Li Wei — Photographies géantes en plein air

Exposition

Photographie

Li Wei
Photographies géantes en plein air

Passé : 20 mars → 19 août 2012

Seize photographies géantes, signées par l’artiste chinois Li Wei, connu dans le monde entier pour sa façon insolite de se mettre en scène, seront installées dans le Parc de la Villette.

Images de 6 × 4 m, voire plus grandes encore, elles seront présentées sur d’imposantes cimaises, réalisées pour l’exposition.

Accroché des deux bras à un réverbère, flottant dans le vide en haut d’un building, cherchant l’amour en haut d’un arbre…, Li Wei s’amuse de situations cocasses portées par un désir d’apesanteur.

3107 meet on a bridge of magpies beijing medium
Li Wei, Meet on a bridge of magpies, 2011 © Li Wei

Né de ses performances dans des paysages contemporains, où il affronte parfois le danger, l’art photographique de Li Wei sollicite avec humour l’imagination du promeneur et interroge les perceptions habituelles de l’espace physique et social qui nous entoure.

Dans ces performances qui l’ont rendu célèbre, Li Wei crée l’illusion d’une réalité dangereuse où l’on peut perdre pied, mais aussi avoir l’envie de s’envoler, comme pour s’arracher à notre condition.

Li Wei souhaite ainsi proposer, de manière indirecte, allusive et humoristique, « une façon de nous voir, nous et notre entourage, d’un nouveau point de vue ».

Li Wei, la photographie entre art et performance

« Je recherche toujours comment mon art peut exprimer au mieux ma compréhension de la société. Depuis 2002, avec la série des « Li Wei Falls », j’ai compris exactement ce que je voulais faire. A partir de 2003, j’ai affiné mes convictions en m’orientant vers un art plus provocateur ».

Li Wei pose plusieurs questions sociales et culturelles sur les relations qu’entretiennent la Chine et les Chinois avec la modernité : la brutale modernisation urbaine de Pékin, bouleversant les conditions de vie — notamment d’habitants parmi les plus modestes — l’a beaucoup affecté. Mais l’artiste précise aussi

« Mon langage artistique est universel et traite de sujets comme la politique et la société en utilisant des symboles qui peuvent être compris par n’importe qui dans le monde ».

3106 love at the ribbons medium
Li Wei, Ribbon of Love, 2010 Pékin 2010 © Li Wei

L’œuvre invite non seulement à « prendre de la hauteur » par rapport au quotidien, mais elle peut aussi représenter une ode à la liberté. Métaphores de l’envol hors des conditionnements, des frustrations qui cloisonnent les existences — habitats étouffants et sans chaleur, croissance urbaine effrénée, rapports de force…—, les images de Li Wei appellent à refuser l’emprisonnement du corps comme celui de l’esprit.

Avec ses performances, où l’artiste affronte le danger et — il l’avoue — parfois la peur, au-delà de l’exploit, il s’agit pour lui d’investir un espace public, d’en révéler un aspect inédit, de susciter des interrogations.

Loin de l’acte gratuit, il recherche dans la symbiose entre son corps et l’environnement, une réelle impression d’être vivant. Une poétique traduisant la quête d’un homme qui s’inscrit dans l’affrontement au monde.

C’est cette dimension critique et symbolique de sa pensée que Li Wei souhaite nous faire partager par ses photographies.

Les performances

Li Wei sait créer un langage artistique restituant le dynamisme et l’instantanéité de la performance dans l’image photographique.

3105 bullet 4 medium
Li Wei, Bullet 4, 2010 Pékin 2010 © Li Wei

Ses performances nécessitent un processus de préparation minutieux : l’artiste prend « la mesure » du lieu qu’il souhaite investir, imagine comment il va s’y produire, soit seul, soit avec d’autres personnes.

Travaillant souvent par séries, il a ainsi réalisé des performances — série « Li Wei Falls » débutée en 2002 — où il enfouissait sa tête, son corps dans le sol, d’autres, à l’inverse, comme dans les « High Life » (à partir de 2004), où il « prend l’air » et semble s’envoler.

Li Wei bénéficie bien entendu d’une condition physique qui lui permet de défier les contraintes de l’espace, mais il reconnaît l’importance des collaborateurs dont il a su s’entourer :

« Je me suis souvent blessé. Mais beaucoup moins à présent que j’ai une équipe technique avec moi. Ils font un beau travail à prendre soin de moi ! ».

Très vigilant sur les mesures de sécurité, il a recours à des câbles, des armatures métalliques, des échafaudages, des grues… l’aidant à produire les figures acrobatiques de ses performances.

Dispositifs combinant aussi des miroirs, qui peuvent complexifier les effets de sa prestation, donner, comme le dit Li Wei, l’impression d’une « illusoire réalité ». Des prises de vue des performances sont toujours réalisées, et selon des contraintes précises que l’artiste impose, qu’il s’agisse de films, de vidéos ou, le plus souvent, de photographies.

Par une simple retouche sur Photoshop, Li Wei efface les traces du matériel technique dont il s’est aidé lors de sa performance.

  • Vernissage Mardi 20 mars 2012 à 16:00

    À l’occasion de l’inauguration de l’exposition, Li Wei réalisera une performance Place de la Fontaine aux lions, dans le Parc de la villette.

Le Parc de la Villette Lieu ephémère
Plan Plan
19 Paris 19 Zoom in 19 Paris 19 Zoom out

221, avenue Jean-Jaurès


75019 Paris

www.villette.com

Porte de la Villette
Porte de Pantin

Horaires

Tous les jours
Tous les jours en accès libre

302x284 hands on design original

L’artiste