Les Nouveaux Mondes et les Anciens — Un envoûtement de l’Histoire

Exposition

Vidéo

Les Nouveaux Mondes et les Anciens — Un envoûtement de l’Histoire

Passé : 12 avril → 13 mai 2012

Les Nouveaux Mondes et les Anciens présente près d’une vingtaine d’œuvres récentes — essentiellement des films d’artistes. Cette exposition est pensée comme une succession de chapitres pour une durée totale de trois mois. Elle fait écho au cycle Hantologies des colonies — présenté à l’automne 2011 — et s’inscrit dans une relecture au présent de l’héritage colonial.

Alors que la quête et l’exploitation des terres lointaines ont alimenté cinq cent ans de capitalisme, l’exposition examine comment la chimère du nouveau monde continue d’habiter la pensée occidentale. Mais cette projection fantasmée vers une terre vierge, un corps sauvage, se heurte aujourd’hui à un monde où plus rien ne nous paraît inconnu. Les « nouveaux » nouveaux mondes sont ainsi des voyages vers l’intérieur traversant les béances de l’Histoire, réinventant des mythes et des géographies oniriques.

En s’attaquant à l’ordre rationnel des choses, hérité de la modernité, des récits et des fables tentent de recomposer l’Histoire dans une mise en critique assumée des études post-coloniales. Nous découvrons alors non seulement une Histoire à plusieurs voix, mais aussi une galerie de figures fantastiques dont l’alliance met à jour de nouveaux régimes de savoir et d’écriture du présent. La reconstitution échappe ici à son unique valeur historique pour devenir une forme chamanique qui convoque les images du passé et tente non plus de consigner les faits, de traquer les preuves mais bien de les ensorceler pour les revivifier en un nouveau territoire critique. Une histoire de l’envoûtement comme reflux du projet colonial, une possession secrète.

Après Trafic de Légendes, un premier mouvement consacré aux déplacements de la pratique documentaire vers le régime de la fable, Un envoûtement de l’Histoire s’attache à la question des différentes versions qu’en offre le récit. Elle est ici rejouée, vivante et s’installe dans le présent encore chargée de ses fantômes. L’envoûtement que convoque le titre n’est ainsi qu’une manière de nommer le double mouvement de la possession. Ici, il est un acte de reprise — de nouvelle prise — du cours des choses, volonté des acteurs de parcourir l’Histoire avec l’utopie d’en renverser les perspectives, d’en faire jaillir des sens cachés, des épisodes enfouis. Faire entendre les voix disparues, ramasser les cadavres dans les fossés, faire acte politique, exercice d’appropriation, avec tous les déplacements que cela implique, dans un refus de capituler dans ce corps à corps avec le passé.

Là, l’envoûtement est au contraire déprise. C’est l’Histoire qui envoûte à son tour. Les narrateurs sont des possédés et l’Histoire se joue de leurs corps, égare ses propriétaires, ses auteurs. Elle s’incarne à travers eux sous le masque de la hantise, créature vivante et insaisissable à la fois.

Commissariat : Olivier Marbœuf

  • Vernissage Mercredi 11 avril 2012 18:30 → 23:00

    « Un envoûtement de l’Histoire » s’attache à la question des différentes versions qu’en offre le récit. Elle est ici rejouée, vivante et s’installe dans le présent encore chargée de ses fantômes.

Espace Khiasma Centre d’Art
Plan Plan
93 Seine-St-Denis Zoom in 93 Seine-St-Denis Zoom out

15, rue Chassagnolle


93260 Les Lilas

T. 01 43 60 69 72

www.khiasma.net

Mairie des Lilas

Horaires

Du mercredi au samedi de 15h à 20h
Et sur rendez-vous Accueil des groupes le mardi

Tarifs

Accès libre

302x284 hands on design original

Les artistes

  • Frédéric Moser
  • Philippe Schwinger
  • Vincent Meessen
  • Wendelien Van Oldenborgh
  • Sandy Amerio
  • Amanda Gutierrez