Le Final — Performances et projections

Evénement

Performance, vidéo

Le Final
Performances et projections

Passé : Samedi 1 juillet 2017 15:00 → 18:00

Commencée par “JUMP”, ses translations approximatives et ses traductions ratées, enchaînant avec “Vocales” et la construction de voix multiples et dissonantes, poursuivie par «Discours Primal» de Liz Magic Laser et l’art oratoire autoritaire ou libérateur, la saison des Chants de distorsion se termine par un final qui réunit les différentes approches du thème annuel dans sa relation au territoire. Thème s’entend ici dans son acception musicale, comme un motif qui innerve l’ensemble des projets menés.

L’expression «champ de distorsion» désigne la puissance charismatique de Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, qui réussirait semble-t-il à influencer les plus rétifs de ses collaborateurs. On raconte qu’un champ magnétique déforme la perception de quiconque l’approche. Si les œuvres provoquent cette modification de la réalité, elles ont ceci de particulier que leurs chants se construisent dans la relation même qui les relie à celui, celle ou ceux qui écoutent.

En écho à «Discours Primal», l’exposition Liz Magic Laser en cours au centre d’art du 13 mai au 30 juillet 2017, ce final des chants de distorsions sillonne les routes de l’Etampois, de l’Arpajonnais, les vallées de l’Orge et de l’Yvette pour faire résonner les voix multiples, les rumeurs, les balbutiements et autres langues inventées.

Le 1er juillet, la programmation itinérante s’arrête un moment au CAC Brétigny pour un après-midi de performances et de projections.

———

Programme

Angelique Buisson/ Lina Schlageter, “La forme du mouvement”, performance (15h, 16h et 17h)

Rudolf Laban invente dans les années 1920 un système d’écriture du mouvement appelé cinétographie, adapté et mis en scène par Angélique Buisson pour son projet “La forme du mouvement” mené avec deux classes de l’école Lamartine à Saint-Michel-sur-Orge (91). Au CAC Brétigny, la danseuse Lina Schlageter traduira et décodera la partition écrite par les élèves, qui auront composé une notation du mouvement à partir de langage gestuel et d’objets scéniques.

Géraldine Longueville, “Les eaux situées” (titre provisoire), présentation (15h15)

“Les eaux situées est une présentation de mes recherches sur l’élaboration d’un bitter conçu à partir de plantes, racines et épices présentes sur le territoire du Val d’Orge. Obtenu grâce à la macération de plantes amères dans de l’alcool, le bitter est une liqueur qui fait son apparition majoritairement dans les pays occidentaux à la fin du 19e siècle. Composé de différentes plantes et racines provenant de ressources “indigènes” et/ou “tropicales”, sa consommation a évolué au fil des siècles. Un temps thérapeutique, il est prescrit contre les maux d’estomac et l’indigestion. Mélangé avec du sucre et des fruits, il devient très populaire pendant la Prohibition. Aujourd’hui, le bitter est surtout considéré comme un condiment puissant apportant aux cocktails une pointe d’amertume. À partir d’éléments végétaux glanés dans les alentours du centre d’art, de l’histoire ouvrière agricole du Val d’Orge, ainsi que d’une réflexion sur les notions d’acclimatation et d’intégration, il s’agira de présenter mes sources constituant les “ingrédients” de cette recette à venir." (Géraldine Longueville)

Projections (16h15)

Avec des vidéos de Mercedes Azpilicueta, Ulla von Brandenburg*, Alejandro Cesarco*, Till Roeskens* et Katarina Zdjelar

*œuvres de la collection du Frac île-de-france.

Lidwine Prolonge, “ALM”, performance (17h15)

“En juin-juillet 2017 aura lieu/a eu lieu un ensemble d’actions et d’expériences sous le titre ALM, protocole initié en 2007. Il sera/a été divisé en deux plans : Plan A + Plan B.

Le plan A sera/a été déployé dans l’espace public, sur le territoire du CAC Brétigny.
Le plan A sera/a été : une rumeur, une infiltration, une captation, une transmission, une lévitation, un transport, un long circuit, un rythme, une distorsion, un pas, une annonce, un oracle, une dispersion d’heures.
Le plan B prendra/a pris la forme d’une séance publique le 1er juillet au CAC Brétigny.
Le plan B sera/a été : une séance d’écoute, une séance de réécoute, une séance d’hypnose, un récit d’anticipation, la constitution d’un répertoire, la signature d’un pacte, une perturbation des temps, une superposition des espaces, une transmutation, un faux-pas, un battement de chœur, un orage, un court-circuit, un rassemblement d’heures, un chant, un final, un faux-final." (Lidwine Prolonge)

91 Essonne Zoom in 91 Essonne Zoom out

Espace Jules Verne
rue Henri Douard

91220 Brétigny s/Orge

T. 33 (0)1 60 85 20 78

www.cacbretigny.com

Horaires

Du mardi au samedi de 14h à 18h
Nocturnes les soirs de représentation au Théâtre Brétigny, scène conventionnée.

Tarifs

Accès libre

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Lidwine Prolonge
  • Géraldine Longueville
  • Angélique Buisson
  • Lina Schlageter