Les œuvres en accès libre

Exposition

Techniques mixtes

Les œuvres en accès libre

Passé : 16 mai 2009 → 17 août 2014

Chaque œuvre est une invitation : invitation à circuler entre et dans elles, invitation à faire partie de l’espace qu’elles dessinent.

Tadashi Kawamata — Exchange library

L’œuvre Exchange library, extraite de l’œuvre Open cafe project fonctionne comme une bibliothèque mobile sociale et participative, sur un système d’échange ou de troc. Le public est invité, d’une part, à consulter sur place les ouvrages présents et d’autre part à échanger des ouvrages qu’il aurait amenés contre d’autres présents dans la bibliothèque.

Tadashi Kawamata est né en 1953, au Japon et vit et travaille aujourd’hui entre Tokyo et Paris. Depuis ses débuts en 1977, il intervient dans le monde entier pour réaliser des projets participatifs monumentaux. Connu pour ses installations éphémères proches du Land Art, il utilise des matériaux de récupération (bois, cartons…) afin de modifier les perceptions de l’espace.

Après de nombreuses expositions personnelles ou collectives, une rétrospective de son travail a été présentée en 2008 à Tokyo. Professeur à l’université des Beaux-Arts de Tokyo de 1999 à 2005, Tadashi Kawamata enseigne actuellement les pratiques artistiques à l’Ecole nationale supérieur des Beaux-Arts de Paris.

Web12   2012 the exchange library  fiac 12    photo. fabrice seixas medium
Tadashi Kawamata, Exchange library, 2009 Courtesy of the artist. Photo : Fabrice Seixas

Exchange library a été présentée à la FIAC dans le cadre du parcours de sculptures au Jardin des Tuileries, du 16 au 21 octobre 2012.

Pascale Marthine Tayou — Mur ouvert

Le Mur ouvert est constitué d’enseignes lumineuses au néon et électroluminescentes (glanées sur Internet, dans différents pays), de câbles aux dimensions variables: « C’est un mur, mais avec des ouvertures » précise Pascale Marthine Tayou. Sur le mur de verre du CentQuatre, l’œuvre apparaît comme une invitation… ouverte a tous ! Autodidacte, ce plasticien camerounais s’intéresse au thème du voyage, pas seulement physique mais surtout mental, vers l’autre, à la rencontre des différences qui sont une source de richesse fondamentale de la croissance de l’humanité.

Webmur ouvert proche   alain eludut medium
Pascale Marthine Tayou, Mur ouvert Courtesy of the artist. Photo : Alain Eludut

Michelangelo Pistoletto — Le Labyrinthe

Œuvre accessible du 22/06 au 28/06, puis cet été à partir du 09/07

L’artiste italien Michelangelo Pistoletto — notamment connu pour son appartenance, dans les années 1960, au mouvement Arte Povera — conçoit Le Labyrinthe (1969-2010) comme « une route sinueuse et imprévisible qui nous amène jusqu’à un espace de révélation, de connaissance ». Composé de carton ondulé de différentes longueurs, Le Labyrinthe est un espace fait de déplacement, de confusion et de peur. Le miroir, situé à « la réflexion de la méditation, qui oscille entre la peur et la sécurité, l’égarement et l’adéquation avec soi-même, le doute et la certitude, une ruelle sombre et une route éclairée ». Un filtre contre la banalité de l’existence dans lequel on voit notre image « purifiée de toute difformité qui aurait pu se loger en notre âme ». Lui seul permet de trouver la sortie du Labyrinthe…

Weblabyrinthe bertrand huet medium
Michelangelo Pistoletto, Le Labyrinthe (1969-2010) Courtesy of the artist. Photo : Bertrand Huet

Anne-Flore Cabanis — Connexions

L’exposition Connexions d’Anne-Flore Cabanis propose un parcours d’installations d’élastiques tendus. Cet ensemble constitue un réseau de lignes qui créent des volumes dont la légèreté s’offre en contrepoint à l’architecture des lieux. Les élastiques ne se croisent jamais. Par un jeu de perspectives et de torsions, certains convergent puis se dispersent vers un autre plan, d’autres suivent un trajet parallèle jusqu’à rebondir sur une même surface et reprendre leur course. Les structures formées par les groupes d’élastiques se mettent alors en mouvement ; elles ouvrent la voie à la circulation des regards tout en invitant le corps du spectateur à s’immiscer dans l’espace qu’elles dessinent.

Webanne flore cabanis   connexions  anne flore cabanis  4  medium
Anne Flore Cabanis, Connexions

Anne-Flore Cabanis est diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris (2007). En 2001, elle commence un tracé aléatoire au stylo à bille sur papier. Il obéit à des règles simples: une ligne dessinée à main levée qui ne se croise pas et dont les angles sont toujours des angles droits. Le résultat est une écriture qui suspend l’attention et plonge l’esprit dans un flottement introspectif. Elle traduit ce langage dans l’espace en lui faisant prendre différentes formes : performances, vidéos, pièces sonores, collages d’adhésifs in situ, installations d’élastiques en tension dans l’espace…

Ses interventions in situ cherchent à dessiner un bruit visuel en jouant avec l’architecture de lieux privés ou publics. Ainsi Anne-Flore Cabanis produit des apparitions et disparitions de lignes qui ouvrent une lecture, donnent une direction, proposent un mouvement.

Elle a fait son premier collage in situ au ruban adhésif en 2004 lors de l’exposition Terminal 5 à l’aéroport JFK de New York. Ses travaux l’ont ensuite amenée à intervenir devant la Mairie du 3ème arrondissement de Paris pour la Nuit Blanche 2011 et au CentQuatre dont les installations sont toujours visibles.

19 Paris 19 Zoom in 19 Paris 19 Zoom out

5, rue Curial

75019 Paris

T. 01 53 35 50 00

www.104.fr

Riquet
Stalingrad

Horaires

Du mardi au vendredi de midi à 19h
Samedi et dimanche de 11h à 19h
En fonction de la programmation (concerts, spectacles), les espaces de représentations sont ouverts au public le soir.

Tarifs

Gratuité pour les enfants de moins de 6 ans (hors visites groupes) — Tarifs selon exposition

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

Les artistes