Rambuteau

Horaires

Du mardi au samedi de 11h à 19h
Et sur rendez-vous

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Laurent Fiévet