Le Printemps des Laboratoires #4 — La Psychotropification de la société

Evénement

Film, installations, nouveaux médias, performance...

Le Printemps des Laboratoires #4
La Psychotropification de la société

Passé : 4 → 5 juin 2016

Sous l’intitulé Psychotropification de la société, l’évènement du Printemps des Laboratoires, se propose pendant une semaine, d’ouvrir à un plus large public et de développer en présence de nombreux intervenants — artistes, chercheurs et acteurs concernés — les recherches menées depuis octobre 2015 (en particulier via des ateliers de lecture quinzomadaires et du séminaire « Pratique de soin et Collectifs ») sur la « psychotropification de la société ».

L’expression Psychotropification, associant les termes « psychopharmacie » et « tropisme », désigne l’accroissement exponentiel de la médicamentation dans le cadre du traitement des troubles mentaux. En pointant ce « tropisme » notre intention est de démontrer que derrière l’augmentation et la banalisation des prescriptions médicales s’érige une idéologie normative qui infiltre et dirige les sociétés contemporaines, préoccupées par la liberté d’action à conférer à l’industrie pharmaceutique plutôt qu’aux individus qui les composent. Via des projections, conférences, performances, tables rondes et ateliers, nous tenterons durant une semaine de cerner les différents paradigmes que recoupe la problématique de la Psychotropification.

Nous sommes partis du constat d’une influence grandissante de l’industrie pharmaceutique, rejoint par certaines dérives psychiatriques enclines à réduire les individus à leur pathologie et à classifier l’humain selon des catégories de diagnostics médicaux. À l’inverse nous souhaitons, au cours de ces journées de mai et juin 2016, ouvrir à la possibilité d’être multiple et de réinventer des manières de vivre ensemble, en nous appuyant davantage sur l’acceptation d’expériences perceptives propre à chacun que sur la raison qui nous gouverne. Faisons de la place à nos morts et à nos invisibles, à nos visions, nos chimères et nos hallucinations, comme parties prenantes de nos constructions identitaires. Postulons des modes d’existences hétérogènes et non nécessairement rationnels, lesquels peuvent trouver des formes de cohabitations entre elles. Donnons la parole à des expériences différentes, à nos “devenir-minoritaires”, pour résister à un monde happé par la seule ambition d’efficacité et de rentabilité.

Pendant ces deux jours, nous chercherons la langue apte à rendre justice aux différents acteurs qui se sont saisis de ces problèmes (des survivants? experts? militants ? concernés? usagers?), nous porterons attention aux termes employés dans le cadre de thérapies ou d’expériences de vie (maladie ? soin? guérison? rétablissement?), nous expérimenterons ensemble la question de l’art comme espace de coexistence, de résistance, d’invention et d’outillage, d’intégration et de déploiement d’une folie ordinaire.

———————————

Programme

Samedi 4 juin 2016, de 10h à 23h

10h — 13h

La Psychotropification de la société,
une Introduction par Dora García, Alexandra Baudelot et Mathilde Villeneuve
Pour une psychothérapie enfin démocratique…, par Tobie Nathan

Soigner les institutions : « présences proches », lieux de vie et institutions réinventées
Avec Jean-François Chevrier, Florent Gabarron Garcia et Tobie Nathan.

14h30

  • Grande salle — Conférence performée de Dingdingdong par Anne Collod, Emilie Hermant, Valérie Pihet (membres fondatrices)

16h

  • Petite salle — Enquêtes politiques et récits d’expérimentations : discussion autour des Cahiers d’enquêtes politiques (vivre, expérimenter, raconter)
    Avec Josep Rafanell i Orra (modérateur), Rémi Eliçabe, Amandine Guibert et François Thoreau.
  • Grande salle — Auprès du Naufrage, par Silvia Maglioni et Graeme Thomson

18h

  • Petite salle —  Pratiques de soins et constitutions collectives : la question de l’auto-support et de l’entraide entre personnes concernées par des troubles singuliers, avec : Josep Rafanell i Orra (modérateur), Jean-Marc Dupaz, Magali Molinié, Pticarus et Alexandre Vaillant.
  • Grande salle —  Therapeutic Townhall Meeting: heal the museum de Grace Ndiritu
    Cette performance sera donnée en anglais. Un protocole de préparation à respecter avant la participation sera adressé à chacun des participants pour confirmation. Places limitées, RESERVATIONS OBLIGATOIRES à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

20h  —  Dîner ouvert à tous
Prévoir une participation financière de 10 €
Sur réservation à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

———

Dimanche 5 juin 2016, de 11h à 18h30

11h — 13h30

The Right to Be Unhappy par Veronica Valentini
Les morts, ça fait quoi ? par Magali Molinié
L’hallucination artistique par Jean-François Chevrier

14h — 17h

  • Grande salle —  Au-delà du normal et du pathologique, programme de commissariat sur la notion d’effondrement artistique et la médecine par Bárbara Rodríguez Muñoz
  • Grande salle — Projection de Yellow Movie, 2010 — film de Rossella Biscotti
    La projection sera suivie d’une présentation et d’une discussion avec Rossella Biscotti, en anglais.

17h — 18h

  • Petite salle —  Idiorhythm (and Blues) par Silvia Maglioni et Graeme Thomson
    Places limitées, RESERVATIONS OBLIGATOIRES à reservation@leslaboratoires.org ou au 01 53 56 15 90

18h  —  Clôture

93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

41, rue Lécuyer


93300 Aubervilliers

T. 01 53 56 15 90 — F. 01 53 56 15 99

www.leslaboratoires.org

Aubervilliers – Pantin Quatre Chemins

Horaires

Du lundi au vendredi de 11h à 18h et samedi de 13h à 18h

Tarifs

Accès libre

Et sur réservation pour les évènements à reservation@leslaboratoires.org

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes

  • Dora Garcia
  • Grace Ndiritu
  • Rossella Biscotti
  • Silvia Maglioni
  • Graeme Thomson
  • Magali Molinié
  • Jean François Chevrier
  • Jean Marc Dupaz
  • Rémi Eliçabe
  • Amandine Guibert
Et 9 autres…

Actualité liée aux artistes