Les Nébuleuses : Mon Tout — les Etourdissements — Voyage autour de ma chambre

Exposition

Collage, dessin, installations, vidéo

Les Nébuleuses : Mon Tout — les Etourdissements
Voyage autour de ma chambre

Passé : 24 avril → 25 mai 2013

Patrick van Caeckenbergh déploie une impressionante compilation de textes et d’images veillées par la figure du paresseux — un des nombreux avatars animaliers de l’artiste — filmé dans son quotidien de captif. Enchevêtrant éléments autobiographiques, compilations de savoirs pêle-mêles et classifications saugrenues, Patrick van Caeckenbergh bricole un immense jeu de l’oie sans fin ni centre, tant par son caractère ludique et faussement méthodique que par son iconographie caratéristique qui traverse le temps. L’œuvre de l’artiste flamand étonne pour sa capacité à sans cesse créer de l’émerveillement à partir d’une iconographie mille fois digérée, recyclée, classifiée.

Dans ce jeu de classifications l’artiste ne cesse de se métamorphoser, passant tour à tour du rôle de savant à celui de colporteur, d’anthroplogue, de thérapeute et de patient. Se prenant lui-même pour objet d’étude, plaçant au centre les angoisses relatives à sa place dans le monde et dans son rapport aux Autres — hommes, animaux, plantes — c’est dans ces hybridations radicales que l’artiste parvient à exprimer les réponses précaires à cette immensité angoissante, à ce « Tout » étourdissant.

Patrick Van Caeckenbergh est un chercheur glissé dans le monde de l’art. Il est difficile de mettre en évidence une filiation artistique : le dadaïsme pour l’absurde, l’art conceptuel pour l’organisation de l’œuvre en système. Il est l’auteur d’un art qui, malgré son caractère hautement personnel, renvoie plus à l’organisation des signes dans l’anthropologie qu’à la figure de l’artiste occidental, génie isolé.

Comme les encyclopédies du monde classique, la sienne est un monde clos qui met en relation l’infiniment grand et l’infiniment petit, mais un monde mouvant à la lisière entre les règnes animal, végétal, minéral, fécond en trous noirs plus qu’en certitudes, où s’exprime l’idéal d’une pensée qui soit l’émanation de la vie et qui pourrait avoir la liberté de la fable et du voyage.

Né à Aalst en 1960, Patrick van Caeckenbergh vit et travaille depuis 15 ans au village de Sint-Kornelis Horebeke en Belgique. D’importantes expositions personnelles lui ont été consacrées, notamment au Carré d’art de Nimes (2005), à la Maison Rouge (2007) et plus récemment au Musée d’Art contemporain de Louvain (2012). Il participe à la 55e biennale de Venise, dans le cadre de l’exposition au pavillon de l’Arsenal.

18 Montmartre Zoom in 18 Montmartre Zoom out

14, boulevard de La Chapelle

75018 Paris

T. 01 53 79 06 12 — F. 01 53 79 06 19

www.insituparis.fr

Jaurès
La Chapelle
Stalingrad

Horaires

Du jeudi au samedi de 11h à 19h

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Patrick Van Caeckenbergh

Du même artiste