Mahmoud Bakhshi — Bah Man

Exposition

Installations

Mahmoud Bakhshi
Bah Man

Passé : 8 juin → 2 juillet 2011

Mahmoud Bakhshi examine dans ses sculptures et ses installations l’esthétique de l’Iran actuel, où l’idéologie religieuse, le capitalisme industriel et l’élan libérateur de la révolution de 1979 composent un mélange singulier. Ses œuvres témoignent du combat d’un art farouchement indépendant contre la propagande officielle.

Depuis quelque temps, Mahmoud Bakhshi incorpore dans son répertoire des objets quotidiens iraniens, investis d’une dimension politique qui transcende leur banalité. Les Bahman, par exemple, sont de fines cigarettes fabriquées avec un tabac grossier et dont l’usage est très répandu dans les milieux artistiques et intellectuels du pays. « Bahman », c’est aussi le onzième mois du calendrier solaire, celui-là même où est intervenue la révolution islamique de 1979, et encore le nom donné à un célèbre cinéma situé sur la place de la Révolution à Téhéran.

L’art éminemment politisé de Mahmoud Bakhshi ne s’en prend pas seulement aux emblèmes de l’Iran contemporain.

« Dans la plupart des régimes autoritaires, les artistes essaient d’échapper au pouvoir en place en adoptant une démarche résolument contestataire. Mais moi, je m’efforce d’imiter au contraire l’art cautionné par l’État » précise l’artiste.

Sa stratégie passe par la multiplication des images du pouvoir, tels les motifs islamiques de son Mur (Wall, 2011).

Ce Mur de cigarettes a exigé un travail très long et très minutieux. Il en va de même pour Exposition Solitaire-enfermement (Solitary Show — Confinement), une œuvre de 2007 réunissant ces objets que fabriquent les prisonniers dans leurs geôles avec les moyens du bord pour essayer de s’occuper comme ils peuvent. Ils s’évertuent obstinément à mener à bien une tâche apparemment vaine, continuant à espérer envers et contre tout. L’art peut-il vraiment changer les choses ? La question reste posée. Les œuvres de Mahmoud Bakhshi nous rappellent en tout cas que l’inutile est souvent l’autre face du possible.

Mahmoud Bakhshi est né en 1977 à Téhéran où il vit et travaille. Après sa licence de sculpture à la faculté d’arts plastiques de l’université de Téhéran (en 2001), il a participé à plusieurs expositions collectives, dont Eastern Expressway à l’Evangelish Stadtakademie de Francfort (2006), Iran.com, art iranien d’aujourd’hui au Museum für Neue Kunst de Fribourg (2006), Lion Under the Rainbow — Art de Téhéran à la Foire d’Athènes (2008), Iran: New Voices au Barbican Centre de Londres (2008) et Raad o Bargh, 17 artistes iraniens, à la galerie Thaddaeus Ropac à Paris (2009). La Saatchi Gallery de Londres lui a consacré en 2010 l’exposition personnelle réservée au lauréat du prix d’art contemporain Magic of Persia, qu’il a remporté en 2009.

  • Vernissage Mercredi 8 juin 2011 18:30 → 20:30
03 Le Marais Zoom in 03 Le Marais Zoom out

7, rue Debelleyme


75003 Paris

T. 01 42 72 99 00 — F. 01 42 72 61 66

www.ropac.net

Filles du Calvaire

Horaires

Du mardi au samedi de 10h à 19h

302x284 hands on design original

Programme de ce lieu

L’artiste

  • Mahmoud Bakhshi