L’Envol du dragon — Art royal du Vietnam

Exposition

Céramique, sculpture

L’Envol du dragon
Art royal du Vietnam

Passé : 9 juillet → 15 septembre 2014

Dans le cadre de l’Année France-Vietnam, le musée national des arts asiatiques ― Guimet organise, avec le musée national d’Histoire du Vietnam de Hanoi et le soutien de l’Institut français, une exposition consacrée à la représentation du dragon. Des prêts majeurs ont été consentis.

Au Vietnam, le dragon occupe une place privilégiée au sein du bestiaire fabuleux. Cette fascinante chimère manifeste avec dynamisme son rôle protecteur et bienfaisant ; les artistes vietnamiens ont, durant des siècles, décrit les méandres de sa silhouette. Serpentiforme, le dragon participe du monde des eaux dont il est le gardien et le pourvoyeur. Détenteur des clés de la sécheresse ou de l’inondation, il évolue avec la même aisance dans les mondes souterrains, les eaux et les cieux.

Centrée sur l’image du dragon, l’exposition évoque une histoire millénaire, de l’âge du Bronze au crépuscule de la dernière dynastie royale, en réunissant une sélection inédite d’œuvres du musée national d’Histoire du Vietnam de Hanoi et du musée national des arts asiatiques ― Guimet. La présentation permet d’évoquer les développements d’une iconographie très vite associée à la personne royale et à son prestige.

Musee guimet lenvol du dragon art royal du vietnam brule parfum medium
Brûle-parfum, Époque Lê, 1736 Musée national d’Histoire du Vietnam, Hanoi — Photo © Thierry Ollivier

A ce titre, sont présentées, pour la première fois, des œuvres d’exception, demeurées inédites tant pour le public français que vietnamien. Y figurent notamment certains des régalia les plus précieux de l’empire d’Annam : sceaux et décrets impériaux en or et en argent.

Le parcours chronologique introduit le visiteur aux confins de l’âge du Bronze. A cette époque, les scènes historiées des tambours et des récipients rituels présentent un original bestiaire fantastique où le dragon n’a pas encore véritablement trouvé sa place. La domination chinoise des Han (env. 1er-3ème siècle) illustre ensuite l’émergence de l’image du dragon figurant dans le riche mobilier funéraire mis au jour dans les tombes du nord du Vietnam (province de Thanh Hoa), à la faveur des travaux de l’École française d’Extrême-Orient conduits par les archéologues Louis Pajot puis Olov Janse dans les années 1920-1930.

C’est à partir de l’indépendance retrouvée (10ème siècle) que l’art du Vietnam décline l’image du dragon sous ses formes les plus variées : éléments de décor architectural, chefs-d’œuvre de céramique, objets somptuaires de bronze (11ème-18ème siècle). Des réalisations qui témoigneront de la puissance inventive d’un pays imprégné de culture chinoise faisant pourtant preuve d’une saisissante originalité.

L’exposition évoque également un sanctuaire bouddhique à la riche iconographie dans lequel l’image du dragon prend parfois place, en harmonie avec les éléments de mobilier rituel et les objets d’art religieux réunis de manière suggestive. Enfin, un ensemble inédit et exceptionnel de chefs-d’œuvre illustre le faste de la dynastie des Nguyên, à Hué, de sa fondation à l’abdication du dernier empereur, Bao Dai, le 25 août 1945.

Musée Guimet Musée
Plan Plan
16 Trocadéro Zoom in 16 Trocadéro Zoom out

6, place d’Iéna


75016 Paris

T. 01 56 52 53 00

www.guimet.fr

Iéna

Horaires

Tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h

Tarifs

Plein tarif 7,50€ — 8 € — Tarif réduit 5,50€ — 6 €

Gratuit pour les moins de 18 ans

302x284 hands on design original